Helium = E 939

 

Vergleich: Siehe: Stadium 18 + Gasen

 

Helium                                               Inkarnieren                                        Ruhe

Negativ: Nur in sich selbst interessiert, „Als ob Kopf weit/geöffnet“ „Als ob ich mich im Universum“ „Ist glücklich in diesen Zustand“, bleiben ganz bei sich um ich eigenes Wesen zu erleben;

uninteressiert was Wert + Sinn in diesem Leben für sie bedeutet; leben sie einfach in sich, für andere nicht fassbar. Zufrieden in komplett empfundener Existenz/= glücklich und zufrieden mit was

ich bin + habe und das ist gut so. Traum (= gestorben/sucht eigene Körper/spricht mit Engeln/sucht Gestorbenen/sieht mehrere mediale Bilder auf 1x), Autismus./späte Stadien der Altersdemenz/ Hospitalismus/ausgebrannte mit Psychopharmaka therapierte Psychosen ohne jedes brauchbare Symptom; Scholten: in sich selbst eingeschlossen: Autismus, Verleugnung der Existenz, wollen allein sein, auf sich selbst bezogen;

Die Existenz ist vollständig.

„Ich bin, ich existiere und damit bin ich glücklich und zufrieden.“

Sankaran: 1. Reihe: Existenz und Geburt, Ungeborene Ruhe: Fötus; Energie, ätherisch, wie ein Baby ohne Körper, Bewusstsein, materielle Form, Existieren, Essenz

            18. Stadium: Die Struktur ist vollends aufgegeben und kein Thema mehr.

Scholten: Absonderung des Individuums: Autismus

Sie haben das Stadium des Inkarnierens abgeschlossen und akzeptieren dass sie hier sind, sie sind einfach. Sie bleiben in sich, suchen und reagieren nicht auf das Äußere.

Für andere Menschen sind sie oft nicht greifbar, es ist als ob sie einem durch die Finger schlüpfen. (Psychose), Demenz, Hospitalismussyndrom

Das Realitätsgefühl ist nicht entwickelt, es treten keine Reaktionen nach Außen auf. Bes. bei chronische psychiatrischen Patienten zu finden,

die auf Grund der jahrelangen und oft unveränderten Medikation durch Psychopharmaka und Antidepressiva unter einer Abflachung des Gemütslebens leiden.

Symptome: Schwindel, schwebend, leichtes Gefühl

Kriechen oder liegen mit dem Körper auf dem Boden oder klettern wie eine Schlange auf Stühle und Tische: Wird

Helium abgekühlt, dann wird es supragleitend, hat keinen Strömungswiderstand mehr und klettert die Wände der Gefäße hoch, als ob es die Schwerkraft herausfordere.

Hohe Stimme: Beim Einatmen von Helium verändert sich aufgrund der im Vergleich zu Luft höheren

Schallgeschwindigkeit kurzzeitig die Stimme sog. Micky-Maus-Stimme (DD.: Xenon. erzeugt tiefe Stimme)

Helium verdrängt Sauerstoff und kann somit zu Sauerstoffmangel führen. Dies kann zu dauerhaften Gesundheitsschäden bis hin zum Tod führen.

Symptome können Orientierungsschwierigkeiten und Bewusstseinsverlust sein. Das Gefährliche daran ist, das das Opfer die Erstickung kaum bis gar nicht bemerkt, bis es zu spät ist.

Substanz: Helium (hélios, „Sonne“) ist ein farbloses, geruchloses, geschmackloses, ungiftiges Edelgas.

Substanz mit der größten bekannten chemischen Reaktionsträgheit auch unter Extrembedingungen konnten bis jetzt keine Verbindungen des Heliums nachgewiesen werden, die nicht

sofort nach der Bildung zerfallen.

Hinweise auf das Element Helium erhielt man zum ersten Mal aufgrund einer hellen gelben Spektrallinie der Sonne.

Diese Beobachtung machte der französische Astronom Pierre Janssen während einer totalen Sonnenfinsternis in Indien am 18. August 1868. Als er seine Entdeckung bekannt machte, wollte ihm zunächst niemand glauben, da bislang noch nie ein neues Element im Weltall gefunden wurde, bevor der Nachweis auf der Erde geführt werden konnte.

Natürliches Vorkommen: Im All: Entsprechend der Urknalltheorie entstand der größte Teil des heute im Weltraum vorhandenen Heliums in den ersten 3 Minuten nach dem Urknall.

Außerdem wird Helium durch Kernfusion in Sternen produziert. Diese liefert die Energie, die die Sterne zum Leuchten bringt. Dieser Prozess liefert den Sternen die Energie für den größten Teil

ihres Lebens. Die Erde produziert Helium durch radioaktive Vorgänge im Erdkern; entsteht beim radioaktiven Zerfall schwerer Elemente wie Uran oder Thorium. Helium ist, nach Wasserstoff,

das zweithäufigste Element im Universum.

Verwendung: Helium-Sauerstoff-Gemische (80:20) dienen für Asthmatiker als Beatmungsgas. Die Viskosität des Gasgemisches ist wesentlich geringer als die von Luft und es lässt sich daher leichter atmen.

Beim Tauchen als Atemgas verwendet.

Traggas für Ballons oder Luftschiffe (Zeppelin) - nicht brennbar. In Gasform in der Raketentechnik eingesetzt

Kühlmittel zum Erreichen tiefer Temperaturen Gerade beim Einsatz von supraleitenden Magneten dient Helium als Kühlmittel, damit die Supraleiter. Praktische Anwendung: Kernspintomographie

Praxis: Autismus;

Repertorium:

Gemüt: „Wie himmlischen Friedens“/Seelenruhe, gelassen/zufrieden/froh

Gesellschaft abgeneigt

Traurig

Verstümmelt seinen Körper

Schwindel: im Allgemeinen

Allgemeines: Speisen und Getränke: Verlangt: Coca cola;

 

Vergleich: Enthalten in: Bath aqua + Sol; DD.: Hydrog (aktiver/aktive Geistesabwesenheit). Op. Hell.

Radioaktive Alphastrahlen = doppelt positiv geladene/schnell absorbierte Heliumstrahlen

Commons. of Helium + Hydrogen + Plutonium + Plumbum

Vergleich.: Aquila chrysaetos mit anderen

Siehe: Hydrogenium- + Solgruppe + Stadium 18 + Periode 1

 

Proving

[Dr Hélène Renoux]

METHODOLOGIE

Cette pathogénésie a été réalisée entre le 14 Janvier et le 11 Mars 2011 par 16 étudiants encadrés par 5 enseignants, soit 11 expérimentateurs pour 10 superviseurs.

Afin d’assurer le sérieux et la fiabilité des symptômes recueillis la méthodologie retenue a été celle du proving hahnemannien, de long terme et en double aveugle.

Cette expérimentation, à but pédagogique, se déroulant dans le cadre d’une formation homéopathique, impliquant des étudiants, tous prescripteurs et thérapeutes (médecins ou pharmaciens), s’auto-administrant un remède déjà connu, prescrit et réputé non toxique, a été dispensée de demande d’autorisation auprès des autorités sanitaires après avis auprès de responsables d’un comité d’éthique.

Cependant dans un souci de rigueur et de sécurité les règles habituelles régissant les essais cliniques telles que décrites dans Les Bonnes Pratiques Cliniques AFSSAPS ont été respectées ainsi que les conseils delivers par le sous-comité Provings de l’European Committee for Homeopathy: Homeopathic drug proving guidelines. Enfin le protocole s’est largement inspiré du travail et de l’ouvrage de Jeremy Sherr:

La Pathogénésie homéopathique: principes et méthodologie (Traduit par Didier Lustig).

Critères éthiques:

-          Indépendance des étudiants: aucune gratification n’est attendue de cette participation, ni en terme d’assiduité, ni en terme de notes ni encore en vue de l’examen et du diplôme final.

-          Information des étudiants-expérimentateurs: elle est assurée grâce à une réunion initiale où la méthodologie est clairement explicitée et un livret explicatif remis

-          Signatures de consentements libres, éclairés et exprès, conjointement par les expérimentateurs et l’investigatrice principale.

-            Accompagnement et protection des expérimentateurs par des superviseurs homéopathes, enseignants et expérimentés.

-          Présence de doses placebo dans le tirage au sort des lots

-          Diffusion des résultats à la communauté homéopathique.

Critères méthodologiques:

-          une semaine d’auto-observation préalable permet de définir les symptômes préexistants et donc non pathogénétiques des expérimentateurs

-          les dilutions utilisées: 7CH, 9CH, 15CH, 30CH et 200K sont réparties en lots de six doses identiques

-          Présence d’un lot placebo (qui en l’occurrence n’a pas été tiré au sort cette fois-ci)

-          Double aveugle: seule l’investigatrice principale connaissait la nature du remède étudié et seule la pharmacienne préparatrice savait qui avait reçu placebo, qui verum et dans quelle dilution

En pratique:

-          Chaque expérimentateur a reçu 6 doses de façon à pouvoir prendre 3 doses par jour pendant 2 jours au maximum avec pour consigne d’arrêter les prises dès l’apparition des premiers symptômes.

-          Le contact entre superviseurs et expérimentateurs a été quotidien, au moins pendant les trois premières semaines pendant lesquelles sont apparus la plupart des symptômes.

Le 11 Mars a eu lieu la réunion finale,  la mise en commun des observations, et la révélation à tous du nom du remède étudié.

 

MATIERE  MEDICALE  PATHOGENETIQUE

 

PSYCHISME

1- Maladresse (a fait tomber des objets quatre fois et s’est pris deux fois les pieds dans la sangle des cartables en essayant de les éviter). [E5 - 200K - 01/19/00] Maladresse  [E5 - 200K - 05/XX/XX]

2- Un peu dans le gaz (hilarant) pour un dimanche. Grosses crises de rire avec les enfants [E5 - 200K - 03/22/00]

Fou rire encore le soir. Je me demande si ce n'est pas un gaz hilarant dont je fais la pathogénésie. [E5 - 200K - 04]

Envie de rire difficilement répressible pendant toute la matinée [E5 - 200K - 05]

Fou rire le soir. [E5 - 200K - 18]

3- Sensation fugitive de mon corps qui serait fluet et celui de mon mari gigantesque. [E5 - 200K - 03/22/XX]

Impression au toucher que mon mari est tout fin (il n’est ni gros ni maigre). Impression que je suis énorme. [E5 - 200K - 24]

4- Pas envie de parler mais contente d’être en compagnie. Envie d’être en famille inhabituelle [E5 - 200K - 04]

5- Parler m’épuise [E5 - 200K - 06]

6- Je me suis déplacée une vertèbre du cou en me frottant la figure: je pleure à cause de ça. [E5 - 200K - 07]

7- Lenteur d’esprit. Répétition des mêmes gestes (une copine est passée prendre un thé, j’ai nettoyé la table sept fois je pense, pas par maniaquerie mais par abrutissement [E5 - 200K - 07]

Lente à faire les choses. Vision floue. Lente à comprendre. Mais le travail depuis la maison est OK. C’est l’expression et la formulation des choses à l’oral qui sont ralenties [E5 - 200K - 11]

Abrutissement mental. Lenteur. Du mal à rassembler mes esprits. Je fais des erreurs dans mon travail. Beaucoup d’étourderie et de fautes d’orthographe. [E5 - 200K - 20]

Esprit lourd, cotonneux. Vision floue. Je fais des erreurs en travaillant. Travail laborieux. Je n’ai plus les idées claires. Anxieuse à cause de ça. [E5 - 200K - 21]

8- Enervée (j’alterne rire et râlerie). Je sens mauvais. Je me sens sale. [E5 - 200K - 08]

Plutôt de mauvaise humeur mais rire idiot et facile également. Déprimée parce que j’ai l’impression que le déchaussement des dents du bas augmente (Je n’ai pas de critère). Pas vraiment envie de parler, je mélange plus les mots que d’habitude. Je ne supporte pas le froid. [E5 h 200K - 09]

9- Tout semble difficile à faire. Lenteur d’esprit. Je ne comprends pas bien ce que disent les autres. Capacité de concentration sur une demi phrase. Sensation que la tête est allongée, que les yeux sont

plus hauts qu’ils ne le devraient (manifestation de la fatigue). [E5 - 200K - 22]

10 - L’imbécillité a disparu. Difficulté de concentration encore mais vivacité d’esprit à nouveau (ouf): j’ai fait en deux heures aujourd’hui, ce que je n’avais pas réussi à faire en 8 heures jeudi.

L’anxiété de jeudi, liée à mes limites transitoires au travail, a disparu. [E5 - 200K - 25]

11- Pleurs à l’endormissement (40 ans). Insomnie et pleurs jusqu’à une heure. [E5 - 200K - 09]

Je me recouche une heure !! Les règles débutent vraiment après. Un fond de tristesse toujours. [E5 - 200K - 12/10/00]

12- Super fatiguée, je me sens lourde, j’ai dormi toute la journée). Le soir, engueulade du petit, la tension remonte (je suppose), je me sens mieux physiquement [E5 - 200K - 14]

13- Je crie sur les enfants (mon mari aussi). Envie de les hacher menu. [E5 - 200K - 16]

14- Le soir au restaurant fatigue extrême. Impression que la tête flotte. [E5 - 200K - 19]

15- Tristesse et lassitude [E5 - 200K - 35]

Tristesse, mal à la tête, comme si on appuyait sur le sommet de la tête. Désespoir. Vision assombrie [E5 - 200K - 37]

16- Hallucination (prends une peluche de pull pour une souris). Amélioré au grand air. [E5 - 200K - 37]

Les hallucinations, c’est en fait l’interprétation en vision périphérique des ombres: je crois toujours voir des souris. Je déteste les souris mais je ne crois pas tout le temps en voir en temps normal. Même un cafard par terre, j’ai regardé plusieurs secondes en me demandant si ce n’était pas une souris et comme je vois mal, il me faut du temps. Je suis lassée de cette pathogénésie. Je trouve que ça dure trop longtemps. [E5 - 200K ]

17- Bonne humeur, même le matin.[E6 - 15CH - 02]

Plutôt en forme, malgré les maux de tête lancinants de la semaine [E6 - 15CH - 06]

Je ne me sens pas si mal que ça vu la saison. Je suis moins fatiguée que d’habitude. [E6 - 15CH - 09]

Bonne énergie morale, n’a plus les coups de fatigue à l’effort ou après les repas. En forme malgré les symptômes physiques. [E6 - 15CH ]

18- En parlant les dix premiers jours hésite en fin de phrase en disant heu heuuu….. cherche ses mots (ex: pommette….). [E6 - 200K ]

19- Esprit serein  malgré la charge de travail; ma femme me trouve de meilleure  humeur [E7 - 200K - 01]

20- Somnolente, mauvaise humeur, dans la demi-heure qui suit la prise. [E9 - 15CH - 00]

21- J’ai pris la deuxième dose le 26/O1 vers 16 h; je l’ai dynamisée dans l’eau. J’ai eu de suite une bouffée de joie en passant l’aspirateur; une sorte de rire intérieur [E9 - 15CH - 02/16/00]

22- J’avais un truc professionnel qui ne s’est pas fait .Ca m’a mis dans un état de contrariété. Ca a déclenché, réveillé, tout ce qui n’était pas réglé, inadéquation avec mon mari, professionnellement mes véritables aspirations .Je n’en pouvais plus, envie de hurler, c’était vraiment… [E9 - 200K - 00/19/00]

Le lendemain, c’était pareil: pas de possibilité de faire de compromis; c’était vrai, une énergie de vrai; ça m’a mis face à ce qui n’était pas réglé. j’étais portée par une énergie: j’avais envie de bouffer tout le monde et d’être dans le vrai, plus juste par rapport à ce que je suis vraiment; reconnectée avec quelque chose d’essentiel, profond et j’étais face à mes choses à régler [E9 - 15CH - 01]

J’ai une nécessité d’aller à l’essentiel. J’ai souffert d’être dans des faux -semblants, être dans des choses vraies, qui me nourrissent plus. Ca a réveillé tout ça qui a été mis en exergue;

C’est insoutenable, j’avais envie d’exploser; c’est une remise en question; là j’étais plombée

Comme j’avais l’impression d’être…j’avais envie d’exploser parce que c’est plus possible de faire de compromis. C’était insupportable; à la pharmacie y en a marre; j’avais quelque chose d’explosif (rit) [E9 - 15CH - 02]

23- Mon mari m’énerve; il est gentil je ne peux pas…J’en peux plus, c’est terrible [E9 - 15CH - 01 ]

J’ai l’impression de le porter; maintenant ça suffit; même si je suis  sensée un  peu l’aider.

Parfois c’est plus lourd. J’ai l’impression dans une famille, si la maman va bien, tout va bien, si la maman va mal, tout va mal.  [E9 - 15CH - 04]

24- J’ai un côté trash, je deviens grossière

Au lieu d’être dispersée par le quotidien, en un quart d’heure je l’ai oublié (après la prise du remède); ça m’est déjà arrivé d’être dans cet état mais moins fort. On est dans l’observation, on est là dans le moment present Depuis cette sensation, j’ai cette sensation d’être toujours moi dans ces moments de déception, comme dans ces moments de confrontation, portée par cette énergie du moment présent. D’être dans l’essentiel; c’était juste cette déception …La perception de la sensation. ? J’étais recentrée; pas vécu aussi fort. [E9 - 200K - 02]

25- Il y avait une espèce de confusion.. Mardi j’ai été incapable; j’étais dans la réaction, pas dans l’action Incapable de gérer la situation; j’étais submergée par les émotions [E9 - 15CH - 03]

Une certaine confusion d’esprit, par moments. Dans le côté débranchée; j’ai du mal à me concentrer, à me recentrer quand on me pose une question; flou; confusion d’esprit.

Quand j’ai en le coup de fil qui disait non (lundi), j’étais dans un état de confusion; réponse automatique; hier j’étais complètement « à la masse » au boulot.

Du mal à me concentrer, morcelée, ça part dans tout les sens [E9 - 200K - 06]

Je fais des erreurs que je ne fais jamais habituellement; je rectifie; je ne sors pas les bons médicaments, pas les bonnes quantités; difficultés de concentration J’entends ce qu’on me dit, je n’arrive pas…qu’est ce que je dois faire, j’ai du mal à retrouver mes esprits. J’ai besoin de tout rassembler, d’un temps pour rassembler [E9 - 15CH - 07]

26- J’ai rembarré une collègue; c’est inhabituel. Je suis impulsive, ça bouillonnait; fallait pas venir me titiller J’ai dit ce que je pensais, ça sortait; ce que d’habitude je ne fais pas. En fin de journée, ça s’est terminé par des fous rires avec une collègue avec laquelle je m’entends bien. [E9 - 15CH - 04]

27- Maladroite; flanque tout par terre. Ce n’est  pas mon habitude [E9 - 15CH - 07]

28- Désir de tabac. Joyeux, à ce point là, c’est inhabituel [E9 - 15CH - 07]

29- Phase  descendante; pas très bien ce matin; j’étais mélancolique, fatiguée; comme j’ai eu au tout début, avant cet état euphorique. Plus j’y pense…phase plus lourde, plus mal, moins gaie [E9 - 15CH - 08]

30- Contraste avec une énergie et l’esprit confus  [E9 - 15CH - 08]

31- Avec une cliente on a parlé pendant une heure comme si on se connaissait depuis toujours (enfants, bouquins, psychanalyse…) Comme moi aussi je me disais: j’ai le droit, je n’avais plus envie de perdre de temps, je le fais. Je lui ai dit que ce n’était pas mon habitude; on s’est échangé nos n° de tél; énergie: on y va [E9 - 15CH - 09]

Je n’ai plus envie de m’autocensurer pour des proches; j’y vais, je vis comme si il y avait une urgence à rattraper, ce temps perdu à être dans les convenances; ce chemin dans lequel je n’étais pas complètement. Le remède m’a boostée, ça c’est clair. Je suis bien comme jamais je n’ai été dans ma vie [E9 - 15CH - 09]

Vraiment bien, joyeuse, gaie. [E9 - 15CH -11]

32- Ca ne va pas bien du tout avec son mari mais elle ne semble pas affectée ni triste. « Ça ne va pas, autant au niveau personnel que dans le monde » [E9 - 15CH - 30]

33- Chute dimanche à ski; défi à la sagesse; j’ai fait n’importe [E9 - 15CH - 37]

34- Très insouciante dès la soirée: limite heureuse de ressentir quelque chose pendant le proving, ça ne me gênait pas franchement, me faisait plutôt rire. [E10 - 30CH - 00]

Assez insouciante vis-à-vis de mon travail: contraste par rapport à mon état d’esprit antérieur (je ne suis jamais très stressée, mais je n’en ai normalement pas complètement rien à faire non plus !) C’est-à-dire que je ne voyais même pas l’intérêt de travailler: j’avais largement le temps et, de toute façon, ça n’était franchement pas important ! [E10 - 30CH - 01]

Encore un peu insouciante, mais moins « je m’en foutiste ». [E10 - 30CH - 03]

35- Toute la nuit, j’ai l’impression d’aimer moins ma compagne. [E11 - 200K - 00] Je suis moins affecté que d’habitude par mon indisponibilité auprès de ma compagne (d’habitude je suis triste quand on ne peut pas se parler au téléphone, mais pas aujourd’hui). [E11 - 200K - 01]

36- Durant ma matinée de travail, je suis « à fleur de peau », je me sens totalement envahi par mes patients, ils ne me laissent pas le temps de souffler. J’aurais presque envie de pleurer. Je n’ai pas envie d’exploser mais de fuir. [E11 - 200K - 01]

Après-midi: les pleurs de bébé m’énervent et me dérangent (habituellement cela ne m’affecte pas). [E11 - 200K - 02]

37- De 16h à 17h, ruminations débouchant sur un état de déprime. [E11 - 200K - 13/16]

38- En rentrant du week-end d’homéopathie, je décide de jeûner seul chez moi. Je ne mange plus rien et ne bois que de l’eau. Car je ne me sens pas bien. (J’ai déjà jeuné il y a 2 ans et demi mais pas seul). [E11 - 200K - 21]

Je recommence l’alimentation solide vers 20h, après 5 jours sans rien manger. Ces 5 jours m’ont paru faciles. [E11 - 200K - 27]

39- Impression de sentir le tabac froid vers 8h30 [E13 - 7CH - 00/08/30]

A table, le vin ayant a priori une odeur de sous-bois il avait pour moi, une odeur de fromage ou de brocoli???? [E13 - 7CH - 01/21]

40- Fou rire franc avec mon frère [E13 - 7CH - 01]

Humeur joyeuse, fous rires, envie d'amuser, de faire rire. Quelques boutades faisant rire l'assemblée. [E13 - 7CH - 01/21]

En journée, bonne énergie. En rentrant le soir, je suis enclin à plaisanter, faire le clown, jouer.... [E13 - 7CH - 34]

41- Bonne énergie, pas de sensation de fatigue [E13 - 7CH - 02/18]

Bonne énergie, envie de faire plein de choses à la fois..... [E13 - 7CH - 02/21/40]

Réveil- je suis bien réveillée, je pourrais faire plein de choses- énergie importante [E13 - 7CH - 05/06/30]

42- Aujourd'hui oublieuse: je n'ai pas appelé ma grand-mère, j'ai oublié mon ordinateur au cabinet médical.... [E13 - 7CH - 04]

Oublieuse [E13 - 7CH - 07]

Toujours oublieuse: je me rends compte que j'ai oublié de lancer la machine à laver alors que j'avais mis le produit....Un peu décalée: je suis allée acheter de la viande...je voulais faire plaisir à mon mari. Mais le boucher m'a servi des parts énormes et je n'ai pas réagi....Mon mari me demande en voyant le paquet si nous avons des invités ce week-end.... [E13 - 7CH - 07/20/XX]

Je partage la viande, en coupe un gros morceau pour mon mari et un petit pour moi...mais je suis distraite car je discute et lui donne le plus petit sans m'en rendre compte...Il me le fait remarquer un peu plus tard...je suis un peu confuse mon Valentin.... [E13 - 7CH - 23]

43 - Je me sens susceptible, pas envie de voir du monde. [E13 - 7CH - 07/22]

44 - Alors que j'écris, dyslexie ou inversion de lettres en tapant.... [E13 - 7CH - 21/22]

45 - En consultation, je me sens fatiguée et je suis obligée de me concentrer davantage pour ne pas sembler fatiguée.... [E13 - 7CH - 25]

46 - Loquace au lit [E13 - 34]

47 - Je suis tristounette la matinée, mieux l'après-midi [E13 - 7CH - 43]

48 - Je suis courbatue au réveil, fatiguée. Un peu agressive, agacée, agacée aussi le soir [E13 - 7CH - 44]

49- Au fur et à mesure de la journée, j’ai ressentie une montée d’énergie, vers les 11 heures. [E14 - 30CH - 00/11/30]

J’étais un peu excitée, exaltée ou volubile, je suis allée au cours de danse, excitée à l’idée de revoir mes copines. Le soir j’ai eu un peu de mal à m’endormir malgré une certaine fatigue. [E14 - 30CH - 00]

50 - Etourderie: oubli que la personne qui vient à domicile tous les vendredis venait, je n’avais pas préparé le repassage alors que ça ne m’arrive jamais. Difficultés de concentration [E14 - 30CH - 02]

51 - Sur le chemin de l’école: impression da mal évaluer les distances, comme si j’avais failli avoir quatre accidents. [E14 - 30CH - 05]

52 - Nouvelle énergie ce matin, j’ai l’impression de me retrouver moi-même. [E1 - 30CH - 06]

A partir de ce jour arrêt du tabac, je n’en ai plus envie.

Nota depuis un mois, j’ai fumé une jusqu’à trois cigarettes chaque soir. Ceci ne me ressemble pas. Cela peut m’arriver un peu parfois de fumer une seule cigarette de temps en temps. Mais ces dernières années, c’est plus rare. [E14 - 30CH - 16]

53 - A noter, l’absence d’insomnie alors qu’il existe un gros stress au travail qui devrait me perturber davantage [E15 - 9CH - 00]

54- Se sent bien mentalement. [E16 - 7CH - 00]

Bien et posée en elle. Doute par moments mais confiance en elle. Se sent en confiance plutôt depuis ce matin [E16 - 7CH - 00]

Voulait faire des choses. Pas si difficile que ça de se lever tôt ce matin car a du mal habituellement à se lever [E16 - 7CH - 01]

Bien sur le plan mental aujourd’hui, sereine et calme [E16 - 7CH - 03]

Calme et sereine malgré des nouvelles pas joyeuses (une tante a peut être un  cancer des ovaires) et les soucis de dispute familiale. Habituellement elle aurait été très angoissée avec une boule au ventre. Elle a pu travailler un peu l’homéopathie malgré les soucis. [E16 - 7CH - 04]

Mental calme, du détachement depuis hier, comme «  pas trop là ». Elle reste secouée par les histoires de famille mais le vit calmement maintenant. A fait ce qu’elle avait à faire [E16 - 7CH - 13]

Actuellement elle démarre son cabinet, prend bien les choses et est un peu surprise de son calme, elle s’inquiète mais avec un peu de recul, alors que d’habitude elle est très inquiète de l’avenir, là elle a confiance. [E16 - 7CH - 14]

Mental:ni mauvais ni bon;détachement. Pas envie de faire grand chose, du mal à faire des choses qui trainent un peu, pas d’énergie, un peu en détachement [E16 - 7CH - 22]

Plusieurs contrariétés dans la journée: triste mais calme, détachée. Très contrariée aussi par son ordinateur en panne mais le prend calmement cette semaine, beaucoup mieux que quand la même chose lui est arrivée en décembre, comme si cela n’avait pas d’importance. [E16 - 7CH - 23]

Moral: détachement sans réaction importante, comme si les choses coulaient un peu. Ni positif, ni négatif, une sorte d’indifférence, devrait peut-être réagir plus, pas apathie mais je laisse passer, en ne me disant rien d’ailleurs. [E16 - 7CH - 24]

Moralement a toujours une sensation de détachement, au moins par moments. [E16 - 7CH - 34]

55 - Pas gentille comme d’habitude. Dans mon droit et c’est comme ça. Se sent plus à distance [E16 - 7CH - 01]

56 - En voiture, elle ressentait des petits moments de joie. Bizarre dans la situation actuelle de conflit familial, joie comme quand elle écoute une chanson qu’elle aime bien. Comme si elle était soulagée, comme si c’était décalé par rapport à son état d’esprit. Se sent assez légère alors que quand elle pense à ses soucis, elle n’est pas gaie [E16 - 7CH - 01]

57- Ce matin, bonne énergie au réveil. Après-midi, détachée des gens et des choses, indifférente quand rentrée chez elle vers 16H30, et ce soir déprime, pleurs faciles, envie de rien. Elle a pleuré ce soir. Elle a travaillé un peu l’homéopathie: sensation de découragement. Comment me rappeler tout ça? [E16 - 7CH - 02]

58 - Difficulté  à s’endormir, a mis  deux heures. Pensées nombreuses et un peu agitée. [E16 - 7CH - 02]

59 - Envie de dessiner hier soir. Ne dessine pas d’habitude car ne sait pas dessiner. Elle a commencé un petit truc hier soir. [E16 - 7CH - 04]

60 - Nostalgique ce matin  …envie de vacances, partir se promener,  nostalgie du lundi matin, a disparu une fois dans l’action. [E16 - 7CH - 06]

Ce matin moral chafouin, chagriné, envie qu’on me foute la paix .Envie d’être seule, de se replier malgré un peu de soleil qui améliore souvent son moral [E16 - 7CH - 08] Mental: moral chafouin (un peu triste NDLR) [E16 - 7CH - 15]

Moral moyen, envie de ne rien faire. [E16 - 7CH - 18]

61 - A l’hôtel, chambre petite et au 4eme étage, avec des fenêtres qui ne s’ouvrent pas. J’ai eu peur, s’il y avait le feu, de ne pas pouvoir m’échapper. J’ai regardé par la fenêtre. Je me suis dit que je pourrais casser un carreau et sauter sur le toit d’en face situé à 2 mètres s’il y avait un incendie. Je ne suis pas franchement claustrophobe, je peux, sans problèmes, descendre dans une cave mais je n’aimerais pas me trouver coincée dans un métro bloqué dans un tunnel. [E16 - 7CH - 12]

62 - Lors de la marche, impression de pencher vers le côté droit, que le côté droit du corps est plus lourd (surtout thorax et membre inférieur droit). [E16 - 7CH - 23/18/50]

63 - Mauvais sommeil, angoissée au coucher, réveils fréquents, vite endormie après avoir lu, elle se  rendormait vite mais angoisse au moment où elle se réveillait avec le souffle court. [E16 - 7CH - 24]

Vertigo:

64- Vertige durant la selle [E5 - 200K - 23]

65- A 22 h. en se couchant vertige rotatoire brutal en posant la tête sur l’oreiller avec nausée. La pièce tourne. Même chose en se mettant sur le ventre. Pendant une demi-heure. Un peu > assise sans bouger. [E6 - 15CH - 11/22/XX]

66- Vertige de quelques secondes debout [E16 - 7CH - 09/12/30]

Tête:

67- Tête chaude et mains froides. Sensation de froid interne.[E5 - 200K - 05/14]

68- Ce matin mal de tête latent. [E5 - 200K - 05]

69- 14h40 Douleur violente pulsatile sur la tête du côté gauche au centre (besoin de se tenir la partie douloureuse, baisser la tête et fermer les yeux). [E5 - 200K - 06/14/40]

70- Mal à la tête, comme si on appuyait sur le sommet de la tête. [E5 - 200K - 36]

71- Cinq minutes après la prise de la première dose, presque immédiatement, un mal de tête frontal très léger, un peu sourd. Il disparait et revient comme une céphalée de sinusite, avec une pesanteur sur le nez. Il va et vient quelques secondes et repart. Amélioré en mangeant. [E6 - 15CH - 00/18/50]

72- Vers dix neuf heures, de nouveau, mal de tête frontal au dessus des deux sourcils irradiant vers le maxillaire droit peu de temps puis ça passe à gauche et de nouveau à 21h30 à droite, puis ça passe. [E6 - 15CH - 01/19/00]

73- Céphalée légère à type de pesanteur des sinus en fin de journée jusque vers 19 h. Douleur lancinante jusqu’au coucher et s’arrête en dormant. [E6 - 15CH - 02]

74 - Mal de tête frontal irradiant à l’os malaire gauche > à la pression et qui disparait progressivement avant le coucher. [E6 - 15CH - 03]

75 - 9h30 céphalée à gauche, fugace. [E6 - 15CH - 05/09/30]

76- Léger mal de tête des deux yeux qui piquent pendant 10 minutes. [E6 - 15CH - 06/09/30]

77- A 15 h céphalée et nausée, comme un mal des transports, améliorées en plein air et aggravées en voiture jusqu’au coucher. [E6 - 15CH - 12/15]

18- Mal à la tête avec nausée comme d’habitude. Les symptômes s’estompent. La fatigue revient. [E6 - 15CH - 18/18/00]

78- A 15 H céphalée frontale irradiant à l’occiput avec nausée. J’ai très chaud, les mains bouillantes, en plein air et dans la voiture. Aggravée en mangeant légèrement et en buvant un verre d’eau.

La céphalée dure toute la journée avec une sensation de fatigue comme fébrile, nausée et manque d’appétit améliorés après le diner.[E6 - 15CH - 13]

79- Ce jour là encore céphalée plus ou moins lancinante toujours dans l'après midi ou la soirée vers 17H fugace. [E6 - 15CH - 14/17]

80- Journée infernale bouillonnement vibratoire de la tête (E8 - 15CH - 03]

81- Le soir, hémicrânie droite [E8 - 15CH - 03]

82- Le soir, douleur de l’hémicrâne gauche non améliorée en mangeant. La douleur de l’hémicrâne gauche est améliorée en prenant une douche chaude  vers 22 h., mais ensuite, après la douche, douleurs de la face à gauche. Puis, avec un bon sommeil jusqu’à 4h, disparition des céphalées [E13 - 7CH - 07]

83- Nausée avec léger mal de tête (douleur à type de pointe pariéto-occipitale gauche  qui traverse jusqu'au dessus de l'œil gauche) aggravée par la pression. Douleur qui va en augmentant jusqu'au soir..... Réveil à 0.30 h. - disparition céphalée et nausées- j'ai faim et je vais manger. [E13 - 7CH - 18/16]

84- Pointe douloureuse occipitale fugace le soir [E13 - 7CH - 30]

85- Début de céphalée avec nausées après avoir mangé du fromage. Pour la première fois, hémicrânie droite: douleurs qui vont en s'aggravant jusqu'à 18h30 (retour de courses)- limite malaise, je prends un Doliprane 1g et je mange un morceau. Amélioration en soirée [E13 - 7CH - 41/13/30] 

86- Soirée: démangeaisons visage, cuir chevelu, cou (E13 - 7CH - 45]

87- J’ai ressenti une montée d’énergie, vers les onze heures, j’ai ressenti une pression à la tête, avec un éclaircissement de la vision, toute la journée, cette vision claire est restée. [E14 - 30CH - 00/11/XX]

88- Absence de sensation au niveau de la tempe et de l’oreille [E15 - 9CH - 01]

89- Céphalées de la tempe gauche pendant quelques minutes, douleur serrante modérée 4/10 avec sifflements dans l’oreille gauche quelques secondes [E16 - 7CH - 01/17/05]

90- Au réveil: douleur frontale gauche sourde, améliorée par la pression et le massage (type migraine) [E16 - 7CH - 09]

91- A midi: céphalée  frontale gauche entourant l’œil, qui perdure, amélioration passagère lors de la douche chaude, à 17H30 la céphalée s’aggrave et s’étend à tout le front et la tempe gauche: HE de Menthe sur le front: petite amélioration. Vers 19.30 h.: migraine tapante et lourde 6/10, yeux qui piquent: prise d’un Efferalgan 1g qui calme en moins d’1/2 heure. Migraine prémenstruelle (dernière prise de pilule le 7/02/2011): en attente des règles mais qui ne viennent pas, retard par rapport à d’habitude [E16 - 7CH - 09]

Céphalée frontale gauche très discrète au réveil (qui n’a pas duré); toujours pas de règles. Les règles arrivent à midi, très peu abondantes et foncées [E16 - 7CH - 10]

92- Céphalées frontale gauche, et vers midi extension vers  tout le front, disparue au repas de midi [E16 - 7CH - 16]

93- Au coucher: sifflements dans toute la tête, en s’allongeant, durée environ 15 mn [E16 - 7CH - 18]

Oeil:

94- Sensation d’anesthésie à la face, les yeux qui démangent et la gorge aussi, comme quand on sent des gaz lacrymogènes [E5 - 200K - 00/22/40]

95- Mal aux yeux (aux muscles) au moindre mouvement [E5 - 200K - 15]

96- A midi une douleur brûlante de l’œil droit comme un début de conjonctivite pendant une demi heure. [E6 - 15CH - 03/12]

97- De 17H a 19H écoulement nasal aqueux avec rougeur conjonctivale [E8 - 15CH - 00/17]

98- Yeux rouges, surtout les conjonctives, au réveil plutôt secs [E8 - 15CH - 03]

99- Brûlure oculaire le soir [E8 - 15CH - 03]

100- Grande sensibilité à  la réverbération de la neige, difficulté à garder les yeux ouverts dehors [E8 - 15CH - 06]

101- Douleur dans les yeux comme quand je travaille beaucoup sur l’ordinateur [E9 - 15CH - 04]

102- Œil droit: rougeur de la conjonctive au niveau de l'angle interne [E13 - 7CH - 00/21]

103- Sensation de brûlure de l’œil droit durant quelques secondes, avec œil normal "comme si on me mettait de la javel dedans" allant de l'angle interne vers l'angle externe de l'œil (SN) [E13 - 7CH - 01]

Alors que j'ai les yeux fermés, sensation de brûlure de l'œil droit "comme si on m'avait mis du savon dedans" qui oblige à garder l'œil fermé pendant quelques secondes- pas de rougeur de l'œil- Une larme unique s'échappe de l'angle externe de l'œil sans couler [E13 - 7CH - 02/21/30] Dans la salle au moment des résultats de la pathogénésie: sensation de brûlure à l’œil droit [E13 - 7CH - 46]

104- Sensation de gêne au niveau de l'œil droit comme si j’avais un cheveu dans l'œil - durée de quelques secondes (E13 - 7CH - 03]

105- Yeux secs le soir, je dois les humidifier avec du sérum [E13 - 7CH - 31]     

106- Le matin, yeux secs que j'humidifie [E13 - 7CH - 32]

107- Picotements dans l’ œil gauche, fugaces, le matin [E13 - 7CH - 41]

Vue:

108- Gênée par des corps flottants visuels pendant la conduite. Accommodation difficile depuis deux jours [E5 - 200K - 06]

Vision floue [E5 - 200K - 20]

Corps flottant gênant à droite.[E5 - 200K - 33]

Vision assombrie. Accommodation diminuée (donc acuité visuelle diminuée (hypermétropie) [E5 - 200K - 36]

109- Syndrome grippal avec difficultés à regarder. [E5 - 200K - 14]

110- Hyperacuité visuelle le soir.[E5 - 200K - 17]

111- Hyperacuité. Je voyais les oiseaux sur le chemin. Je voyais à droite, à gauche, tous les détails. Comme les animaux qui ont des yeux dans tous les sens, dans les angles morts  [E9 - 15CH - 00]

112- J’ai ressenti une montée d’énergie, vers les 11 heures; j’ai ressenti une pression à la tête, avec un éclaircissement de la vision, toute la journée; cette vision claire est restée. [E14 - 30CH - 00/11]

Oreilles:

113- Oreille gauche qui se met soudainement à siffler et à se boucher (au point de me faire sursauter). [E5 - 200K - 01/11/00]

114- Otalgie (l’oreille droite). [E5 - 200K - 08]

115- Oreille droite se bouche deux fois dans l’après midi. [E5 - 200K - 33]

116- Picotements du conduit auditif externe gauche, améliorés par le grattage [E13 - 7CH - 00/20/00]

117- En mastiquant, sensation de bulle dans l'oreille gauche sans impression d'oreille bouchée. Durée environ 1h [E13 - 7CH - 01/20/15]

118- Oreille gauche chaude pendant une minute - pas de rougeur [E13 - 7CH - 16/22/30]

119- Sensation de sifflement dans l’oreille droite assez fort, ayant duré quelques secondes, au moment du coucher. [E16 - 7CH - 16/23/00]

Nez:

120- Croutes au fond de la gorge et du nez avec des mucosités sèches à éliminer le matin.[E5 - 200K - 14]

121- Nez bouché à droite, qui coule (clair, sanguinolent) [E5 - 200K - 15]

Eternuement, yeux qui pleurent, mal à la gorge à droite, nez bouché à droite pendant la sieste. [E5 - 200K - 15]

Mal de gorge et nez bouché à droite. Le mal de gorge est empiré [E5 - 200K - 16/09/00]

Au réveil narine droite bouchée et mal à la mâchoire à droite [E5 - 200K - 31]

122- Apparition vers 15h d’un écoulement narinaire droit fluide, aqueux, non influencé par la position (dans une pièce chaude, la salle de cours) .De 17H a 19H écoulement nasal aqueux avec rougeur conjonctivale [E8 - 15CH - 00/15]

123- Écoulement narinaire droit intermittent, plutôt dans les endroits chauds [E8 - 15CH - 01]

Alternance narine droite, coulante ou bouchée (E8 - 15CH - 03]

124- Besoin de renifler comme si le nez allait couler [E13 - 7CH - 00/07/45]

Sensation de nez bouché qui fait parler du nez (durée 2 minutes) [E13 - 7CH - 00/13/30]

Après le lever, sensation de nez qui se bouche avec glaire coincé dans le rhinopharynx, qui se décroche en déglutissant [E13 - 7CH - 02]

Picotements au niveau de la gorge et besoin de renifler pour que le nez ne coule pas [E13 - 7CH - 03]

125- Mouchage: c'est la narine gauche qui se vide alors que d'habitude c'est la droite (je n'ai plus de croûtes dans la narine droite) [E13 - 7CH - 03]

126- Nez qui coule alors que je marche à l'air frais (SI). Picotements du bout du nez à 2 reprises avec besoin de frotter (SA - revenu que je n'avais plus depuis plusieurs années à cette intensité) [E13 - 7CH - 05]

Démangeaisons bras et avant- bras des 2 côtés et picotements au bout du nez [E13 - 7CH - 05/22/45]

127- A l’appui, douleur au niveau de la narine gauche comme s’il y avait une croûte à l’intérieur (ces derniers temps, ça me la faisait à droite). Amélioré après mouchage   [E13 - 7CH - 08/20/30]

128- Eternuements avec nez qui coule (E13 - 7CH - 31/22/45]

Eternuements à 3 reprises après avoir ouvert le pot de moutarde mais sans l'avoir sentie de près [E13 - 7CH - 33]

129- Réveil avec le nez très bouché, surtout à gauche, ce matin, avec des éternuements [E16 - 7CH - 19]

Visage:

130- Sensation d’anesthésie à la face, les yeux qui démangent et la gorge aussi, comme quand on sent des gaz lacrymogènes avant d’en être conscient, le gratouillis qui fait penser à du poivre dans le métro parisien avant de se rappeler que cette sensation, ce sont les gaz lacrymogènes. Relative insensibilité de la face. Je peux me mordre la lèvre sans avoir réellement mal, au sang ca ne serait pas douloureux plus que ça. Démangeaisons quand j’ai relâché finalement la morsure (morsure motivée par la sensation d’anesthésie comme quand on essaie de contrôler le réveil après une anesthésie dentaire). [E5 - 200K - 00/22/40]

Retour de la sensation des lèvres mais plus doucement que la veille. [E5 - 200K - 01/16/00] Sensibilité qui revient sur le visage et les mains avec des picotements et démangeaisons et, sur le visage, le besoin de tapoter comme pour réveiller d’une anesthésie.[E5 - 200K - 19]

131- Au lever: il me semble que le bas de mon visage est gonflé. Peau pâle. [E5 - 200K - 01/06/00]

132- Ganglion droit sous parotidien enflé [E5 - 200K - 15]

133- Lèvres gercées, nez abimé, cherche l’air [E5 - 200K - 17]

134- Paupière inférieure gauche qui saute le matin et lèvres qui fourmillent le soir [E5 - 200K - 27]

135- 14h00 Douleur à la mâchoire à droite irradiant vers l’oreille (la mâchoire bloque à droite), douleur comme une piqûre d’anesthésie. Douleur transperçante simultanée au genou droit. Le soir, les douleurs sont les mêmes mais changent de côté [E5 - 200K - 28]

136- Réveil avec la narine droite bouchée et mal à la mâchoire à droite [E5 - 200K - 31]

137- Marque prononcée verticale sur la joue droite (comme un pli de sommeil), sauf que la marque se voit encore 7 heures après le lever [E5 - 200K - 36]

138- 14 h: douleur à gauche tout autour de l’orbite, pire sur l’arcade sourcilière et un peu sur la pommette. A 20 h, une pesanteur sur l’orbite et l’os propre du nez. [E6 - 15CH - 04]

11H30 cette pesanteur à gauche sur les os propres du nez qui part et revient et ne dure pas. [E6 - 15CH - 06/11/30]

139- 17h douleur dans l’œil gauche irradiant à la mâchoire pendant dix minutes. [E6 - 15CH - 09/17/00]

140- A 18 h une barre frontale avec pesanteur à la racine du nez et fatigue. [E6 - 15CH - 15/18/00]

141- Douleur piquante sous le menton, comme au niveau des glandes sous maxillaires, très fugace [E9 - 15CH - 07]

La douleur des glandes sous maxillaires est associée à une sensation de serrement [E9 - 15CH - 08]

142- Démangeaisons du menton à droite. Puis, démangeaisons du front et du poignet gauche [E13 - 7CH - 00/08/XX]

Démangeaisons du menton [E13 - 7CH - 00/18/00]

Picotements au menton, à la cheville droite, et au sourcil droit [E13 - 7CH - 00/20/30]

143- Dans la glace, je remarque que j'ai une tâche sous l'œil droit comme si je m'étais cognée.... [E13 - 7CH - 01/20/50]

144- Picotements du visage, des plantes des pieds [E13 - 7CH - 02/12/45]

145- Sensation de chaleur avec brûlure légère au niveau de la paupière supérieure de l'œil droit et de la joue droite (dans la glace, joue plus rouge, et plus chaude au contact, moins évident pour la paupière supérieure) Picotements de la main, du visage et du cuir chevelu, le tout du côté gauche, de façon fugace, sans besoin de gratter. [E13 - 7CH - 02/13/20]

146- Démangeaisons du visage à droite, de l’avant-bras gauche, du dessus du pied gauche, du cuir chevelu [E13 - 7CH - 11/21/30]

147- Dans la journée: démangeaisons  à plusieurs reprises de la cuisse gauche, du bras gauche, et sous le menton à gauche [E13 - 7CH - 21]

Dans la soirée: démangeaisons du menton [E13 - 7CH - 32]

Démangeaisons de l’omoplate droite, du visage côté gauche, de la nuque [E13 - 7CH - 37]

148- Douleur du visage à droite [E13 - 7CH - 41]

149- Des petits boutons blancs sur le visage.[E15 - 9CH - 21]

150- Peau sèche surtout sur le visage mais plus important que d’habitude (froid actuel), crevasses au pouce droit, lèvres très sèches [E16 - 7CH - 02]

151- Douleur frontale gauche qui se dessine avec impression d’engourdissement du visage, environ 5 cm autour du globe oculaire gauche, sensation « floue », durée 10 mn environ [E16 - 7CH - 03/14/45]

152- Douleur au-dessus de la paupière droite (sourcil) légère (pas de bouton expliquant cette douleur) [E16 - 7CH - 27/22/30]

153- Au réveil: douleur modérée de la joue droite et de la tempe droite, en des points précis: douleur augmentée à la palpation; je pensais que j’avais un bouton mais il n’y a rien sur la peau. Cette douleur reste présente avec l’impression que la peau est cartonnée, plus épaisse (haut de la joue droite, tempe droite et au-dessus de l’œil droit). Quand on appuie, la douleur est brûlante, piquante (elle reste modérée); j’ai besoin de toucher pour la calmer. Cette sensation a duré toute la journée jusqu’au coucher, améliorée par l’eau chaude avec une sensation de brûlure sur le visage (joue et tempe droites) augmentée par l’eau froide [E16 - 7CH - 28]

Au réveil: très légère sensation sur la joue droite et la tempe: impression que c’est gonflé, arrêt vers 10h30 [E16 - 7CH - 29]

Bouche:

154- Haleine fétide .Aggravation des coupures à la commissure des lèvres. [E5 - 200K - 01/12/00]

Commissure des lèvres (croutes jaunes, ça coupe) [E5 - 200K - 25]

155- Sensation de lèvres gonflées et toujours  anesthésiées, du mal à prononcer. [E5 - 200K - 02]

Réveil 5h00 et 6h30. Lèvre supérieure toujours très anesthésiée [E5 - 200K - 04]

156- Mal à la langue à droite pendant la journée [E5 - 200K - 35]

157- Deux grandes fissures de la lèvre inférieure au milieu et à la moitié gauche [E13 - 7CH - 00/20/30]

158- Picotements au dessus de la lèvre supérieure du côté gauche, au niveau cutané , avec sensation de brûlure de la lèvre inférieure à gauche, à la partie muqueuse [E13 - 7CH - 00/21/00]

Sensation brûlante au niveau de la lèvre inférieure du côté gauche, au niveau muqueux , avec sensation de gonflement (non vérifié) - durée: quelques secondes [E13 - 7CH - 00/22/45]

159- Ulcération aphteuse sur la gencive en regard de la canine inférieure gauche (dent 33)  [E13 - 7CH - 26]

Ulcération de la gencive: douleur brûlante par moment [E13 - 7CH - 29]

L’aphte  n'est plus douloureux et a diminué de taille [E13 - 7CH - 32]

160- Soif avec bouche pâteuse  inhabituelle dans la matinée [E16 - 7CH - 00/09/45]

Soif et bouche sèche dans la matinée [E16 - 7CH - 01]

Soif et bouche sèche; lèvres sèches plus que d’habitude [E16 - 7CH - 02]

Bouche sèche, soif le matin [E16 - 7CH - 03]

Soif et besoin de boire souvent par petites quantités, sensation de bouche sèche [E16 - 7CH - 13]

Dents:

161- Repas de midi: Douleurs des incisives de droite à gauche pendant 1 minute [E13 - 7CH - 42]

162- A midi: douleur dentaire en haut à gauche, comme une carie sur une dent cassée (E14 - 30CH - 01/12]

163- Anesthésie dentaire du côté droit,  mâchoire inférieure  puis supérieure , remontant  jusqu'à la tempe droite, comme après une anesthésie chez le dentiste, avec sensation d’un bonbon « freeze », puis cela

s’estompe en 30 minutes [E15 - 9CH - 00]

Réaction similaire à celle de la veille, toujours à droite, partant de la mâchoire, mais irradiant plus vers l’oreille, le tympan  que la tempe [E15 - 9CH - 01]

Gorge:

164- Sensation de dyspnée (est-ce le mot ?), de ne pas avoir la plénitude quand on respire à fond, d’avoir un voile dans la gorge. [E5 - 200K - 00]

165- 14h00: mal à la gorge irradiant vers l'oreille gauche  en déglutissant [E5 - 200K - 05/14/00]

166- Au réveil: glaire dans l’arrière gorge, mal à la gorge (sensation de poivre). [E5 - 200K - 13]

167- Douleur à la gorge à droite [E5 - 200K - 13]

Mal à droite (gorge, langue). Croutes au fond de la gorge et du nez: mucosités sèches à éliminer le matin.[E5 - 200K - 14]

168- 3h35: mal à la gorge important. Sinus qui saignotent. Mal à la gorge à droite irradiant vers l’oreille directement. Mal de gorge en buvant chaud  [E5 - 200K - 15]

Eternuement, yeux qui pleurent, mal à la gorge à droite, nez bouché à droite pendant la sieste. [E5 - 200K - 15]

Mal de gorge et nez bouché à droite. Le mal de gorge  a empiré [E5 - 200K - 16/09/00]

169- 23 h.: gorge très sèche à droite (plainte à deux reprises; c’est mon mari qui  s'en rend compte) qui ne m'empêche pas de m'endormir [E6 - 15CH - 23/23]

170- Quand j’ai reniflé le flacon du remède, douleur sous maxillaire avec constriction de la gorge [E9 - 15CH - 01]

171- Ca fait deux soirs en me couchant, peu de temps après ou dans la nuit (3-4 heures du matin) que j’ai une sensation piquante à l’amygdale droite me forçant à boire de l’eau; c’est une gêne qui pique, ça me réveille, je bois de l’eau; ça pique. (E9 - 15CH - 14]

Dans la gorge: amygdale droite, gène pour avaler ça pique, améliorée par l’eau froide, ça me réveille vers 3 heures, ce matin j’avais comme la gorge un peu serrée. Cette nuit, c’est bizarre, je me demandais si je ne faisais pas un œdème, si je ne me suis pas fait piquée par ne abeille (E9 - 15CH - 19]

Constriction dans la gorge en me couchant; c’est horrible, ça pique. Grosse chatouille aggravée allongée, et en buvant de l’eau froide .C ’est passé de gauche à droite, couchée, ça gêne le sommeil. [E9 - 15CH - 21]

172- Glaires dans le fond de la gorge [E13 - 7CH - 00/07/50]

Besoin de racler gorge pour décrocher une glaire. Sensation brûlante dans la trachée en buvant de l’eau. Picotements de la gorge du côté gauche, suivis de toux, deux fois, par accès de deux [E13 - 7CH - 03]

Douleur piquante au niveau de l'amygdale gauche en avalant à vide .Gorge sèche. Parfois, sensation de glaire bloquée qui se décroche en déglutissant [E13 - 7CH - 05]

Picotements en fond de gorge comme si j'allais tousser. Besoin de déglutir pour décrocher une glaire. Récidive de picotements de gorge [E13 - 7CH - 17/18]

173- Picotements dans la gorge puis toux par accès de deux. Sensation fugace de brûlure dans la trachée. Puis récidive de la toux par accès de deux, précédés de picotements dans la gorge avec démangeaisons de l'oreille gauche

[E13 - 7CH - 00/10]

174- En buvant de l'eau, gêne au fond de la gorge [E13 - 7CH - 00/11/00]

175- Douleurs piquantes dans les deux amygdales allant de droite à gauche (tic-tac) [E13 - 7CH - 00/13]

Douleur piquante en avalant les solides surtout au niveau des amygdales. A chaque déglutition, et de façon alternante de droite à gauche surtout, et quelques fois de gauche à droite. [E13 - 7CH - 00/21/00]

Douleurs piquantes dans les amygdales en avalant, évoluant de gauche à droite à chaque bouchée [E13 - 7CH - 01/20/15]

Gêne à la déglutition des solides au niveau de l'amygdale gauche [E13 - 7CH - 02]

176- Douleurs dans les amygdales en avalant .Pas de latéralisation.

Sensation de brûlure en avalant mon thé alors que d'habitude les douleurs de la gorge sont améliorées en buvant chaud. Pas de gêne en avalant au début du repas. Puis douleur piquante en avalant, latéralisée à droite. Sensation non retrouvée en buvant le café. Douleurs piquantes en avalant à vide dans l'après-midi [E13 - 7CH - 01]

177- Picotements au niveau de la gorge et besoin de renifler pour que le nez ne coule pas [E13 - 7CH - 03]

Picotements de fond de gorge [E13 - 7CH - 18/18/00]

178- Réveil pendant la nuit, gorge sèche, gêne en avalant [E13 - 7CH - 03]

179- Soir: mal de gorge en avalant et encore mal de gorge le lendemain au réveil, amélioré en fin de matinée [E13 - 7CH - 38]

180- Au coucher: besoin de déglutir comme si j'allais avoir mal à la gorge et puis RAS [E13 - 7CH - 40]

181- Une douleur de gorge présente auparavant est calmée après la prise de la deuxième dose. Disparition des signes en 30 minutes également, et au bout de ce temps, réapparition de la douleur de gorge [E15 - 9CH - 01]

Cou:

182- Je me suis déplacée une vertèbre du cou en me frottant la figure (crack !) .Douleur tiraillante à gauche. Mal au cou irradiant à la taille à gauche [E5 - 200K - 07]

Mal au cou atténué mais je suis toujours bloquée avec une douleur pinçante dans la nuque à gauche, et irradiation dans la fesse droite. [E5 - 200K - 08]

183- Corps lourd. Douleur de la tête et du cou. Raideur du cou. Tout est amélioré par un bain chaud. [E5 - 200K - 14]

184- Picotements à la base du cou et démangeaisons [E13 - 7CH - 00/12/55]

Estomac:

185- A 10 h. (une heure après un petit déjeuner de thé et de céréales avec du lait) envie de vomir avec sensation de froid. La nausée empire après avoir vomi. Je me recouche une heure !! Les règles débutent vraiment après. [E5 - 200K - 12]

186- Faim augmentée depuis plusieurs jours [E5 - 200K - 25]

187- Nausée à 19 h., vomissement à 19h30. Gaz nauséabonds. Mal de ventre (l’air qui se balade). Besoin urgent, mais rien. [E5 - 200K - 30]

188- Nausée à 19 h.. [E5 - 200K - 36]

189- Soif anormale vers 21H45 avec envie de citron froid. [E6 - 15CH - 01/21/45]

190- Gêne digestive après le petit déjeuner (E7 - 200K - 01]

Gêne digestive après le petit déjeuner, les autres repas sont sans problème  [E7 - 200K - 03]

191- L’après midi  vers 16-17h:je bois plus que d’ habitude. Pas de sécheresse de bouche,  pas de désir de boisson fraiche ou chaude (E7 - 200K - 02]

192- Digestion plus difficile après le petit déjeuner et le repas du midi  .Impression d’une digestion lente [E7 - 200K - 04]

193- Vers 17h-18h gêne épigastrique avec aigreur [E7 - 200K - 07]

194- Lourdeur et gêne épigastrique [E7 - 200K - 11]

195- Pas d’appétit (chez moi c’est rare, insolite) et sensation de grande lassitude (E8 - 15CH - 13]

196- Appétit: un peu augmenté [E9 - 15CH - 02]

197- Désir de chewing-gum, de mâcher, prête à mordre. Moindre désir de sucré. (E9 - 15CH - 07]

198- J’ai des remontées acides, peut être parce que je mange moins (E9 - 15CH - 21]

199- Désir de tabac et de citron [E9 - 15CH - 27]

200- Petit à petit, sensation de bulles dans l’estomac et nausées. En me couchant (1h du matin) je me sentais comme quand je fais une intoxication alimentaire. Avec des gaz. Réveil à 4h30 avec diarrhées, envie de vomir mais pas effective [E10 - 30CH - 00]

201- Brûlures œsophagiennes cette nuit [E11 - 200K - 01]

202- Discrets picotements de l’estomac [E13 - 7CH - 00/07/35]

203- Sensation de faim dans la matinée [E13 - 7CH - 00/10/40]

Davantage faim ce matin [E13 - 7CH - 08]

Faim de loup le matin [E13 - 7CH - 10/07/00]

204- Davantage faim ce soir- Grande envie de salé [E13 - 7CH - 02]

205- Au lever, envie de boire frais.....ce que je fais! (eau citronnée au frigo) [E13 - 7CH - 05]

206- Vague nausée, sensation de faiblesse avec faim, améliorée en mangeant [E13 - 7CH - 09/17/30]

207- Nausées en voiture mais j’ai la tête tournée pour faire l’animation à mon fils.

Mal de transport plus rapide que d’habitude, alors que normalement il faut un certain temps…mais j’avais faim dans la voiture [E13 - 7CH - 14/12]

208- Après un deuxième café, nausées avec vague céphalée (hémicrânie gauche), sensation de faim. Persistance jusqu'au soir [E13 - 7CH - 28/15]

209- Au restaurant  le soir: en fin de repas, petite pointe douloureuse à l’hypochondre gauche. En dessert: glace. Sur les dernières cuillérées, apparition d'une toux, qui récidive à chaque nouvelle cuillère... (Quintes par deux) 

-  parfums: citron et passion  [E13 - 7CH - 28]

210- Bon appétit, meilleur que ces derniers jours [E14 - 30CH - 01]

211- Persistance de soif (envie d’eau froide) mais pas forcement améliorée par la boisson [E16 - 7CH - 02]

212- Soif plus importante que d’habitude: a bu souvent de l’eau froide (toutes les heures, voire plus souvent) de 2-3 gorgées  à ½ verre d’eau maximum, et a bu en dehors des repas, ce qui est inhabituel (à mettre en parallèle avec la diminution de la quantité d’urines) [E16 - 7CH - 04]

Soif persistante [E16 - 7CH - 07]

Soif importante et besoin de boire souvent, par petites quantités, sensation de bouche sèche [E16 - 7CH - 13]

Impression que la soif est de plus en plus présente et importante [E16 - 7CH - 15]

Soif toujours intense toute la journée. (E16 - 7CH - 16]

213- Appétit d’ogre ce midi mais le soir  repas copieux et, après, gène digestive: prise d’une tisane de menthe vers 22H30 [E16 - 7CH - 04/12/XX]

214- Envie de chou fleur [E16 - 7CH - 06]

215- Soif au petit déjeuner [E16 - 7CH - 17]

Soif persistante, surtout le matin, moins marquée dans l’après midi. [E16 - 7CH - 18]

216- Soif d’eau froide importante l’après-midi [E16 - 7CH - 21]

217- Soif au réveil [E16 - 7CH - 23]

Abdomen:

218- Douleurs crampoïdes aux intestins (pas courant à cette heure du soir; normalement le matin et moins fort) [E5 - 200K - 11]

219- Douleur transperçante en fin d’après midi dans la région du foie (mais ce sont les intestins, je pense, car amélioré par éructation).[E5 - 200K - 13]

Besoin urgent, mais rien. Douleur transperçante des intestins.[E5 - 200K - 30]

220- Douleur au ventre. Gaz. Et trois ou quatre selles dans la journée. Pas de diarrhée du tout.[E5 - 200K - 25]

221- Douleur sourde de l’hypochondre gauche à type de point de côté; durée de 2-3 minutes [E13 - 7CH - 03]

Pointe à l’hypochondre gauche au repas du soir [E13 - 7CH - 07]

Douleur sourde de l’hypochondre gauche En fin de journée: point de côté au flanc gauche [E13 - 7CH - 11/21/30]

222- Sensation de pression de l’ hémi-abdomen gauche [E13 - 7CH - 10/07/XX]

223- Après le repas du soir: pointe au cœur, puis sensation désagréable de poids au niveau de l'hypochondre gauche et du flanc gauche.  [E13 - 7CH - 27]

224- Au lit: douleur sourde dans la fosse lombaire gauche (E13 - 7CH - 34]

225- Gargouillements abdominaux en fin de journée [E13 - 7CH - 45]

A 3 h., réveil, gargouillements dans le ventre comme si les selles allaient descendre puis diarrhée (selle crémeuse jaune) (E13 - 7CH - 45/03]

226- Douleur abdominale à type de spasme (durée environ15 mn), avec nausées au moment du repas, améliorée et disparue en mangeant [E16 - 7CH - 21/21/30]

Rectum:

227- Diarrhée avec coliques et flatulence [E5 - 200K - 05]

228- Au réveil, gaz avec mucus. Odeur de diarrhée bactérienne. Constipation douloureuse (toute la journée) avec élancement dans tout le thorax et le dos. En se retenant, vraiment mal au ventre. L’antipéristaltisme est douloureux (normalement constipation et antipéristaltisme non douloureux et constant). Vertige durant la selle [E5 - 200K - 23]

La constipation continue à lancer avec irradiation vers la vulve également (et hémorroïdes). C’est plus une sensation de constipation qu’une constipation (3 fois à la selle). [E5 - 200K - 24]

229- Nausée à 19 h., vomissement à 19h30. Gaz nauséabonds. Mal de ventre (l’air qui se balade). Besoin urgent, mais rien. [E5 - 200K - 30]

230- 23 h: des gaz assez bruyants et prolongés. Puis, selles glaireuses et vertes. Non malodorantes (E6 - 15CH - 05/23/00]

231- 13.45 h.: une selle diarrhéique quasi involontaire, sans envie avant, qui m’a forcé à me dépêcher. [E6 - 15CH - 08/13/45]

232- Gaz puis réveil à 4h30, diarrhées, envie de vomir mais pas effective [E10 - 30CH - 00/04/30]

233- Tendance à la constipation [E13 - 7CH - 05]

234- Picotements au niveau de l'anus puis sensation de gêne en fin de journée .Présence d'une hémorroïde à 2h [E13 - 7CH - 18]

Hémorroïdes: douleur comme une écharde, ressentie surtout en position assise [E13 - 7CH - 19]

Au lever, toujours pointe piquante dans le rectum.  Matinée: selles à deux reprises: billes, puis selle molle.  De temps en temps, au niveau de l'hémorroïde, sensation piquante avec plus ou moins de démangeaisons associées [E13 - 7CH - 20]

A 2 ou 3 reprises, petite pointe piquante au rectum [E13 - 7CH - 23]

235- A 3h  réveil, gargouillements dans le ventre comme si les selles allaient descendre puis diarrhée (selle crémeuse jaune) Nouvelle selle à 7h associée à une sensation piquante dans l'urètre et à des brûlures du rectum [E13 - 7CH - 45/03]

236- Diarrhée aigue liquide, douleurs abdominales du bas ventre, passant après la selle. Ap- pétit conservé [E16 - 7CH - 02/16]

237- Pas de selles ce jour (symptôme très inhabituel); moins de mictions aussi [E16 - 7CH - 03]

Selles:

238- Neuf fois à la selle dans la journée! Selles normales,  mais beaucoup de gaz [E5 - 200K - 32]

239- Six fois à la selle dans la journée [E5 - 200K - 33]

240- Selle molle à deux reprises, récidive quatre jours de suite [E13 - 7CH - 08/08/20]

Selle molle (E13 - 7CH - 39]

241- Dans la matinée: selles à 2 reprises: billes, puis selle molle [E13 - 7CH - 20]

242- Selle crémeuse jaune beige à 19H15. Récidive vers 22h (E13 - 7CH - 45]

Le matin: 2 selles crémeuses jaune beige (E13 - 7CH - 45]

A 3 h., réveil, gargouillements dans le ventre comme si les selles allaient descendre puis diarrhée (selle crémeuse jaune) Nouvelle selle à 7h associée à une sensation piquante dans l'urètre et à des brûlures du rectum [E13 - 7CH - 45/03]

243- Selles molles [E16 - 7CH - 00/09/45]

Selles très molles granuleuses [E16 - 7CH  - 06/18/00]

Selles très molles à une heure inhabituelle [E16 - 7CH - 08/16/00]

244- Une selle mais dure [E16 - 7CH - 10/17]

Vessie :

245- A deux reprises, douleurs piquantes au niveau du méat urétral [E13 - 7CH - 00/09]

Douleurs piquantes du méat urétral pendant quelques secondes [E13 - 7CH - 00/14/00]

246- Vessie: comme une pression sur la vessie. Le périnée est enflammé. Pas de brûlure urinaire [E14 - 30CH - 01]

Uretre:

247- Pointe douloureuse au méat urétral [E13 - 7CH - 02]

Picotements du méat urétral [E13 - 7CH - 05]

Pointe au  niveau du méat urétral après le réveil [E13 - 7CH - 07]

Douleur piquante du méat urétral comme un  '"flash"  [E13 - 7CH - 21/22/00]

Urine:

248- Urines troubles.[E5 - 200K - 02]

249- Pas de selles ce jour (symptôme très inhabituel); moins de mictions aussi [E16 - 7CH - 03]

Feminin organes:

250- Parfois douleurs dans le bas ventre .Interprétation: les ovaires qui travaillent, comme si j’allais avoir mes règles [E5 - 20KK - 05]

251- Fortes douleurs des règles (comme une contraction de début de fausse couche) et localisées plus bas que d’habitude et au centre. Réveillée par un écoulement de règles la nuit. [E5 - 200K - 12]

252- Pertes vaginales blanc- jaunâtres, non irritantes, dans la journée. [E6 - 15CH - 04, 05, 06]

253- Quasi suppression de mes règles (E10 - 30CH - 01]

254- En allant aux toilettes, présence de glaire cervicale comme du blanc d'œuf [E13 - 7CH - 00/17/00]

Glaire cervicale filante [E13 - 7CH - 23]

Glaire cervicale comme du blanc d'œuf cru, filante [E13 - 7CH - 24]

255- Douleurs en pointe , comme un "flash", dans l'ovaire droit, en inspirant [E13 - 7CH - 02]

256- Toujours pas mes règles [E13 - 7CH  - 05]

Au coucher, sensation comme si ça coulait entre les jambes mais rien [E13 - 7CH - 08]

Pertes rosées ce matin. Règles abondantes d’emblée en fin de matinée (NDLR = avec quelques jours de retard) .Douleurs pelviennes à type de traction vers 20 H [E13 - 7CH - 10]

Pertes rosées annonçant le début des règles [E13 - 7CH - 40/14]

257- Pointe dans l'ovaire gauche à type de "flash" à deux reprises [E13 - 7CH - 05]

En m'étirant, douleur piquante en "flash" au niveau de l'ovaire gauche [E13 - 7CH - 22/07/30]

258- Règles abondantes de sang rouge vif sans caillots [E13 - 7CH - 11]

259- Picotements au niveau de la vulve et du pli inter fessier ce matin [E13 - 7CH - 14]

260- Règles qui ne coulent pas la nuit mais coulent au lever (un peu plus filantes…) Démangeaisons de la vulve dans la journée [E13 - 7CH - 15]

261- Fin de règles: filantes (plus longues que d'habitude) [E13 - 7CH - 18]

262- Picotements de la vulve [E13 - 7CH - 19/21]

263- Fin de journée: douleurs tiraillantes dans les ovaires et, toujours, glaire cervicale filante comme du blanc d’œuf cru [E13 - 7CH - 25]

Dans la soirée: douleurs pelviennes tiraillantes [E13 - 7CH - 32]

264- Ce matin, après la sonnerie du réveil, avant de me lever: survenue d’une douleur dans l’utérus, comme une contraction (cela m’a rappelé la contraction inaugurale du début du travail pour l’accouchement de mon

deuxième enfant (ma fille)).Puis cette douleur a continué, irradiant dans le bas du dos. Je suis au treizième  jour du cycle, je ne prends pas de contraception depuis deux cycles et j’ai ressenti l’ovulation des précédents

cycles. [E14 - 30CH - 01]

265- Quelques leucorrhées blanches épaisses. Utérus: quelques spasmes encore dans la journée: 3 à 4 fois [E14 - 30CH - 02]

266- Céphalée frontale gauche très discrète au réveil (qui n’a pas duré); toujours pas de règles. Les règles arrivent à midi, très peu abondantes , foncées [E16 - 7CH - 10]

Règles toujours peu abondantes et foncées [E16 - 7CH - 11]

Respiratory organe:

267- Très grande sensibilité au froid sur la poitrine, avec impression de ne pas pouvoir respirer profondément sans déclencher une quinte de toux. Impossibilité de chanter .Sensation de devoir s’économiser [E8 - 15CH - 06]

Toux:

268- Quinte de toux (à vomir et suffoquer) après avoir ri.[E5 - 200K - 17]

269- 9H20: toux sèche irritante qui ramène des crachats tapioca. [E6 - 15CH - 06/09/20]

270- Douleurs des épaules et début de toux oppressante sèche, douloureuse dans la poitrine, à longs intervalles [E8 - 15CH - 03]

Toux très douloureuse avec aggravation par l’air inspiré (dans la maison) et grattement laryngé [E8 - 15CH - 03]

Toux commençant à être productive et moins douloureuse le soir [E8 - 15CH - 03]

271- La toux est productive à la parole. Si je me tais, je ne tousse pas (E8 - 15CH - 04]

272- Grande sensibilité au froid qui déclenche une oppression thoracique douloureuse et de la toux (E8 - 15CH - 06]

273- Récidive de toux par accès de deux, précédés de picotements dans la gorge avec des démangeaisons de l'oreille gauche [E13 - 7CH - 00/10/XX]

Toux précédée de picotements en fond de gorge  .Quatre quintes de deux toux [E13 - 7CH - 08/18/00]

274- Toux: deux quintes de 2 , en humant l'air frais [E13 - 7CH - 34/20/30]

Toux: quintes de deux  par 3 ou 4 fois (E13 - 7CH - 39]

Poitrine:

275- Douleurs fugaces aiguës  (trois fois) à la jonction du sternum et des côtes. Douleurs qui transpercent [E5 - 200K - 00]

276- Sensation de dyspnée (est-ce le mot ?), de ne pas avoir la plénitude quand on respire à fond, d’avoir un voile dans la gorge. [E5 - 200K - 00]

277- Prurit sur le décolleté chaud ,rouge avec relative insensibilité au pincement (d’ailleurs sur le haut du corps). [E5 - 200K - 30

278- Grande sensibilité au froid qui déclenche une oppression thoracique douloureuse et de la toux (E8 - 15CH - 06]

279- Douleur  névralgique intercostale droite, soulagée lorsque je me penche en avant, et déclenchée lorsque je me penche en arrière [E11 - 200K - 07]

280- Démangeaisons au thorax du côté gauche [E13 - 7CH - 02]

281- Picotements au thorax à gauche puis à droite, après le lever [E13 - 7CH - 05/20/00]

282- Pointe qui traverse le cœur en partant de l’omoplate gauche et allant vers l’avant. A nouveau, une pointe qui traverse le cœur au coucher [E13 - 7CH - 09/18/30]

Douleur en pointe de la région cardiaque aggravée à l’inspiration, d’une durée de quelques secondes [E13 - 7CH - 11/19/30]

Pointe au cœur en flash [E13 - 34/21/00]

Au lit: à plusieurs reprises, pointes douloureuses au cœur, déclenchées par l'inspiration [E13 - 7CH - 36]

Pointe douloureuse à la xiphoïde le matin et pointe au cœur le soir [E13 - 7CH - 37]

283- Douleurs piquantes basithoraciques gauches dans la région dorsale, à deux reprises   (E13 - 7CH - 10]

284- Après le repas du soir: pointe au cœur, puis sensation désagréable de poids au niveau de l'hypochondre gauche et du flanc gauche.  [E13 - 7CH - 27]

285- Course à pied le matin: pointe au cœur en commençant à courir. Le souffle, ça va mais je n’ai « pas de jambes » [E13 - 7CH - 29]

286- Quelques élancements dans le sein gauche, suivant un trajet en hémi-ceinture jusqu’au au bout du sein. (E14 - 30CH - 07]

Poursuite des élancements au bout du sein gauche et apparition d’une douleur un peu sourde dans l’avant bras gauche, irradiant au petit doigt. Cela va durer pendant huit jours [E14 - 30CH - 08]

Dos:

287- Le dos est bloqué depuis plusieurs jours mais n’est plus douloureux [E5 - 200K - 12]

288- En déménageant des dossiers au bureau, douleur perçante à gauche de la colonne vertébrale, dans le milieu du dos. [E5 - 200K - 13]

289- Contracture du trapèze gauche [E5 - 200K - 21]

Tension importante dans le cou et les trapèzes [E5 - 200K - 24]

290- Depuis les premiers jours, je n’ai pas les douleurs de dos qui m’étaient habituelles [E6 - 15CH ]

291- Courbatures du rachis et des membres comme avec un syndrome infectieux, dans un contexte d'épidémie de gastroentérite [E7 - 200K - 11]

292- Douleurs des épaules et début de toux oppressante sèche et douloureuse dans la poitrine à longs intervalles [E8 - 15CH - 03]

293- Nuit très fatigante: douleurs importantes des clavicules (comme par un sac à dos très lourd  ) et du bassin .Précision: les douleurs  ,quand je suis couchée, m’obligent à bouger et à changer de position.

Elles sont lancinantes. [E8 - 15CH - 03]

Douleurs articulaires lancinantes et des lombes, avec agitation, pas forcement améliorées par les changements de position qui sont nombreux .Agitation lente !!! [E8 - 15CH - 03]

Douleurs articulaires surtout dans les lombes et le bassin (pli de l’aine) lancinantes pendant la nuit [E8 - 15CH - 04]

294- Sensation de chaleur à droite dans le dos. Ca chauffe, ça ne reste pas longtemps, c’est inhabituel; ça vient d’un coup sur le flanc droit, en bas et au milieu du dos. [E9 - 15CH - 07]

295- Mal au cou, léger torticolis à gauche  au réveil [E11 - 200K - 03]

296- Démangeaisons de l’omoplate gauche. Démangeaisons du bas du dos. Puis, démangeaisons de l’omoplate gauche et de la cuisse droite. Puis, démangeaisons du bas du dos et de la fesse gauche [E13 - 7CH - 00/08/XX]

Démangeaisons du bas du dos et de l’avant-bras en fin de journée (E13 - 7CH - 14] Démangeaisons de l’omoplate droite, du visage côté gauche, de la nuque [E13 - 7CH - 37]

Démangeaisons de la nuque, des avant-bras, de l’omoplate droite, le matin (E13 - 7CH - 41]

Démangeaisons de la nuque à 16H30 et démangeaisons du  haut du dos à 21 H [E13 - 7CH - 42]

297- Douleur transperçante qui part du bas de la colonne et remonte jusqu'au milieu du rachis dorsal ("éclair douloureux")  [E13 - 7CH - 20/21/30]

Récidive de la douleur transperçante à l'inspiration alors que je suis assise dans le train; elle part du bas du dos et remonte au milieu du rachis dorsal, puis, dans la journée, à deux ou trois reprises: douleur transperçante ascendante jusqu'au milieu du rachis dorsal, à l'inspiration [E13 - 7CH - 21/07]

298- Dans la soirée sensation de chaleur au niveau de l'omoplate gauche, pendant une minute, en épluchant les légumes. Démangeaisons du bas du dos (E13 - 7CH - 32]

Sensation de chaleur à l’omoplate gauche dans la soirée [E13 - 7CH - 45]

Sensation de chaleur au niveau de l'omoplate gauche à deux reprises dans l'après midi et le soir [E13 - 7CH - 41]

299- Le soir: douleurs du bas du dos comme pendant les règles. Douleur sourde, postérieure, avec légère irradiation vers le bas [E14 - 30CH - 01]

300- Prurit diffus au coucher, surtout localisé au bas du dos [E16 - 7CH - 01/23/50]

Extremites:

301- Sensation de lourdeur au niveau du bassin (ankylosé, lourd), plus que des courbatures. [E5 - 200K - 01/11/00]

Toujours lourdeur dans le bassin [E5 - 200K - 03]

302- Douleur transperçante sur le haut de l’épaule droite [E5 - 200K - 12]

303- Douleur transperçante dans la hanche gauche au coucher. [E5 - 200K - 24]

304- 14h00: douleur à la mâchoire à droite, irradiant vers l’oreille (la mâchoire bloque à droite). Douleur comme une piqûre d’anesthésie. Douleur transperçante simultanée au genou droit. Le soir, les douleurs sont les mêmes mais changent de côté [E5 - 200K - 28]

305- Crampes dans les deux pieds et les mains (plutôt à gauche) le soir,  assise. [E6 - 15CH - 02]

A 22 h. des crampes dans les 3èmes, 4èmes et 5èmes orteils gauches qui durent assez longtemps dans le lit. [E6 - 15CH - 03/22]

306- Courbatures du rachis et des membres comme avec un syndrome infectieux .Contexte d'épidémie de gastroentérite [E7 - 200K - 11]

307- Apparition très fugace, pendant environ vingt minutes, d’une douleur traçante de la main: départ du milieu de la main  en direction de l’espace interdigital des quatrièmes et cinquièmes métacarpiens, puis disparition

de la douleur sans laisser de trace [E8 - 15CH - 00]

308- Sensibilité des articulations des doigts, impression de sentir tous les os, raideur en fermant les mains (E8 - 15CH - 04]

309- Jambes: douleur dans les deux tibias ((habituellement d’un seul côté, à gauche), un peu comme si je sentais la veine saillante et douloureuse. Pas forte, au niveau de la demi jambe (face antérieure), fugace (E9 - 15CH - 02]

310- 17h17: sensation d’hyperesthésie désagréable de l’avant-bras gauche et du troisième doigt gauche. Je la remarque en me lavant les mains. Je ne la ressens pas lorsque l’on n’y touche pas. Seul le contact est désagréable. [E11 - 200K - 01/17/17]

14.30 h.: hyperesthésie du poignet et de la tranche de la main gauche.[E11 - 200K - 02/14/30] Hyperesthésie du poignet et de l’ avant bras gauche ce matin au réveil (7 h.). A 11 h., je ne la sens plus. [E11 - 200K - 12]

311- 17h: démangeaisons inhabituelles comme si ma dyshidrose des doigts, à droite, allait revenir (cela fait cinq ans que je n’en ai pas eu). [E11 - 200K - 09/17/00]

312- Démangeaisons fugaces de la hanche gauche. Démangeaisons de la cheville gauche. Démangeaisons de l’avant bras gauche pendant cinq minutes et de l’occiput à droite. Démangeaisons de la cuisse gauche et du mollet

droit [E13 - 7CH - 00/08]

Démangeaisons de l’omoplate gauche et de la cuisse droite. Puis démangeaisons  des crêtes iliaques. Puis, démangeaisons de la main droite. Puis, démangeaisons du pouce gauche. Puis, démangeaisons du front et du poignet gauche [E13 - 7CH - 00/08]

Sous la douche: démangeaisons sous le pied gauche. Après la sortie de la douche: démangeaisons de l’épaule gauche [E13 - 7CH - 00/10/30]

Démangeaisons sous le talon droit. Sensation de chaleur qui remonte le long de la jambe jusqu'au genou. Démangeaisons de l’avant- bras droit puis gauche. Démangeaisons de l’avant-bras droit (besoin de beaucoup gratter). Démangeaisons du mollet gauche (besoin de gratter). Démangeaisons de la base du pouce droit (besoin de gratter). [E13 - 7CH - 00/18]

A la douche: démangeaisons sous le pied gauche [E13 - 7CH - 02/19/30]

Démangeaisons des avant-bras, surtout du côté gauche [E13 - 7CH - 02/20/30]

Au coucher: démangeaisons des jambes [E13 - 7CH - 03]

Démangeaisons sur le dessus des deux pieds [E13 - 7CH - 05/06/30]

Démangeaisons fugaces des avant-bras, du cou, du thorax, au pli inter fessier. Démangeaisons des jambes. Démangeaisons diffuses et brèves de l’épaule droite, du ventre, du cou, des jambes avec besoin de beaucoup gratter

[E13 - 7CH - 08/18]

Démangeaisons de la cheville gauche (E13 - 7CH - 10/07]

Dans la journée: démangeaisons  à plusieurs reprises de la cuisse gauche, du bras gauche et sous le menton à gauche [E13 - 7CH - 21]

Démangeaisons diffuses, plutôt ascendantes, de la cuisse droite puis de l’ avant bras gauche, puis derrière l’ oreille droite, puis l’ oreille gauche. Démangeaisons de l’avant bras gauche et derrière le dos. Ces démangeaisons

surviennent alors que je suis en train de taper la pathogénésie sur mon ordinateur [E13 - 7CH - 21/22]

Matinée: démangeaisons de l’avant bras gauche, de la cuisse droite. Après-midi: démangeaisons des avant-bras, de la cuisse droite. Démangeaisons diverses: avant-bras, cou, bas du dos, thorax à gauche [E13 - 7CH - 22]

313- Picotements du mollet gauche [E13 - 7CH - 00/20/00]

Picotements du mollet gauche et des avant-bras des deux côtés en se couchant (en se mettant sous la couette) [E13 - 7CH - 00/22/45]

Picotements de l’avant-bras gauche, de la jambe gauche, du visage à gauche, en quelques secondes. Besoin de gratter qui améliore [E13 - 7CH - 01/12/30]

Picotements du coude droit, de la main gauche, du cuir chevelu à gauche. Picotements  jambe, avant-bras [E13 - 7CH - 01/20]

Picotements du visage, des plantes des pieds [E13 - 7CH - 02/12/45]

Picotements de la jambe et de l’ avant-bras gauches après le réveil [E13 - 7CH - 07]

314- Mains plus chaudes que d'habitude [E13 - 7CH - 01]

315- Sous la douche: subitement, sensation que je n'ai plus mal aux mains et comme si tout cicatrisait. Hallucination???? (E13 - 7CH - 03]

316- Mains chaudes, très douloureuses comme si on me plantait des milliers d'aiguilles au niveau des crevasses [E13 - 7CH - 05]

Mains abîmées; sensation comme si on me plantait des milliers d’aiguilles au niveau des  microfissures…. [E13 - 7CH - 11/21]

317- Au réveil: douleur sourde dans le genou droit , puis douleur transfixiante partant de l'omoplate gauche, puis douleur sourde de l'hypochondre gauche [E13 - 7CH - 05]

318- Démangeaisons  des bras et des avant bras des deux côtés et picotements au bout du nez [E13 - 7CH - 05/22/45]

319- Douleur en pointe dans le biceps droit au coucher [E13 - 7CH - 09]

320- Douleurs de la hanche gauche à la mise en charge ou lors de la mobilisation, calmée en position assise [E13 - 7CH - 11/20/30]

Petite pointe douloureuse de la hanche gauche le soir [E13 - 7CH - 24]

321- Au coucher: démangeaisons des avant-bras dès que je les mets sous la couette… [E13 - 7CH - 13]

Dans la soirée: démangeaisons au creux du coude à droite, derrière le cou, sous le pied droit, à la jambe gauche. Démangeaisons des avant-bras [E13 - 7CH - 15]

Fin de journée: démangeaisons fugaces des jambes, des avant-bras, de la nuque. Sous la couette: démangeaisons de la cuisse droite , puis de l’ avant-bras gauche, puis de la nuque [E13 - 7CH - 16]

Dans la soirée: démangeaisons des jambes et des avant-bras. Au coucher: démangeaisons sous la cuisse droite puis sur le dessus , puis des avant-bras gauche puis droit [E13 - 7CH - 17]

Démangeaison des avant-bras en fin d’après-midi et au coucher [E13 - 7CH - 19] Démangeaisons de la face interne des avant bras au lit (E13 - 7CH - 20]

Démangeaisons des avant-bras au réveil [E13 - 7CH - 24]

Dans la soirée: démangeaisons importantes de la nuque et des avant-bras [E13 - 7CH - 33]

322- Impression que toutes les veines sont dehors car, au niveau des jambes, j’ai plein de petites varicosités visibles... [E13 - 7CH - 18]

323- Douleur sourde de la cheville et du bas de la jambe gauche à deux reprises à table [E13 - 7CH - 20/20/30]

324- Dans le train: au repos, « flash» douloureux piquant à la face externe du genou droit, à l'angle supérieur de la rotule, qui me fait sursauter, à deux reprises. Puis, la même chose au milieu de la cuisse droite. Ensuite, hyperesthésie douloureuse à la face antérieure de la cuisse droite et à la partie interne de la cuisse droite, aggravée par la pression, améliorée au toucher et par la pression du jet de la douche  [E13 - 7CH - 22/17/30]

Dans la soirée, pointe douloureuse  au genou droit , de quelques secondes [E15 - 7CH - 32]

325- Sensation de doigts plus gonflés, notamment à droite [E13 - 7CH - 22/21/30]

326- Fissure en regard de l'IPP du majeur droit qui ne se ferme pas et est toujours douloureuse... (En général, je cicatrise bien!) [E13 - 7CH - 24]

Fissure au 3ème doigt de la main droite très douloureuse et, au coucher, douleur pulsatile [E13 - 7CH - 29]

La fissure du majeur de la main droite est revenue alors qu’elle avait  quasi disparu.... [E13 - 7CH - 44]

327- Démangeaisons des cuisses après une course et grattage important; ça va laisser des marques violacées persistantes [E13 - 7CH - 29]

328- Pendant le repas du soir, douleur sourde dans l'avant bras droit pendant quelques secondes. Sensation piquante au milieu de la cuisse gauche en flash. Démangeaisons des avant-bras au lit [E13 - 7CH - 33]

329- Démangeaisons des avant-bras et du bas du dos. Douleurs comme des milliers d'aiguilles au niveau de la fissure du majeur de la main droite; à ce moment là, dans ma tête je me dis: "PASSIFLORA, la passion du Christ"!.

J'ai un bouton derrière la jambe droite [E13 - 7CH - 34/21]

330- Douleur sourde dans la hanche gauche [E13 - 7CH - 36]

Soirée: douleur sourde dans la hanche gauche (E13 - 7CH - 37]

331- Membres inférieurs: dans les os, ressenti de la fracture du tibia (fracture ancienne NDLR) [E14 - 30CH - 01]

332- Sensation de froid aux extrémités. [E14 - 30CH - 08]

333- Elancements au bout du sein gauche et apparition d’une douleur un peu sourde dans l’avant bras gauche, irradiant au petit doigt. Cela va durer pendant huit jours [E14 - 30CH - 08]

334- Sensation d’engourdissement de la face postérieure de la cuisse droite .Impression de carton, sans changement au départ lors du toucher (effleurement); puis, améliorée par le toucher-pression. Sensation augmentée en pliant la jambe sur la cuisse, debout immobile. La sensation cartonnée se transforme en douleur sourde, à type de pesanteur, au niveau de la face postéro-externe de la cuisse droite et  irradie vers la face postéro-externe de la jambe [E16 - 7CH - 00/07/55]

Aggravation de la douleur et de la sensation d’engourdissement lors de la station assise (voiture et flexion de la jambe sur l’accélérateur).L’engourdissement se situe maintenant sur la face antérieure de la cuisse et du genou .La sensation sur la face postérieure s’estompe [E16 - 7CH - 00/09/20]

Au coucher dans la position sur le dos: aggravation de l’engourdissement de la cuisse droite,   améliorée dans la position couchée sur le côté gauche.[E16 - 7CH - 00]

Douleurs de la cuisse droite en anneau (jarretière) lors de la position assise en voiture (flexion de la jambe sur l’accélérateur) s’estompant après l’ arrêt de la voiture et reprise de la sensation lors de la route entre 18h15 et 19.15 h. (douleur qui serre ,intensité 3/10) [E16 - 7CH - 01/17/30]

Douleur légère de la cuisse droite (face antérieure) en conduisant, passée après la conduite [E16 - 7CH - 13]

335- Point très douloureux lors de la pression sur le milieu de la face externe de la cuisse droite, douleur aigue à type de décharge électrique [E16 - 7CH - 00/11/55]

336- Engourdissement à type d’engelure des 3ème  et 4ème orteils du pied gauche survenant à l’intérieur(de la maison ?) .Lors du toucher: pas de différence de sensation avec les autres orteils. Sensation ayant duré environ trente minutes. Puis, survenue d’une chaleur du 2ème doigt de la main droite (uniquement ce doigt), chaleur sentie lors d’un contact sur le visage; durée: environ une heure. [E16 - 7CH - 00/14/30]

337- Frissons et sensation de froid dans les deux bras, améliorées au frottement. Sensation d’engourdissement de la cuisse droite (plus engourdissement que douleur, ce matin) [E16 - 7CH - 02/11]

338- Douleur dans tout le membre inférieur droit, à la face antérieure, suite à un mouvement sportif ayant duré environ dix minutes .Puis cela a disparu (pesanteur sourde) [E16 - 7CH - 03/12/30]

339- Douleur de la face antérieure de la cuisse droite avec besoin de se masser, de presser fort la zone musculaire, ce qui soulage. Douleur pressurante( durée 15 à 20 mn). Puis douleur à la fesse au niveau supéro-externe droit, tiraillante .La pression et le massage fort augmentent la douleur mais font du bien [E16 - 7CH - 03/15]

Petite douleur sourde au niveau de la cuisse droite, déclenchée par le mouvement, et sensation très légère d’engourdissement de tout le membre inférieur droit. A 15H30, la douleur de la cuisse droite (toute la face antérieure) revient (durée quinze minutes), aggravée aux mouvements et à la  marche [E16 - 7CH - 06/09]

340- Prurit de la cheville gauche (face externe) durant quinze minutes, sans lésion, après la douche. A 18H: douche et constatation de toutes petites plaques punctiformes rouges, sans relief, au niveau de la face externe rétro malléolaire gauche (au lieu du prurit de ce matin) [E16 - 7CH - 04/09]

341- Apparition d’une douleur à la face antéro-interne du genou droit,  améliorée à la flexion du genou, à la pression digitale et un peu au chaud, plutôt moins bien au froid mais ce n’est pas flagrant, irradiant au bout de dix minutes à la face antérieure de la jambe droite, le long du tibia  pendant une heure [E16 - 7CH - 05/18/50]

342- Douleur à la face externe de la hanche droite, serrante, augmentée par la pression mais celle-ci fait du bien. Douleur augmentée à la marche( durée une heure) [E16 - 7CH - 05/19/30]

343- Prurit de la jambe droite, après un frisson ayant parcouru les deux jambes de bas en haut, alors que j’ai des bottes [E16 - 7CH - 06/16/30]

344- Au lever: douleur en haut de la fesse droite, améliorée genoux pliés, quand je suis allongée. Douleur légère mais persistant dans la matinée, surtout à la marche [E16 - 7CH - 07]

Douleur de la fesse droite comme une pointe (à l’ischion) ayant duré environ quinze minutes, améliorée par la position assise (survenue lorsque j’étais debout). [E16 - 7CH - 20/15/00]

345- Sensation de jambes très lourdes (sensation interne, surtout des mollets), améliorée au massage, à la fraicheur (je dois enlever mes bottes) [E16 - 7CH - 08/15/00]

346- Douleur transfixiante, pesanteur très lourde dans les mollets, améliorée au massage et à la position allongée [E16 - 7CH - 08/22/00]

347- Dans l’après-midi: douleur à type de courbature de la face antérieure du coude droit (haut de l’avant-bras et bas du bras), douleur sourde, lourde, ayant duré environ une heure [E16 - 7CH - 11]

348- Douleur de la face externe de la jambe droite, serrante, ayant disparu après la douche chaude, sensibilité normale. La douleur dure, comme une lourdeur [E16 - 7CH - 14/08/00]

349- Sensation de jambes lourdes qui va et vient. (E16 - 7CH - 16]

Dans la soirée: jambes très lourdes, comme des poids dans les mollets, sensation assez intense, jusqu’au coucher [E16 - 7CH - 17]

350- Sensation de lourdeur dans les deux bras, du mal à les lever. Envie de laisser les membres supérieurs pendre [E16 - 7CH - 17/09/30]

Dans l’après-midi: fourmillements dans les deux membres supérieurs mais surtout les avant-bras et les mains, en étant allongée. C’est mieux en étirant les bras. Lourdeur des membres supérieurs ensuite, en étant debout [E16 - 7CH - 18]

Le soir: douleur dans les deux bras (face postérieure) avec impression que les bras sont très lourds [E16 - 7CH - 23]

351- Réapparition d’une douleur de la cuisse droite sur la face antérieure, sur environ vingt centimètres de longueur entre le haut de la cuisse et le genou, survenue au bout de trente minutes de marche à pied. Douleur légère, à type de serrement, ayant duré quinze minutes environ et disparaissant alors que je marchais encore [E16 - 7CH - 19/16/00]

Douleur de la face antérieure du tiers supérieur de la cuisse droite environ 5 x 5 cm (plus localisée). Douleur à type de pression, survenue en étant assise, durée dix à quinze minutes, améliorée à la pression [E16 - 7CH - 21/22]

Douleur de la cuisse droite sur la face antérieure, serrante, en voiture, d’une durée de quinze-vingt minutes. [E16 - 7CH - 22/08]

352- Lors d’une marche, apparition d’une douleur pointue du mollet droit (environ 1cm x 1 cm) et d’une douleur de la face externe de la cuisse droite, douloureuse au toucher, non améliorée par la pression. Disparition après la marche [E16 - 7CH - 23/18/30]

353- Au réveil: courbatures des bras et avant-bras (lourdeur) qui ont passé rapidement (environ trois minutes le matin) [E16 - 7CH - 25]

354- Jambes et cuisses lourdes toute la matinée [E16 - 7CH - 25]

Lourdeurs des membres inférieurs (jambes et cuisses), de 7h30 à 11h [E16 - 7CH - 26]

Sommeil:

355- Réveil à 2h30 et 4h30 (ce qui est rare pour moi) et réveil toutes les 10 minutes à partir de 4h30. [E5 - 200K - 01]

356- Réveil à 5h00 et 6h30. Lèvre supérieure toujours très anesthésiée [E5 - 200K - 04]

357- 5 h.: réveil, entièrement inondée de sueur partout: tête, corps , mains (intérieur et extérieur).[E5 - 20KK - 15/05/00]

358- Torpeur au réveil  avec du mal  à émerger (E7 - 200K - 05]

359- J’ai dormi profondément dans le train de retour; c’est exceptionnel (E8 - 15CH - 02]

360- Besoin irrépressible de me coucher de bonne heure (j’avais eu une journée de travail bien dense) (E8 - 15CH - 03]

361- Réveil à 4h du matin [E13 - 7CH - 02/04/00]

Réveillée tôt, avant 4h-Lever (peur de rater le réveil pour prendre le train?)

J'ai faim mais attends le réveil de 5h...demi-sommeil [E13 - 7CH - 21/04]

362- Réveillée avant 6h - j'ai envie de faire pipi et je veux me rappeler de mes rêves!!!!!(E13 - 7CH - 03/06/00]

363- Réveil à 6H30, je suis bien réveillée, je pourrais faire plein de choses-  beaucoup d’énergie [E13 - 7CH - 04/06/30]

364- Bonne nuit mais sommeil agité: j’attrape mon mari….je cherche mon coussin, l’accusant de l’avoir pris alors qu’ensuite je me rappelle que je l’ai posé sur la chaise à côté….. [E13 - 7CH - 11]

365- Bonne nuit jusqu’à 3h30 où je rêve que mon bébé tombe et j’attrape mon mari…Grosse sensation de chaleur avec transpiration derrière les genoux (jamais arrivé) [E13 - 7CH - 16/03/30]

366- Réveil à 1h du matin- palpitations. J'ai faim, je vais manger du pain. Difficile de se rendormir [E13 - 7CH - 31]

Réveil à 5h puis difficile de se rendormir avant 6h30 car faim.... [E13 - 7CH - 37/05]

4h15: j'ai faim (SA-  depuis grossesse et allaitement, fréquents levers la nuit pour manger, mieux pendant pathogénésie SM?). 1er lever: je mange du pain. Deuxième lever car insuffisant....je mange du poulet....Impossible de me rendormir....Je pense à mon grand-père maternel décédé en octobre...Aujourd'hui, j'ai ouvert le portail de leur entrée; avant, c'était lui qui le faisait...c'est drôle, je ne sais pas si j'ai encore réalisé...je pleure...... [E13 - 7CH - 38/04]

367- Réveil à 2h du matin pour aller  aux toilettes  mais rien (E13 - 7CH - 46/02]

368- Le soir j’ai eu un peu de mal à m’endormir malgré une certaine fatigue. [E14 - 30CH - 00]

369- Un rêve m’a réveillé. Suivi de quelques palpitations [E14 - 30CH - 05]

370- A noter, l’absence d’insomnie alors qu’il existe un gros stress au travail qui devrait me perturber davantage (E15 - 9CH - 00]

371- Réveil dans la nuit car engourdissements des deux bras (les membres supérieurs) (peut-être lié à position en dormant); besoin d’étendre les bras. [E16 - 7CH - 15]

372- Mauvais sommeil, réveils fréquents (angoissée, souffle court, beaucoup de pensées), rendormissement facile cependant. [E16 - 7CH - 25]

Rêves:

373- Cheminement en voiture, en lacets, toutes les lumières s’éteignent Le parcours se finit à la lampe de poche. J’attends ma fille qui a oublié son cartable. Il ne faut pas parler ni regarder une enfant qui me tourne le dos (référence vraisemblablement à une altercation dans le métro où une femme en a agressé une autre et une témoin a mentionné que ça lui était arrivé avec la même femme juste parce qu’elle avait croisé son regard). Mon père ne fait pas le pitre à cause de cette enfant. On part en croisière sur la Seine avec les gens de l’homéo, les autres mangent beaucoup et je n’arrive pas à me mettre à table, il y a toujours quelqu’un qui m’interrompt. Je m’énerve contre les enfants (je crie) parce qu’ils se disputent pour un bout de plastique. [E5 - 200K - 01]

374- Je suis dans la maison de mes parents en Provence. Il y a des endroits super chouettes pour se baigner. Je croise une copine qui change encore de mari, elle me dit qu’elle aime trop leurs sexes. Elle est contente parce qu’elle est nommée inspectrice. Shopping dans la ville. Je dépose mon amie près du Rocher du dragon. Recherche d’une place de parking à côté du parking (en portant la voiture dans les bars pour la poser à un endroit autorisé). Retour à la maison. Les enfants se disputent. J’oublie de nettoyer la maison en partant. Je fais demi-tour pour nettoyer.  NB: mes enfants se disputent plus que rarement [E5 - 200K - 01]

375- Visite d’un parc d’attractions sur la mer: à la 5ième bouée il y a un sous-marin, il y en a deux. Je suis sur un quai à coté d’un copain qui est sur son voilier, le vent se lève, je retiens le bateau qui se met à tourner en rond autour de moi. Immeuble sympa à vendre mais cher au départ. [E5 - 200K - 03]

376- Départ pour l'île Maurice en famille. Voyage chaotique (du point de vue de l'organisation), là-bas, on marche sur le bord de la plage pour rejoindre un copain de ma fille dont les parents construisent une maison. Maison en travaux: elle n’a que les murs en ciment. [E5 - 200K - 04]

377- On montre à ma mère le nouvel avion sur lequel mon père a travaillé, il est hyper stable. Elle dit dédaigneuse: "ça sert à quoi qu'il fasse du sur-place?". On lui montre la maniabilité, les gens se jettent l'avion et une fusée (façon dessin animé) mais ça ne l'impressionne pas. [E5 - 200K - 04]

378- Camp de vacances: entrainement de piscine pour adulte avec enfants. Les enfants doivent attraper les adultes (comme le jeu de l’épervier). Je me fais attraper et suis vexée. Ma mère veut échanger sa robe avec celle d’une vieille indienne. [E5 - 200K - 08]

379- Je perds mes cheveux [E5 - 200K - 08]

380- Rêve de piscines [E5 - 200K - 09]

381- Banquet entre deux personnes plus jeunes qui voulaient intégrer Polytechnique, haussement d’épaule: le boulot d’ingénieur n’est pas intéressant. Dans une chambre d’étudiant, en transit vers chez mes parents, est-ce que je ramène les pots de sauce tomate ? Dans la rue au bas de l’immeuble, des cars qui font des manœuvres, je dis merci en Italien, mais il faudrait le dire en grec, efaristo. Une espèce de régate sur l’eau très drôle. Je nage encore. [E5 - 200K - 11]

382- Un chirurgien nous demande si l’on ne peut pas faire un bateau qui aille dans son yacht (plage des Bahamas). Je veux aider dans un parc à ostréiculture, on me répond que je ne sais rien faire. [E5 - 200K - 13]

383- Sur une plage à dénivelé faible, je parle à un docteur qui a soif, je vois un autre ophtalmo qui vend des bières, je l’appelle, il me donne de la vodka pour le premier médecin. Je vais me baigner dans la piscine avec les enfants, il y a mes amis, avec le petit qui coule, je le sors de l’eau. Je les invite à essayer la mer, ils ne veulent pas. Moi j’en ai très envie. [E5 - 200K - 14]

384- J’ai aussi rêvé que le remède était une mousse champignon ?![E5 - 200K - 14]

385- Camp de vacances au bord de mer. Il me faut du temps avant de me rappeler mon numéro de chambre. On sort, la nuit, solitude [E5 - 200K - 15]

386- Rêves de travail [E5 - 200K - 16]

387- Je cherche une place de parking puis une autre. [E5 - 200K - 20]

388- Ma patronne veut que j’apprenne le flamand à l’université d’Anvers et que je rachète sa vielle voiture pour faire le trajet de la gare à la fac. Je n’ai pas envie. [E5 - 200K - 23]

389- J’avais un enfant noir en adoption et je me rendais compte que je pouvais l’aimer aussi fort que mes propres enfants. [E5 - 200K - 27]

390- Rêves que mon papier toilette tombe sous un porte manteau et éclabousse le manteau d’une autre personne [E5 - 200K - 27]

391- On rentre dans une maison close d’Egypte avec les enfants, et il y a une image holographique en rose et bleu sur un écran qui effeuille une fleur et à la fin une vulve apparaît. J’essaie de détourner l’attention des enfants

[E5 - 200K - 30]

392- A l’endormissement, je rêvasse: « je suis chez le médecin et lui parle de mes symptômes, une voix « off » qui est moi m’aide à les décrire, j’essaie d’en placer une, l’autre prend toute la place et puis ça devient énervant alors je décide de changer de rêve. [E5 - 200K - 34]

393- Je vois mes enfants assis tous les quatre sur le devant du capot d’une voiture comme s’ils étaient sur un porte vélo. Il en manque un, on l’a oublié sur le bord de la route; panique à bord, mais je ne suis pas paniquée.

[E6 - 15CH - 03]

394- Rêve de la nuit  qui aurait dû entrainer une inquiétude pendant le  rêve mais au contraire très serein (E7 - 200K - 03]

395- Rêve que j’assemblais des morceaux de tissu de récupération pour faire un grand tissu

 de même   assemblage  de différents papiers dont un journal de 1860 [E7 - 200K - 04]

396- Rêve que je suis dans une grande ville du sud  (Naples ?). J'y suis pour faire des études à l'université en lettres françaises  mais je n’ai  pas l’adresse  ni  de la fac ni de mon logement, je cherche donc avec mon sac qui est lourd,

très lourd, et que je perds a un  certain moment ....

Je croise des français qui ne veulent pas m'aider [E7 - 200K - 05]

397- Rêve que je louais un appartement dans le sud: Naples ? Mais nous avons tous été endormis mais rien n’a été  volé .C'était la mafia qui voulait nous faire  peur pour  récupérer l'appartement [E7 - 200K - 07]

398- Rêve de F qui dans le rêve  vit en grande Bretagne dans un manoir du 16eme siècle avec un noble anglais: impression  de beauté et de quiétude [E7 - 200K - 08]

399- Rêve que des personnes prennent l’avion en Egypte .Il tombe en panne deux fois. Ils se repartissent alors dans trois avions dont un s’écrase. [E7 - 200K - 16]

400- Rêve que j'accompagne une équipe de basket .Je les perds, j'erre alors dans la ville à leur recherche et je finis par prendre un taxi [E7 - 200K - 17]

401- Rêve de vase; j’étais à côté d’une rivière et trois personnes étaient dedans avec de la vase jusqu’au genou, qui pêchaient avec un « pousseux » (terme local) et mon mari était dedans aussi, dans la vase jusqu’aux genoux.

[E9 - 15CH - 14]

402- Je rêve du repas de Noël où mon oncle m’a dénigré, mais dans le rêve c’est très amplifié et je m’oppose ouvertement et fortement à lui [E11 - 200K - 01]

403- Vers 1h, dans ma tête: je montrais une carotte à mon bébé. [E13 - 7CH - 00]

404- -Ma grand-mère maternelle était chez ma mère et mon beau-père. Elle s'était cogné le bras: traumatisme du poignet droit. Je me disais qu'il n'y avait pas de déformation et donc on pouvait éliminer une fracture de Pouteau-Colles [E13 - 7CH - 00]

405- De chez mes parents, je devais prendre un train mais je voyais l'heure et je me disais que ça allait être juste (heure réelle de la nuit collant avec mon rêve: entre 3 et 4h??? par rapport à ce que je voyais pour le train) [E13 - 7CH - 00]

406- Je participais à un tournoi de golf: parcours boueux sous la pluie (alors que je n'en fais pas et n'en ai pas vu récemment! C’est la première fois que je rêve de golf) [E13 - 7CH - 00]

407- J’étais dans un hôpital, nous faisions hospitaliser un jeune homme qui n'était pas bien car il consommait des drogues (cannabis). Il avait un père très sévère...Nous lui conseillions cependant de lui parler de ses addictions....

[E13 - 7CH - 01]

408- Je rêve que mon bébé me glisse des mains alors que je le porte....je serre physiquement le cou de mon mari....qui m'envoie promener en me disant que ça ne va pas bien!!!!! [E13 - 7CH - 01]

409- Un jeune handicapé mental qui n'aimait pas les piqûres devait aller en faire une chez son médecin à 18h30 (6h30 de la réalité?????). Il voulait m'envoyer le prévenir qu'il n'irait pas mais j'étais en retard...finalement, le médecin passait en 4X4 vers la plage où je me trouvais alors et je le lui disais. [E13 - 7CH - 01]

410- J'allais voir une amie...je rentrais chez elle sans problème. C'était le bazar...je la voyais elle et son copain, chacun au portable, la musique à fond...ils ne m'avaient pas entendue rentrer et alors que j'étais juste à côté d'eux, c'était comme si je n'existais pas et n'étais pas dans la pièce...il semble que j'avais un halo autour de moi. Fantôme? [E13 - 7CH - 01]

411- Je retrouvais un de mes ex, P....il plaisait à une de mes amies qui a une petite fille de un an et demi. Elle semblait dépitée de me voir avec lui. Et quand  je lui demandais comment allait G, son ami, elle me répondait:" il est tout le temps à la maison, c'est le problème!" [E13 - 7CH - 01]

412- Nous devions monter une table à repasser dans un appartement , à quelques étages de hauteur [E13 - 7CH - 01]

413- Je suis sur le toit d'un bâtiment en construction et je "croise" des copains-copines qui ont marqué ma scolarité...Je veux fêter mon anniversaire; je n'en invite que certains. Je suis habillée comme une pauvresse: je pensais prendre un collant noir et finalement j'avais un collant vert prairie...je n'étais donc pas assortie à mon haut rouge-violet avec des motifs (fleurs?)- j'ai un peu honte. Les amis me demandent si les vêtements sont à moi....En me promenant sur ce toit, à un moment je bloque: j'ai peur du vide. J'aperçois à nouveau un ex-copain. Suis-je redescendue du bâtiment? Je suis à présent sur une place où ma mère et mon beau-père tiennent un stand de brocante. Ils ont un bel étal. Il y a des photos de l'enfance de Maman en Afrique sur un présentoir. Ils m'expliquent que dans le cadre de la brocante, ils pratiquent un prix mais qu'en dehors, ils sont obligés de faire payer plus cher...Ils viennent d'acquérir une belle boîte collector de musiques anciennes, style années 50... [E13 - 7CH - 02]

414- Mon fils, "bébé Cadum" - je me dis c'est un carbonique et un remède me vient: Magnesia carbonica [E13 - 7CH - 03]

415- Je me rappelle mon dernier rêve: je revois la dernière patiente vue la veille mais je suis oublieuse: au moment de la faire régler, j'ai oublié que j'avais tapé un montant sur l'appareil de CB (alors qu'il n'y en a pas dans ce cabinet)

- en réalité j'avais tapé 11 euros.... [E13 - 7CH - 03]

416- Je vois le cabinet médical d'A… le médecin que je remplace qui à mes yeux est un peu un gourou.... (Reflet de ma pensée) [E13 - 7CH - 04]

417- Je dois prendre le train pour aller en week-end d’homéo mais je n’ai pas pris les billets. Je suis avec un ami, il veut aller directement sur le quai mais je lui dis qu’il faut que j’aille prendre les billets. Au guichet, un mur tout blanc à mi hauteur, derrière lequel se trouvent les guichetiers. J’en vois un à travers la vitre à qui je veux demander les billets mais il y a un autre plus près à l’entrée. Il n’est pas doué, ne comprend rien…Je vais finalement au guichet du fond où le « contrôleur » essaie de m’arranger l’affaire mais il y a un problème de correspondances…Par Montpellier ? Départ de Toulouse ? Lyon ? Peut-être pourrais-je alors voyager avec O… ? [E13 - 7CH - 06]

418- Je suis dans une maison de retraite ? Personnes âgées pas très nettes…Des choses à se reprocher ? Attouchements sur les enfants de la part des hommes ? Cautionnés par les femmes ? A un moment, au lieu de faire un soin, je fais une prise de catch à une grand-mère…. Grand repas champêtre à l’extérieur. Tout le monde nous propose de manger avec eux. Mon mari et moi restons à l’écart car nous ne voulons pas cautionner ce système de la maison de retraite…je me dis que les gens doivent penser que je suis devenue « sauvage » depuis que je suis avec mon mari mais cela m’est égal…. [E13 - 7CH - 07]

419- A L, la maison de mes parents, je me retrouve à garder le petit de mon cousin. Et mon bébé dort chez mon cousin…Je me dis que c’est la première nuit que je suis loin de mon garçon et ça me fait drôle… (Dans la réalité ça n’est pas la première fois…) [E13 - 7CH - 07]

420- J’arrive dans une salle de classe; il y a ma maîtresse de CP, avec de vieilles tables et chaises. Elle fait un cours de philosophie sur la vie… Je voulais me mettre en jupe et finalement, je me retrouve avec mon short fleuri et des collants…je suis observatrice de la situation qui se déroule… [E13 - 7CH - 08]

421- Je suis au mariage d’un ami, P. Je visualise les photos; sur la principale, j’ai la tête tournée car je discute avec le voisin de derrière…Moment passable [E13 - 7CH - 09]

422- Je suis dans un amphithéâtre. Il faut choisir une pièce de théâtre à voir…ou s’agit-il d’un cours magistral ? Flou [E13 - 7CH - 09]

423- Maman assiste à une soirée « cheap and deals (chippendales NDLR)» ? Il y a des hommes qui font des stripteases ? Elle doit récolter sur le visage cent baisers d’hommes…A la fin, flou: est-ce elle ou moi ? Retour à la maison de mes parents. Il y a des télécommandes ? Des clés ? Comment s’ouvre le portail extérieur ? [E13 - 7CH - 09]

424- Je suis en train de doucher mon bébé…Dans mon rêve, une voix ou un message me dit de ne pas le laisser seul car il risquerait  de se noyer… [E13 - 7CH - 09]

425- Nous sommes en guerre civile; à la fin, mon camp est gagnant et il y a plus ou moins des exterminations que je ne cautionne pas…Un vieil homme bourru du camp ennemi pleure son chat roux mort (je vois l’animal)

[E13 - 7CH - 12]

426- Avec Maman, mon beau-père, mon frère et ma belle sœur, nous sommes à notre appartement. Mes parents nous ont fait cadeau d’une télé dans la chambre sous prétexte que nous regardons peu la télé. C’est gentil même si je n’aime pas la télé dans la chambre… [E13 - 7CH - 12]

427- J’ai rendez-vous pour une séance avec un magnétiseur  que j’ai déjà vu. Il est en retard. Je suis avec une amie. Je veux repartir et revenir en retard plutôt que d’attendre. Mon amie me dit que ça ne se fait pas… [E13 - 7CH - 12]

428- Chez une amie pour son anniversaire (E13 - 7CH - 14]

429- Je fais un voyage au Japon…Au départ, je suis juste, juste mais j’arrive à avoir l’avion. Au retour, c’est raté car j’ai perdu cartes d’identité et d’embarquement. Je cours dans des couloirs et ascenseurs pour essayer quand même d’avoir l’avion. Les personnes qui étaient avec moi ont l’avion mais pour moi c’est raté. Dernière solution pour rentrer: prendre un avion de l’armée mais il est déjà parti…le suivant peut-être ? Dans l’avion en route, histoire d’un vieil homme qui avait pris l’avion mais qui risquait de mourir en route car il ne supporterait peut-être pas la dépressurisation… [E13 - 7CH - 14]

430- Un ami à moi, B…Nous sommes ensemble mais (comme dans la réalité) il ne veut pas avoir d’enfant. Je trouve qu’il est égoïste et que, donc , notre relation ne pourra pas aller bien loin… [E13 - 7CH - 14]

431- Tiger Woods, le champion de golf, gagne le championnat et la relève est assurée puisque son petit fils de 7-8 ans est 4ème... Il gagne une super voiture qui en réalité est une voiture- maison: la partie maison peut être décrochée de la voiture et peut ainsi loger du monde car en réalité cela correspond à une multitude de petits studios...Je parle de rentabilité pour celui qui a créé ce système...Il n'y a plus ensuite qu'à mettre des lits dans les studios pour faire dormir les gens.... [E13 - 7CH - 15]

432- Mon bébé essaie de marcher...La personne qui le tient (ma mère?) le lâche, il fait quelques pas et je le rattrape... [E13 - 7CH - 15]

433- Maman fait de la vente par correspondance...dans un bâtiment entre maison et magasin, elle vend torchons et serviettes diverses...Dans ma tête: "ça tombe bien, je voulais en racheter!" mais au toucher, cela semble de mauvaise qualité et les coloris sont vilains... (E13 - 7CH - 15]

434- En  cours d'homéo: ça parle de  pathogénésie.... A un moment donné, B demande à la personne qu'elle supervise (dans le rêve): "alors , tu  as eu des démangeaisons au cou avec un eczéma?", tout en montrant l'hémi thorax droit... Tout le monde dit alors "chut!", car il ne faut rien dire avant les résultats...Et, a priori, d'après les explications d'Hélène, il fallait noter les observations depuis la veille de la prise..... [E13 - 7CH - 15]

435- Je fête mon anniversaire. Y., un ami d'enfance devait venir ainsi que S, une amie de promo...Je suis en retard pour me préparer... Il y a des animations autour de la piscine... J'ai honte de me mettre en maillot car pas épilée (réalité) et finalement, je me retrouve en « babygro » (vêtement pour bébé NDLR)! S m'a écrit un petit mot sympa... [E13 - 7CH - 16]

436- Guerre civile...je me rends dans une prison où je récupère un chariot étagé avec des personnes "comme mortes". En réalité, il n'y a qu'à les réchauffer pour les "ressusciter"... (E13 - 7CH - 17]

437- Nous sommes chez ma mère et mon beau-père. Mes grands parents maternels y sont aussi pour le repas...Ils n'adressent pas la parole à A. Je dis à Maman que je trouve cela inadmissible... (Réalité de la situation en lien avec un appel passé à Maman) [E13 - 7CH - 17]

438- Dans un magasin de vêtements avec mon mari...Lui trouve un pull, moi j'en trouve un aussi mais finalement ne le prend pas car trop" sport"; je préfèrerai quelque chose de plus féminin. Le magasin est en réalité un bateau-fantôme ou un magasin -fantôme? Quand on veut partir, nous sommes les derniers, il n'y a plus personne...et quand on sort, on risque de couler.... [E13 - 7CH - 19]

439- Papa nous fait un « speach » sur ses souhaits de faire une course en bateau...Il fait un discours devant la famille, dont mon grand-père paternel décédé...Il explique ses choix de vie, ses décisions...tout cela dans un langage codé, que je comprends dans le rêve...et au réveil, j'aurais souhaité me souvenir de ce langage codé car il aurait été important pour moi afin de comprendre certaines choses...mais tout s'est envolé avec le réveil... [E13 - 7CH - 19]

440- Rêve doux- Un visage.... [E13 - 7CH - 20]

441- Mon oncle et ma tante maternels- on va chez eux mais mon oncle avait pris la télécommande du portail .Donc on ne pouvait pas rentrer...ma tante est constipée....je suis obligée de lui faire un lavement! [E13 - 7CH - 23]

442- Avec mon mari, nous recherchons l'appartement d'un ami qui s'appelle comme lui: 4 rue des Alicantes????? [E13 - 7CH - 23]

443- Je voulais de l'EMLA en patch (anesthésique local, NDLR)? Je n'avais pas l'appoint pour payer...Du coup on me propose un kit complet sous forme de fioles remplies d'EMLA. C'est donc beaucoup plus cher. Arnaque!

[E13 - 7CH - 24]

444- Je sauve mon frère "enfant" de la noyade; je le vois dériver, j'enlève mon gilet et je saute dans la rivière. Nous dérivons puis j'arrive à le ramener au bord...Ensuite, alors qu'il se repose, je me dis dans ma tête: tu t'imagines les conséquences s'il s'était noyé???? [E13 - 7CH - 25]

445- Je suis dans une église pour une célébration [E13 - 7CH - 25]

446- Je suis avec une copine qui me montre ses seins en me disant qu'ils sont de petite taille... [E13 - 7CH - 25]

447- Mon cousin et sa copine se séparent. Je dis à mon cousin que je trouve qu'il est un bon père et qu'il s'occupe mieux du bébé que la mère.... [E13 - 7CH - 26]

448- Je passe une sorte d'épreuve pratique: il faut savoir faire le lit d'un patient, comment s'en occuper, le changer...L'examen me barbe!!!! [E13 - 7CH - 26]

449- Je cherche un remède pour un patient à moi et après avoir répertorié, je m'écrie toute contente: "Lachesis"!!!!!! [E13 - 7CH - 26]

450- Je revois mon premier amoureux quand j'étais enfant - une certaine forme de nostalgie.... [E13 - 7CH - 27]

451- Je fais des courses. Je rentre dans un magasin de chaussures. Je dépose mon sac à l'entrée, le temps d'enlever les miennes...Un instant d'inattention et mon portefeuille a disparu. Je vois le voleur et je négocie avec lui: "Gardez l'argent mais rendez-moi mes billets de train, il faut absolument que je rentre chez moi...." [E13 - 7CH - 29]

452- Je suis dans un magasin un peu étrange (vieille librairie? Elle ressemble à celle où j'ai eu C la première fois au téléphone lors de la pathogénésie de l'an dernier)- il y a des choses partout. Je retrouve une fille qui me demande la recette du rhum arrangé. Je lui livre quelques éléments...Aphrodisiaque????Le bois bandé???? [E13 - 7CH - 29]

453- JF. un médecin que je remplace qui fait du Vaudou? Chaman? (Il revient de Nouvelle- Zélande dans la réalité) [E13 - 7CH - 30]

454- Je suis en hélicoptère avec une amie. Au bord de la mer, il y a deux jeunes qui font du scooter des mers et ils font cabrer le scooter à toute allure- impression d'être dans un dessin animé quand ils accélèrent [E13 - 7CH - 31]

455- Je suis en Afrique (où j'ai vécu enfant) dans un village. Les enfants racontent mon histoire...Ambiance de l'enfance, agréable [E13 - 7CH - 31]

456- Je vois une petite fille asiatique, bébé. Je lui change sa couche. [E13 - 7CH - 31]

457- Je fais de la course de vitesse et je bats des records! [E13 - 7CH - 32]

458- J’ai des invités pour un repas de famille- je m'énerve physiquement dans le rêve après une de mes tantes. Et puis ensuite, je me dis que ce n'est pas moi pour faire ça... (elle a donc dû me pousser à bout?) [E13 - 7CH - 32]

459- Déménagement avec notre voiture; j'organise le coffre et la plate forme Il y a une de mes tantes C... [E13 - 7CH - 33]

460- Je vois un petit garçon, qui tient des allumettes. Il essaie d'en glisser une allumée dans le trou de la serrure des toilettes, alors qu'il y a quelqu'un dedans... [E13 - 7CH - 33]

461- Je suis au ski [E13 - 7CH - 33]

462- Nous sommes au restaurant avec un groupe de filles. C'est mauvais. Tout le monde s'en plaint. Les serveuses sont contentes que nous nous manifestions car elles m'expliquent que le chef a changé et que depuis ça n'est pas bien. [E13 - 7CH - 33]

463- Un rêve agité et j'attrape mon mari physiquement.  Ca nous réveille... [E13 - 7CH - 33]

464- Nous sommes en famille avec notre bébé et nous sommes bien.... [E13 - 7CH - 34]

465- Nous passons l'examen d'homéo. Il s'agit d'un système de rébus pour trouver les remèdes. Je me dispute avec M-L que j'accuse d'être trop personnelle pour l'examen!!!! [E13 - 7CH - 34]

466- En cours d'homéo; c'est la pause. Nous allons prendre un café mais dans un vrai café. Avec deux copines, nous sommes en retard. Pour remonter à la salle de cours, il faut grimper une pente en terre, avec de la boue. C'est comme de l'escalade et alors digression, je dis à mon mari:" je devrais me mettre à l'escalade, c'est bien!" Ensuite, nous redescendons en voiture. Au menu de midi: quinoa et tomates farcies! Notre voiture est percutée par celle d'une millionnaire à manteau de fourrure (vieille voiture de collection) qui veut faire un constat....Je rentre en voiture en pleurant et sous la pluie! [E13 - 7CH - 35]

467- Je suis en voyage avec un guide qui ressemble au dernier patient que j'ai vu hier.

Mon frère, sur le siège passager avant, a allongé son fauteuil pour dormir. La fille à côté de moi se glisse à l'avant , pour dormir avec mon frère. [E13 - 7CH - 40]

468- Grand-père maternel décédé [E13 - 7CH - 45]

469- Couleurs de l’arc en ciel sous forme de quadrillage puis comme balayé par le vent [E14 - 30CH - 04]

470- Rêve de personnes au travail, dans un car ou un métro, difficile à préciser,  dans une cave également, le métro est dans la cave, il y a un spectacle de marionnettes, c’est très angoissant, je ne peux sortir ou rentrer [E15 - 9CH - 03]

Rêve semblable au précédent,  mais les personnes sont différentes, je manque le métro, je  restais sur le quai, ce n’était pas agréable [E15 - 9CH - 04]

471- Plusieurs rêves dans la nuit mais pas de souvenirs précis sauf le dernier: « j’étais sur mon vélo et je devais rentrer chez moi, assez loin de chez moi, dans le froid et le vent, puis après je suis dans une descente assez vertigineuse et appréhension de chute, de glissade en vélo mais en fait ça se passe bien, je gère la vitesse en ralentissant de façon dosée , quelqu’un me double mais pas de problème car elle ne me fait pas tomber puis j’arrive dans une sorte de marché - brocante, je m’arrête » (la suite est moins claire)

Concernant ce rêve: chute de vélo dans mon adolescence, pas grave mais qui m’avait fait peur, j’étais passée par dessus le guidon. [E16 - 7CH - 00]

472- J’étais dans ma famille maternelle, un rassemblement dans une maison très bizarre et il est décidé d’aller faire une promenade dehors, l’ambiance est calme et sereine; il y a ma petite nièce et je lui donne la main pour aller se promener . Rêve en « contrepartie » du conflit familial que je vis avec ma famille paternelle; je n’ai jamais eu l’occasion de me promener ou de garder ma petite nièce: donc  rêve complètement à l’opposé de ce que je vis dans la réalité. [E16 - 7CH - 01]

473- J’étais dans une équipe d’explorateurs et après avoir porté des branches de cyprès à brûler dans un endroit spécifique, sorte de rituel, cela a fait bouger les murs de l’endroit où nous étions et nous avons failli rester coincés dans cette sorte de temple-tombeau. [E16 - 7CH - 02]

474- Il y avait de l’eau de violette, un flacon que quelqu'un  buvait à un moment donné, des coussins à remplir pour les offrir et le reste est oublié. [E16 - 7CH - 03]

475- J’étais dans un grand champ où nous étions retenus prisonniers, avec plein de gens, sûrement par des terroristes; on n’avait pas le droit de sortir mais il n’y avait pas de barrières; on ne voyait pas les terroristes, peut-être était-ce comme si nous étions des déportés en attente de partir; l’ambiance était sereine et calme, nous étions dans l’herbe, la nature [E16 - 7CH - 04]

476- J’attendais un bus et , en attendant, je suis allée voir pour acheter un livre dans une toute petite librairie où il fallait monter sur un cheval pour accéder aux livres; après, j’ai pris le bus et il y avait beaucoup d’ambiance: genre chansons [E16 - 7CH - 04]

477- Je voyais une de mes anciennes collègues dans une 4L jaune avec les pneus à plat et pas de volant et je la voyais pomper sur une pompe pour gonfler les pneus petit à petit et tirer sur une ficelle pour démarrer la voiture

[E16 - 7CH - 05]

478- Nous étions sur un ordinateur et je ne comprenais pas ce qui ce passait, car nous communiquions avec une personne: et puis, en fait , c’était une consultation homéo avec une personne à l’autre bout du monde [E16 - 7CH - 05]

479- J’étais dans une sorte de restaurant, après la fermeture, et je voulais manger et je prenais le repas préparé et réservé par le patron pour lui-même; je savais que ce n’était pas bien mais je l’ai fait quand même (hachis Parmentier)

[E16 - 7CH  - 06]

480- J’étais dans une salle de classe, mais très grande, avec beaucoup d’élèves; j’avais du mal à suivre et entendre ce que le /la prof disait et je m’inquiétais car elle interrogeait les élèves; je suis passée à côté des questions, essayant de passer le plus inaperçue pour ne pas être questionnée. (Ça me rappelle mon enfance et adolescence car j’étais comme ça mais moins de peur au final dans ce rêve que dans l’enfance) [E16 - 7CH - 08]

481- J’étais chez moi avec quelques invités (parents et famille proche) et j’offrais un vin mousseux pour un apéritif et fêter quelque chose mais j’ai eu un problème avec les deux bouteilles que j’avais; la première ne suffisant pas pour tout le monde, la deuxième qui était plus petite était plus vieille et le vin était « foutu » quand je l’ai ouvert (il ne pétillait, ne moussait plus et avait une odeur pourrie) et donc je me retrouvais dans une situation où je ne me sentais pas à la hauteur de l’invitation que j’avais faite. [E16 - 7CH - 08]

482- J’ai eu un rêve où j’avais eu une diarrhée et j’en avais mis partout sur les toilettes, et je nettoyais tout, coincée dans les toilettes (des gens faisaient la queue pour y aller), sensation de honte et de dégoût dans le rêve.

[E16 - 7CH - 08]

483- Je suis dans une salle de sport très grande avec beaucoup de monde  et nous devons faire un sport en faisant une ronde parfaite; le prof qui est un médecin insiste pour bien faire cette ronde [E16 - 7CH - 09]

484- Un homme était caché derrière un rideau de douche vert alors que j’étais en train de me préparer devant le lavabo et le miroir, et il me fait peur car il ouvre le rideau brutalement; rêve survenu deux fois dans la nuit (cette image est venue deux fois); j’ai peur et je ne le connais pas mais la peur n’est pas frayeur et je sais qu’à priori il ne me veut pas de mal. [E16 - 7CH - 11]

485- Je vais me baigner dans une mer d’eau très sale et sombre, il n’y a pratiquement pas de plage (environ un mètre de largeur) et le sable est jaune foncé et il n’y a pas de ciel (c’est un toit très sombre aussi); il y a d’autres personnes dans l’eau; ambiance un peu angoissante. [E16 - 7CH - 11]

486- J’étais dans une petite prairie qui était (est) mon jardin, mon chat étant dans la maison, il y avait au moins deux chiens qui étaient dans ce champ et que je sentais vouloir m’envahir et attaquer, déloger mon chat. Et je faisais tourner en l’air un des chiens avec la laisse. Impression que je me défendais dans le rêve et que je gérais bien la situation malgré le danger [E16 - 7CH - 13]

487- Rêve où il y avait un lac [E16 - 7CH - 14]

488- Rêve: de mon grand-père décédé il y a un an; là , la famille se réunissait comme pour un enterrement mais la personne morte était présente, debout; les gens étaient tristes. [E16 - 7CH - 15]

489- J’arrivais à une salle de réunion au milieu de la verdure avec un fauteuil roulant vide, je passais par les allées en bitume pour y aller et , à un carrefour , attendait un aveugle que je devais mener au lieu de réunion, en même temps que deux autres personnes, à priori valides , arrivaient par un autre chemin. [E16 - 7CH - 16]

490- J’étais avec une amie de fac, dans ma chambre d’adolescente chez mes parents et on travaillait; puis on a décidé d’aller prendre un thé à la cuisine et là, je vois mon frère qui arrive, extrêmement énervé contre quelque chose, je lui parle et essaie de le calmer un peu. [E16 - 7CH - 16]

491- J’étais en famille en vacances dans le Jura (où on allait souvent quand j’étais enfant), et tout d’un coup je vois que ma jambe droite est extrêmement gonflée, avec une espèce de cicatrice chéloïde dans le mollet qui s’enfonce dans la peau. Je diagnostique un risque de phlébite et , en fait , chez quelqu’un j’ai trouvé une piqure d’anticoagulant que je me suis faite mais je suis inquiète car il me faut un doppler et que je ne sais pas où aller car je ne connais pas la région, et en fait , il faut que je me débrouille car ma famille (parents , frère, sœur) s’en fout , ils sont juste d’accord avec moi que ma jambe n’est pas normale. [E16 - 7CH - 17]

492- J’étais, à mon ancien travail et je demandais ce qu’était devenu un patient; mes anciennes collègues m’apprennent  qu’il est mort et, en même temps, je leur dis que je le savais car j’y ai pensé ou en ai rêvé dans les jours précédents. [E16 - 7CH - 17]

493- Je me vois faire du vélo avec une ancienne collègue, on parle de ? [E16 - 7CH - 17]

494- Je suis chez mon ancien employeur (au siège) et je pars avec ma voiture, je vois ma collègue qui cherche la sienne parmi toutes les voitures blanches et quand je repars, je dois passer devant plein de policiers qui barrent la sortie et qui me laissent passer, avec la peur au ventre qu’ils me retiennent même s’il n’y a pas de raison. Après je  suis sur la route mais j’ai failli perdre le contrôle de la voiture, après je ralentis. [E16 - 7CH - 17]

495- Je suis dans la maison de mes grands-parents maternels (celle où ils habitaient avant le décès de mon grand-père) et il y a des tantes, des cousins, cousines qui sont là; et moi je visite la maison comme si je ne la connaissais pas ou plus; puis je vois mon frère et mon cousin partir ensemble et une cousine partir de l’autre côté. [E16 - 7CH - 18]

496- J’arrive dans un grand magasin où je me rends avec mes parents et ma famille proche; on veut rentrer mais l’entrée est encombrée par des gens qui n’arrivent pas à sortir, c’est à priori angoissant de rentrer si on ne peut sortir mais on rentre quand même; après on se retrouve dedans, c’est très grand et ça fait comme un magasin de meubles avec des petites pièces , des petits stands avec soit un salon, soit une chambre et on passe de stand en stand; à un moment , ma mère fait tomber ce qu’elle a acheté et c’est tout petit comme des perles et je ramasse ces « perles » oranges et violettes.. [E16 - 7CH - 18]

497- Je voyais une femme blonde dans une chambre où il y avait le feu et elle ne voulait pas partir et j’étais spectatrice de cela sans pouvoir rien faire, sans pouvoir la sauver malgré elle. [E16 - 7CH - 19]

498- Mon cabinet médical est devenu une caravane (je n’ai souvenir que de cette image), il n’y a donc plus de salle d’attente, les gens attendent dans la nature [E16 - 7CH - 21]

499- Rêve de mon ancienne maison d’enfance (je me suis souvenue du rêve quand je suis passée devant cette maison): je visitais cette maison à l’époque d’aujourd’hui, avec ma sœur et ma mère, souvenir de la salle de bain, des toilettes, du garage et je faisais des réflexions à ma sœur comme quoi ils n’avaient pas refait les toilettes et que c’était vieux et que le garage me paraissait plus petit que ce que je croyais. [E16 - 7CH - 21]

500- J’étais dans la maison de mes grands parents maternels (celle d’avant que mon grand-père décède) avec la famille maternelle mais aussi ma famille paternelle. Les toilettes avaient changé de place (à la place d’un placard); j’ouvre les chambres les unes après les autres et je découvre un univers différent dans chacune: des cousins/ cousines y sont installés et dorment dans ces chambres. Ma grand-mère était là (pas mon grand-père) et je fouillais dans des commodes vides pour chercher des renseignements concernant des secrets de famille, ma grand-mère me surprend et me dit gentiment que ce n’est pas bien de fouiller. Les commodes vides me font comprendre que c’est déjà le départ, le déménagement de la maison après la mort de mon grand-père. [E16 - 7CH - 22]

501- Je joue aux cartes avec trois personnes (qui font du yoga avec moi), dans une chambre, il y a une bonne humeur bien qu’il y ait un stress pour quelque chose mais je ne sais pas quoi. [E16 - 7CH - 23]

502- Rêve de la maison de mon oncle décédé, où je vois les choses comme si rien n’avait bougé, même les aliments, je me souviens de légumes que je retrouve intacts voire encore consommables (dans le rêve, la maison n’est pas

« la vraie » maison qu’il  habitait lors de son décès). Après , je me retrouve en voiture, coincée dans un champ et ne pouvant plus passer. [E16 - 7CH - 25]

503- Rêve que je suis en stage professionnel (pas de souvenirs précis).A la fin on me diagnostique un cancer du foie. [E16 - 7CH - 25]

504- Je suis dans une piscine, pas grande, mais les courants sont tellement forts que je ne peux nager et que cela m’entraîne à l’autre bout de la piscine. Puis je suis avec mon ami dans le spa, il y a des douches au dessus de nos têtes, des jets, des cabines et on parle de notre projet d’aller à la neige à « Bourg La Reine »; on regarde la carte en se disant que c’est très loin et qu’on n’aura jamais assez d’argent pour y aller. [E16 - 7CH - 27]

505- Je suis dans le bus avec une amie qui me dit qu’elle a été dans un stage où elle était avec d’autres personnes qui ont vécu à l’époque « antépénultième », qui ont vécu à des époques très lointaines. [E16 - 7CH - 27]

506- J’étais dans un chemin en pente (lieu d’enfance) et je le dévalais en courant pour aller poster deux lettres; j’étais dans un magasin de téléphone et je ne pouvais avoir aucun renseignement [E16 - 7CH - 28]

507- Un jeune homme célèbre est décédé et tout le monde se presse autour de l’ambulance dans la rue, je ne sais pas qui c’est mais les gens ne parlent que de cela, le reste est trop flou. Après je suis chez moi et deux jeunes gens viennent frapper chez moi. Comme je ne les connais pas, j’ouvre la fenêtre pour savoir ce qu’ils veulent et là ils partent en courant en me lançant des pierres; j’ai envie de sortir pour leur courir après et leur lancer aussi des cailloux car cela m’a mise en colère, mais j’arrive à me dire que ça ne sert à rien et qu’ils pourraient revenir plus violents. [E16 - 7CH - 29]

508- J’étais dans la maison de mes parents (actuelle), dans la chambre de ma sœur, couchée dans le lit et j’avais mon chat qui dormait au pied du lit; et à la fenêtre, il y avait le chat de mes parents et trois autres chats « amis » qui étaient couchés là, comme s’ils veillaient, surveillaient. [E16 - 7CH - 30]

509- J’étais dans un hôpital et une personne (jeune homme) fait un malaise dans l’ascenseur et je le prends en charge sur un brancard dans le service à l’étage le plus proche; on arrive (on est plusieurs) dans la salle des infirmières et on décide de le perfuser car il est inconscient toujours. Je vérifie s’il est mort; je suis dans la difficulté pour le perfuser, pour préparer le matériel, je ne sais plus quelle aiguille prendre, personne ne prépare le produit à perfuser, donc je prépare tout, il se passe un temps infini, après je ne sais pas où perfuser car les veines sont très petites, une infirmière me rabaisse, en me disant que c’est facile, que je dois y arriver sans problème; et puis au moment où je vais le faire, le patient se réveille et s’énerve et ne veut pas rester et s’en va. [E16 - 7CH - 30]

510- A un moment, je suis dans une salle de réunion d’hôpital avec un médecin qui pose des questions à des étudiants sur ce qu’on doit mettre comme perfusion à un patient, je réponds précisément qu’on met du sérum physiologique ou du glucosé puis en fonction du ionogramme à la prise de sang, on voit si on rajoute du NaCl et/ou du KCl. [E16 - 7CH - 30]

511-Je suis dans un soirée dansante avec mon ami, et nous ne sommes que tous les deux à la table tandis que les autres sont tous à des tablées assez grandes; je lui dis que je dois appeler ma sœur et il me dit assez vertement que je peux faire ça plus tard qu’à ce moment, j’essaie de lui dire que pour ce que j’ai à dire à ma sœur ,ce sera trop tard si je l’appelle la semaine prochaine; il se lève et va parler à la table à côté me laissant seule à notre table; les organisateurs de la soirée nous ont distribué au moins trois paires de lunettes à chacun (des petites, des très grosses et des lunettes noires). [E16 - 7CH - 30]

Frissons:

512- Frissons ce matin en bougeant [E16 - 7CH - 01]

513- Dans la soirée, frissons fréquents au niveau du buste et du membre inférieur droit survenant par à-coups, assez longs, comme une vague, sensation différente de d’habitude [E16 - 7CH - 01]

514- Frissons et sensations de froid dans les deux bras améliorés au frottement (E16 - 7CH - 02/11/15]

515- Frissons du buste en avant et en arrière (trois fois) vers 19 heures puis à nouveau vers 22 heures: nombreux frissons du buste et des bras allongée; mais calmés par le réchauffement avec une couverture en plus [E16 - 7CH - 02]

516- Quelques frissons parcourant le buste malgré la chaleur du restaurant le soir (deux frissons) [E16 - 7CH - 04]

517- Deux grands frissons dans la soirée dans le buste et toujours descendants à 20H45 et 22H [E16 - 7CH - 05]

Frissons à nouveau (buste, sur le dos de haut en bas) [E16 - 7CH - 06/19/15]

Un frisson (parcourant le dos et les deux bras) de haut en bas [E16 - 7CH - 11/18/30]

Frisson dans le dos en interne vers 22h, descendant. [E16 - 7CH - 15/22/00]

Frisson du thorax et des membres inférieurs du haut vers le bas [E16 - 7CH - 25/20/30]

518- Prurit de la jambe droite après un frisson ayant parcouru les deux jambes de bas en haut alors que j’ai des bottes [E16 - 7CH - 06/16/30]

519- Quelques frissons à partir de 18h  (E16 - 7CH - 09/18]

520- Frissons de tout le corps (venant du centre du corps vers l’extérieur) vers 19H puis vers 21 h. [E16 - 7CH - 21]

Frissons de tout le corps sauf la tête, de l’intérieur vers l’extérieur, à 2 reprises. [E16 - 7CH - 22/18/30]

Frissons de l’intérieur du corps vers l’extérieur (tout le corps sauf la tête) [E16 - 7CH - 26/21]

521- Frissons mais uniquement des membres inférieurs, quelques secondes, du haut vers le bas. [E16 - 7CH - 30/22]

Fievre:

522- Tête chaude et mains froides. Sensation de froid interne. [E5 - 200K - 05/14]

Symptômes grippaux qui s’accentuent. Disparus après avoir mangé.[E5 - 200K - 05]

523- 22h30 au lit. Frisson dès que je sors les mains du lit. [E5 - 200K - 15/22/30]

524- Alternances de frissons et de sueurs [E8 - 15CH - 03]

Beaucoup de frissons avec tremblements puis chaleur avec sueurs de la tête , du cou et du décolleté pendant la nuit [E8 - 15CH - 04]

Transpiration:

525- 5 h.: Réveil entièrement inondée de sueur. Partout: tête ,corps ,mains (intérieur extérieur(de l’intérieur vers l’extérieur ?)).[E5 - 20KK - 15/05/00]

526- Transpiration anormale car je transpire très, très peu: pas d’odeur, mais les mains et les aisselles sont moites. Chaleur corporelle alors que les gens autour de moi ont plutôt froid. Assez désagréable. Surtout à partir de l’après-midi. [E10 - 30CH ]

527- Au réveil: je suis transpirante [E13 - 7CH - 45]

528- Episode de sueurs dans la nuit (chambre sans chauffage) [E16 - 7CH - 13]

Quelques sueurs dans la nuit. [E16 - 7CH - 16]

Peau:

529- Nociception superficielle absente, proprioception normale. Je ne sens plus le froid ni le  chaud (ou pas tout de suite). Je peux me pincer sur le visage, les mains , le décolleté sans sentir. J’essaie un peu les bras plus tard, pas de douleur. Je ne sais pas pourquoi , je ne pense pas à essayer les fesses, le dos, les jambes [E5 - 200K - 03]

Insensibilité. Je m'égratigne sans m'en rendre compte (d'habitude je dois m'arrêter 15 minutes pour chaque égratignure). Pour rigoler ma fille me pince fort dit-elle. Je ne sens rien, je garde la marque de ses ongles une heure. Je me suis rappelé que la sensation de picotement était aussi celle du gaz d'anesthésie.[E5 - 200K - 04]

19h00: picotement dans tout le corps surtout au front , au visage et au dessus des mains , suivi de démangeaisons. (Le tout très gérable). 21h00 retour de la sensibilité.22h20 retour de la sensibilité (Deux horaires ?) , comme si le sang circulait à nouveau. Je pense que je me suis antidotée avec les Cachous. [E5 - 200K - 06]

La sensibilité à la douleur (au pincement, à la morsure ) est revenue sur les bras (le soir) mais pas sur les mains ou sur le visage.[E5 - 200K - 14]

Démangeaisons fortes, avec rougeur, gardait la marque des ongles. La sensibilité superficielle à la douleur est revenue [E5 - 200K - 17]

530- Hyperesthésie cutanée avec sensation de brûlure de la peau partout (tout le corps)  à l’effleurement  [E8 - 15CH - 03]

531- Peau sèche surtout au visage mais plus important avec le froid actuel, crevasses au pouce droit et lèvres très sèches [E16 - 7CH - 02]

Generalities:

532- Amélioration nette par le chaud. Je sens le courant d’air chaud qui s’échappe de la couette. [E5 - 200K - 00/22]

533- 22h00 mal partout (muscles..), froid, grippe des enfants ? Douleurs complètement calmées après un bain chaud. [E5 - 200K - 09/22]

Mal partout: articulations, poignets, pieds, dos, mains, tête. Douleurs grippales améliorées par un bain chaud [E5 - 200K - 13]

534- J'ai couru une heure aujourd'hui sans problème. Pas spécialement de fatigue pendant la course alors qu’il faisait 3°C et que je n’avais pas couru depuis début janvier. [E5 - 200K - 30]

535- Un peu plus de bouffées de chaleur pendant la journée, aggravées par le temps doux d’aujourd’hui. [E6 - 15CH - 01]

536- A 2h23 sensation de chaleur en continu pendant une demi heure sans sueur. Des vagues de chaleur du torse vers la tête , je me découvre les épaules et je n’ai pas froid alors que la pièce est fraiche [E6 - 15CH - 02/02/23]

Dans la nuit une bouffée de chaleur qui a duré de 45 à 90 mns. Comme des vagues de chaleur successives, j’ai rejeté les couvertures (temps froid actuellement). Absence de soif. [E6 - 15CH - 15]

537- Le footing du jeudi matin a été plus difficile: vite fatigué [E7 - 200K - 04]

538- Fatigue: lassitude musculo-articulaire [E8 - 15CH - 03]

539- Hyperesthésie cutanée avec sensation de brûlure de la peau partout à l’effleurement (sur tout le corps) [E8 - 15CH - 03]

540- Nombreux passages de frissons avec tremblements même en étant très couverte, sans soif, puis sueurs surtout au cou, mes cheveux sont difficiles à supporter à cause de la chaleur (E8 - 15CH - 03]

541- Besoin de ne pas bouger, de rester allongée, l’hyperesthésie cutanée persiste [E8 - 15CH - 04]

542- Pas d’appétit (chez moi c’est rare, insolite) et sensation de grande lassitude (E8 - 15CH - 13

543- J’ai ressenti un frisson inhabituel; j’ai trois pulls sur le dos; ma fille l’a remarqué en disant « il faut le noter; c’est pire que d’habitude » (d’habitude je suis frileuse). Froid glacial jusqu’aux os, généralisé; c’est une sensation;

les extrémités sont chaudes; besoin de se couvrir. Ca a duré trois quarts d’heure [E9 - 15CH - 02]

544- Transpiration anormale car je transpire très, très peu: pas d’odeur, mais mes mains et mes aisselles sont moites. Chaleur corporelle alors que les gens autour de moi ont plutôt froid. Assez désagréable. Surtout à partir de l’après-midi. [E10 - 30CH ]

545- Matin: ma tisane me semble bonne, c’est la première fois, d’habitude, je n’aime pas son amertume, et je la préfère sucrée, mais pas cette fois. [E11 - 200K - 02]

546- Pas fatiguée alors que j’ai peu mais bien dormi... [E13 - 7CH - 01]

Bonne énergie, pas de sensation de fatigue [E13 - 7CH - 01/18/00]

547- Corps brûlant sauf la tête- palpitations  [E13 - 7CH - 04/07/45]

548- Etat de fatigue avec nausées au milieu de l’après-midi (E13 - 7CH - 07]

549- Plutôt chaud le matin et davantage froid l’après-midi [E13 - 7CH - 09]

550- Bonne nuit, sensation de chaleur importante [E13 - 7CH - 10]

Pas de démangeaisons au coucher  mais sensation de chaleur corporelle... [E13 - 7CH - 23]

551- En mangeant une glace au restaurant je sens que la glace me gèle à l'intérieur avec une sensation de fatigue; j'ai les jambes qui tremblent comme par le froid... Récidive d’un vague mal de tête. C’est amélioré en buvant de l'eau à température ambiante. Fatiguée, je m'endors à moitié en voiture sur le trajet du retour et arrivée à la maison, plus de mal de tête et l’énergie est revenue [E13 - 7CH - 28]

552- Je ressens comme des courbatures le matin au lever [E13 - 7CH - 43]

553- Asthénie [E14 - 30CH - 02]

554- Moins de difficulté à se lever le matin (E16 - 7CH - 01]

555- Frilosité surtout au repos [E16 - 7CH - 03]

Frilosité (en ne bougeant pas) avec l’impression que le froid vient des os et irradie vers l’extérieur du corps [E16 - 7CH - 19/18/30]

556- Etat général (fatigue et lourdeur des jambes et des bras) amélioré par un bain bien chaud [E16 - 7CH - 11/19/30]

557- Pas de sueurs mais chaleur sur la fin de la nuit, avec envie d’enlever les couvertures. [E16 - 7CH - 17]

558- Gros coup de barre (sensation brutale de fatigue NDLR) alors que je suis de garde vers 23H [E16 - 7CH - 21/23]

 

MATIERE MEDICALE SYNTHETIQUE

PSYCHISME

 

Détachement

Pas affectée par les difficultés relationnelles avec son mari

Il a l’impression de moins aimer sa compagne

Complètement insouciante par rapport à son travail

Elle dort bien malgré de gros soucis professionnels

Elle est indifférente aux soucis professionnels, aux mauvaises nouvelles familiales, aux contrariétés

 

Perceptions erronées

Sur son corps:

Illusion que son corps est fluet et celui de son mari gigantesque, ou, au contraire, que son corps est énorme et celui de son mari tout fin

Illusion que ses dents du bas se déchaussent

Sensation que sa tête est allongée et ses yeux plus hauts que d’habitude

Illusion de pencher vers la droite car la moitié droite de son corps serait plus lourde

 

En dehors de son corps

Croit voir des souris à la place des objets

Illusion d’une odeur de tabac froid, ou illusion que le vin sent le fromage

 

Maladresse

Fait tomber les objets, se prend les pieds dans les objets

 

Rires

Fous rires très fréquents et irrépressibles

Une colère d’abord et un fou rire ensuite

Envie de rire et de faire rire

Rire facile malgré la mauvaise humeur

 

Sensation de joie intérieure

Bouffée de joie comme un rire intérieur

Joyeuse et légère comme quand elle écoute une chanson qu’elle aime

Joyeuse, gaie, désir d’aller vers les autres

 

Désir explosif de s’affirmer

Désir d’exploser, de ne plus faire de compromis, de réaliser ses aspirations

« Je ne suis pas gentille comme d’habitude, c’est mon droit et c’est comme ca ! »

Défi à la sagesse (au ski)

 

Colères

Elle crie sur les enfants et le mari

Colère impulsive bouillonnante

Regain d’énergie

Moins fatiguée que d’habitude malgré la charge de travail

En forme et de meilleure humeur que d’habitude

Bonne énergie, pas de sensation de fatigue, envie de faire beaucoup de choses

Montée d’énergie, excitée, volubile

 

Lenteur d’esprit et confusion

Abrutissement mental avec des gestes répétitifs, une vision floue, des erreurs dans le travail, des fautes d’orthographe

Elle ne comprend pas bien ce que disent les gens, ne peut se concentrer que sur une demi-phrase.

Du mal à se concentrer, ne peut répondre aux questions que de façon automatique

Inverse des lettres en écrivant

Mauvaise évaluation des distances en conduisant

 

Tristesse

Tristesse avec lassitude, mal de tête comme  si on lui appuyait dessus, et vue assombrie

Ruminations débouchant sur un état de déprime

Un peu triste le matin

 

Pleurs

Elle pleure de s’être déplacée une vertèbre cervicale

Pleurs de découragement en étudiant

Pleurs à l’endormissement juste avant l’arrivée des règles

 

Aversion pour la compagnie

Envie de fuir ses patients, dérangé par les pleurs de bébé

Susceptible, envie de ne voir personne

 

Fatigue

Parler l’épuise

Fatigue extrême au dîner avec impression que sa tête flotte

Fatigue avec sensation de lourdeur, améliorée par une dispute

 

Oublieux

Distraction et oublis dans des tâches quotidiennes

Etourderies

 

Le tabac

Désir joyeux de tabac

Arrêt du tabac, n’en a plus envie

 

Désir et plaisir à être en famille mais sans désir de parler

Désir de jeuner

Difficultés d’endormissement à cause des pensées nombreuses

Accès d’angoisse réveillant avec le souffle court

Désir de dessiner

Claustrophobie: elle pense comment elle pourrait s’échapper d’une petite chambre s’il y avait le feu

Vertige:

Vertige durant la selle

Vertige rotatoire brutal en se couchant, amélioré assis sans bouger

Vertige bref en se mettant debout

Tête:

Douleur du côté gauche

Céphalée gauche fugace

Hémicrânie gauche le soir, un peu améliorée par la douche, disparaît en dormant

 

Douleur pulsatile gauche

Douleur pulsatile gauche améliorée en se tenant la partie douloureuse, en fermant les yeux et en baissant la tête

Douleur battante autour de l’œil gauche s’étendant vers le front et la tempe, avec les yeux qui piquent

 

Mal de tête avec nausée

Céphalée avec nausée, comme un mal des transports, aggravée en voiture et améliorée en plein air

Douleur frontale irradiant vers l’occiput, avec nausées, sensation de chaleur, mains bouillantes, aggravée en mangeant et en buvant, améliorée après le dîner

Hémicrânie droite avec nausée après avoir mangé du fromage, s’aggrave jusqu’à 18H30 à la limite du malaise et se calme dans la soirée

 

Douleur frontale vers 19 h. > au coucher

Pesanteur au niveau des sinus vers 19 h. qui s’améliore au coucher

Douleur frontale irradiant à l’os malaire jusqu’au coucher

 

Douleurs avec sifflements

Douleur serrante de la tempe gauche avec sifflements dans l’oreille gauche

Au coucher sifflements dans toute la tête en s’allongeant

 

Douleur comme si on appuyait sur le sommet de la tête

Douleur frontale sourde qui va et vient, avec  pesanteur sur le nez

Mal de tête dans les deux yeux qui piquent

Point douloureux occipital le soir

Sensation de pression dans la tête avec éclaircissement de la vision

 

Tête chaude et corps froid avec sensation de froid interne

Mal de tête le matin

 

Bouillonnement vibratoire dans la tête

Démangeaisons du visage, du cuir chevelu et du cou

 

Anesthésie du cou et des oreilles

 

Maux de tête précédant les règles et améliorés par leur apparition

Oeil:

Douleur brûlante

Douleur brûlante de l’œil droit

Sensation de brûlure à l’œil droit, de l’angle interne vers l’angle externe, comme si on y avait mis de l’eau de javel

Brûlure à l’œil droit comme s’il y avait du savon

Brûlure aux yeux le soir

 

Rougeur conjonctivale

Rougeur conjonctivale avec une rhinorrhée aqueuse

Les yeux rouges et secs au lever

Rougeur de la conjonctive à l’angle interne de l’œil droit

 

Sécheresse des yeux

Les yeux rouges et secs au lever

Les yeux secs le soir

Les yeux secs le matin

 

Photosensibilité à la réverbération de la neige

 

Les yeux douloureux comme si elle était restée longtemps devant un écran d’ordinateur

Sensation de gêne comme si il y avait un cheveu dans l’œil droit

Démangeaisons comme avec des gaz lacrymogènes

Douleurs musculaires des yeux aggravées au moindre mouvement

Vue:

Hyperacuité visuelle

Hyperacuité visuelle le soir

Eclaircissement de la vue avec sensation de pression dans la tête

Hyperacuité visuelle avec vision dans tous les sens, même dans les angles morts

 

Corps flottants visuels gênants

Difficultés d’accommodation

 

Vision floue

Vision assombrie

Oreille:

Sifflements

Tout d’un coup l’oreille gauche se bouche et siffle

Sifflements assez forts dans l’oreille droite au coucher

 

Douleur de l’oreille droite

Sensation d’oreille droite bouchée

Picotements du conduit auditif externe droit, améliorés par le grattage

Sensation de bulle dans l’oreille gauche en mastiquant

Chaleur de l’oreille gauche pendant une minute

Nez:

Narine droite: alternance d’obstruction et d’écoulement aqueux

Le nez est bouché à  droite pendant et après le sommeil, associé à  des écoulements clairs, des éternuements et un mal de gorge à droite

L’écoulement nasal est aggravé dans des endroits chauds

Il alterne avec l’obstruction

 

Des croutes sèches et coincées le matin

Le matin sensation de croutes sèches dans le nez et la gorge, difficiles à éliminer

Sensation de glaires coincées le matin, améliorée en déglutissant

 

Eternuements avec rhinorrhée  (ou obstruction)

Eternuements avec le nez qui coule

Le nez est bouché à gauche au réveil avec des éternuements

 

Narine gauche

Mouchage uniquement de la narine gauche

Douleur en appuyant sur la narine gauche, améliorée après le mouchage

 

Picotements

Le nez coule à l’air frais avec des picotements au bout du nez et le désir de le frotter

Picotements de la gorge et besoin de renifler pour éviter que le nez ne coule

Visage:

Insensibilité et démangeaisons du visage

Sensation d’anesthésie, de relative insensibilité du visage (se mord pour le constater) avec des démangeaisons, des fourmillements

Douleur comme une piqure d’anesthésie à la mâchoire à droite irradiant vers l’oreille et changeant de côté le soir

Sensation de peau cartonnée sur la joue et la tempe droite, sensation comme si la peau était épaissie, avec une douleur piquante et brûlante au toucher

Douleur de la mâchoire droite comme une piqure d’anesthésie

Picotements du visage

Démangeaisons fugaces du visage, se déplaçant en différents endroits du corps

 

Tâche sur la joue droite

Marque verticale sur la joue droite au réveil, comme un pli du drap mais persistant toute la journée

Tâche sous l’œil droit comme un bleu

 

Douleur autour de l’orbite gauche

Douleur autour de l’orbite gauche avec sensation de pesanteur qui va jusqu’aux os propres du nez

Douleur frontale gauche avec sensation d’engourdissement autour de l’orbite gauche

Barre frontale avec pesanteur sur le nez

 

Sécheresse et gerçures

Les lèvres sont gercées, le nez est abîmé

La peau du visage est sèche, les lèvres très sèches

 

Ganglions

Gonflement du ganglion sous-parotidien droit

Douleur piquante des glandes sous-maxillaires, associée à un serrement

 

Douleur du visage à droite

Douleur au dessus de la paupière droite

Chaleur et brûlure de la paupière supérieure droite et de la joue droite

Douleur dans l’œil gauche irradiant à la mâchoire

Douleur de la mâchoire à droite avec la narine bouchée

 

Sensation que le bas du visage est enflé

La paupière inférieure gauche saute la matin avec des fourmillements aux lèvres

Eruption de petits boutons blancs sur le visage

Bouche:

Fissures des lèvres

Haleine fétide avec fissures des commissures des lèvres

Fissure au milieu de la lèvre inférieure

 

Sensation de lèvres enflées

Sensation que les lèvres sont enflées et anesthésiées avec des difficultés pour prononcer

Sensation de gonflement de la lèvre inférieure avec brûlure

 

Douleur de la langue à droite

 

Ulcération aphteuse sur la gencive inférieure

 

Sensation de bouche sèche, pâteuse avec soif                             

Dents:

Douleur brève des incisives de droite à gauche à midi

Douleur dentaire à gauche, en haut, à midi, comme s’il y avait une carie sur une dent cassée

Anesthésie dentaire à droite, de la mâchoire inférieure puis de la supérieure, comme après une anesthésie chez le dentiste

Gorge:

Sensation de masse dans la gorge avec douleur

Douleur de la gorge à droite et de la langue avec sensation de croûtes au fond de la gorge et du nez, difficiles à éliminer

Glaires dans l’arrière-gorge avec sensation de poivre

Douleur piquante de l’amygdale gauche avec sensation de glaire bloquée qui se décroche en déglutissant

 

Douleur de la gorge à droite à 3 h.

A 3.35 h. mal de gorge à droite irradiant à l’oreille, avec un saignotement venant des sinus, la douleur est aggravée en buvant chaud

Réveillée à 3 heures du matin par une douleur piquante de l’amygdale droite, comme une piqure d’abeille; cela la force à boire de l’eau, et l’eau froide améliore

Gorge très sèche à droite au coucher, puis plaintes de douleur dans son sommeil qui ne la réveille pas

 

Douleur en avalant

Mal de gorge à gauche irradiant vers l’oreille en déglutissant

Gêne au fond de la gorge en buvant de l’eau

Douleurs piquantes en avalant à vide

Mal de gorge en avalant

Sensation brûlante dans la trachée en buvant de l’eau

 

Mal de gorge aggravé en buvant chaud

Mal de gorge à droite, irradiant vers l’oreille, aggravé en buvant chaud

Sensation de brûlure inhabituelle en avalant du thé chaud

 

Douleur de gauche à droite

Douleur piquante des amygdales passant alternativement de gauche à droite

Constriction dans la gorge qui passe de gauche à droite: constriction aggravée allongée et en avalant de l’eau froide

 

Sensation de plénitude dans la gorge en respirant à fond

Douleur sous-maxillaire avec constriction de la gorge

Mal de gorge associé à de la toux par quintes de deux

Picotements au fond de la gorge avec de la toux ou un désir de renifler

Besoin de déglutir

Cou:

Douleur due à une vertèbre cervicale déplacée après un mouvement, douleur à gauche irradiant vers la taille à gauche , puis vers la fesse droite

Raideur du cou avec lourdeur de tout le corps et mal de tête, améliorés par un bain chaud

Picotements-démangeaisons de la base du cou

Estomach:

Faim augmentée

Appétit un peu augmenté

Faim de loup le matin

Faim le soir, envie de salé

Appétit meilleur qu’avant

Appétit d’ogre à midi (et gêne digestive le soir)

 

Soif augmentée

Soif anormale

Je bois plus que d’habitude

Soif persistante pas forcément améliorée par la boisson

Soif importante avec désir de boire souvent de petites quantités

Soif au réveil et dans la matinée

 

Désir de citron

Envie de citron froid

Désir de citron et de tabac

Envie de boire frais au lever, de l’eau citronnée

 

Gêne épigastrique

Gêne épigastrique à 19 h.

Remontées acides

Brûlures œsophagiennes la nuit

 

Nausée après le petit déjeuner

Nausée une heure après le petit déjeuner avec sensation de froid, non améliorée après le vomissement, les règles arrivent juste après

Gêne digestive après le petit déjeuner

Nausée et vomissements, et gaz nauséabonds, puis mal de ventre avec faux besoin

Nausée à 19 h.

Nausée en voiture avec faim

Nausée avec faim

Sensation de bulles à l’estomac avec nausées, puis à 4H30 réveillée par des nausées avec de la diarrhée

 

Baisse de l’appétit avec faiblesse

Appétit diminué avec lassitude

Nausée et sensation de faiblesse, améliorées en mangeant

 

Sensation de digestion lente, gêne après avoir mangé

Envie de chewing-gum, de mâcher, de  mordre

Envie de chou fleur

Picotements à l’estomac

Abdomen:

Douleurs du côté gauche

Douleur sourde et brève comme un point de côté dans l’hypocondre gauche

Sensation de pression dans l’hémi-abdomen gauche

Après le repas une pointe au cœur puis sensation désagréable de poids dans l’hypocondre et le flanc gauche

Au lit douleur sourde de la fosse lombaire gauche

Douleurs spasmodiques

Douleur crampoïde des intestins

Douleur abdominale spasmodique avec nausée, améliorées en mangeant

Douleur transperçante sous-costale droite améliorée par une éructation

Douleur transperçante abdominale avec faux besoin

 

Gargouillements abdominaux précédant une diarrhée

Rectum:

Diarrhée avec coliques (et flatulences)

Douleur aigue du bas ventre suivie d’une diarrhée liquide qui améliore

Douleur piquantes au rectum

Douleur piquante avec hémorroïdes, les selles sont d’abord comme des billes puis molles

Selle diarrhéique quasi involontaire, sans besoin ressenti

 

Gaz puis selles glaireuses

Gaz avec mucus au réveil, suivi d’une constipation douloureuse qui irradie dans le thorax et le dos, le soir vertiges avec la selle

Gaz suivis de selles glaireuses vertes

Gaz suivis de diarrhée avec nausée au réveil

 

Gargouillement du ventre à trois heures du matin, suivi de selles crémeuses, jaunes, puis encore une autre selle molle avec des douleurs piquantes au rectum et à l’urètre

 

Constipation

Tendance constipée

Pas de selles dans la journée avec diminution de l’émission d’urine

Selles:

Selles molles

Selle molle à deux reprises

Selles très molles et  granuleuses

A deux reprises, des selles en forme de billes puis molles

Des selles crémeuses jaunes- beige

Selles abondantes

Neuf fois des selles normales dans la journée

Six fois des selles normales dans la journée

Selles dures

 

Vessie:

Douleur piquante du méat urétral

Sensation de pression sur la vessie avec le périnée enflammé

Uretre:

Douleur piquante en pointe ou en picotements du méat urétral

Urine:

Urine trouble

Diminution de l’émission d’urine

Feminin organes:

Douleurs de spasmes utérins violents

Douleur du bas ventre comme si les règles allaient arriver

Juste avant l’arrivée des règles, violente douleur comme une contraction de fausse-couche, plus bas et plus au centre que d’habitude

Douleurs pelviennes tiraillantes

Douleur de l’utérus comme une contraction au moment de l’ovulation

 

Début des règles

Douleur vive juste avant l’arrivée des règles, puis réveillée par un écoulement des règles pendant la nuit

Règles retardées

Les règles sont en retard mais sont abondantes et rouge vif avec une douleur de traction dans l’utérus

Les règles sont retardées mais peu abondantes et foncées

Règles diminuées

Quasi suppression des règles

Les règles ne coulent pas la nuit

 

Leucorrhées

Leucorrhée blanc-jaune, non irritante

Glaire cervicale filante comme du blanc d’œuf

Leucorrhée blanche et épaisse avec des spasmes utérins en période ovulatoire

 

Douleurs ovariennes

Douleur de l’ovaire droit en inspirant

Douleurs en flash de l’ovaire gauche

 

Picotements de la vulve et du pli inter-fessier

Respiratory organs:

Très grande sensibilité au froid sur la poitrine avec impression de ne pas pouvoir respirer profondément sans déclencher une quinte de toux. Impossibilité de chanter, sensation de devoir s’économiser

Toux:

< par le froid

Grande sensibilité au froid qui entraîne une oppression thoracique douloureuse et de la toux

Toux en quintes en humant de l’ai frais

Quinte de toux à en vomir et à suffoquer après avoir ri

Toux sèche, irritante avec des crachats tapioca

Toux sèche oppressante et douloureuse à de longs intervalles; Elle est aggravée à l’inspiration avec un grattement laryngé. Elle devient moins douloureuse quand elle est productive

Toux productive uniquement en parlant

Toux précédée de picotements dans la gorge, toujours par quintes de deux toux

Poitrine:

Douleurs punctiformes ou névralgiques

Douleurs fugaces et transperçantes à la jonction sternum-côtes

Névralgie intercostale droite, améliorée penché en avant et déclenchée penché en arrière

Pointe au cœur qui part de l’omoplate gauche et va vers l’avant, douleur aggravée à l’inspiration et associée à une douleur de la pointe de la xiphoïde

Douleurs piquantes basithoraciques gauches

Pointe au cœur avec sensation de lourdeur désagréable dans l’hypocondre gauche et le flanc gauche

Pointe au cœur en commençant à courir, sans force dans les jambes

Elancements dans le sein gauche, douleur en hémi ceinture jusqu’au bout du sein; cette douleur va ensuite irradier à l’avant-bras (pendant huit jours)

Démangeaisons

Prurit du décolleté qui est chaud, rouge et insensible au pincement

Démangeaisons thoraciques gauches puis de gauche à droite

 

Oppression thoracique

Sensation de ne pouvoir respirer à fond (avec un voile dans la gorge)

Sensibilité au froid qui déclenche une  oppression thoracique

Dos:

Douleur transperçante

Douleur perçante, para-vertébrale gauche au milieu du dos, en portant

Douleur transperçante, partant du bas de la colonne et remontant vers le milieu du dos comme un éclair douloureux, aggravée à l’inspiration

Douleurs musculaires

Contracture du trapèze gauche, avec tension dans le cou et les trapèzes

Courbatures du rachis et des membres dans un contexte infectieux

 

Sensation de chaleur

Sensation de chaleur à droite dans le dos par à-coups

Chaleur au niveau de l’omoplate gauche par à-coups

 

Démangeaisons

Démangeaisons qui changent de place: dos, membres, visage

Prurit diffus du bas du dos

Douleur des épaules avec une toux oppressante, sèche et douloureuse

Douleur lancinante des clavicules comme si elles portaient un sac à dos, avec douleur du bassin, obligeant à bouger quand elle est couchée

Torticolis au réveil à gauche

Douleur sourde du bas du dos irradiant vers le bas

Extremites:

Douleurs transperçantes

Douleur transperçante sur le haut de l’épaule droite

Douleur transperçante de la hanche gauche au coucher

Pointe douloureuse de la hanche gauche le soir

Douleur transfixiante de l’omoplate gauche jusqu’à l’hypocondre gauche

Douleur en pointe dans le biceps droit au coucher

Flash douloureux piquant du genou droit et de la cuisse droite, suivis d’hyperesthésie

Douleur transfixiante et lourde dan les mollets , améliorée au massage et couché

Douleur pointue du mollet droit à la marche, puis douleur de la cuisse droite aggravée au toucher

Douleur comme une décharge en pressant sur la face externe de la cuisse droite

 

Démangeaisons

Démangeaisons de la main droite comme si la dyshidrose allait revenir

Démangeaisons nombreuses et très répétées de localisation variable

Démangeaisons surtout le soir et aggravées sous la couette

Démangeaisons des membres supérieurs avec picotements au bout du nez

Démangeaison de la cheville gauche précédant une éruption de petites plaques rouges au même endroit

Démangeaisons des cuisses après une course avec des  marques violettes persistantes après grattage

Démangeaison dans la jambe droite après un frisson dans les deux jambes

 

Sensation de lourdeur

Sensation de lourdeur dans le bassin

Sensation de jambes très lourdes, améliorée par le massage et la fraîcheur

Sensation de jambes lourdes comme des poids dans les mollets

Sensation de lourdeur dans les deux bras, envie de les laisser pendre, suivie de fourmillements améliorés en étirant les bras.

Jambes et cuisses lourdes toute la matinée

Pesanteur sourde à la face antérieure du membre inférieur droit après du sport

 

Sensation d’anesthésie ou d’engourdissement

Engourdissement cartonné de la face postérieure de la cuisse droite, amélioré par la pression, aggravé en flexion, devenant ensuite douloureux et pesant. Au coucher, amélioré en se couchant de l’autre côté, et le lendemain c’est devenu une douleur en « jarretière »

Engourdissement comme des engelures des 3ème et 4ème orteils gauches, puis chaleur de la main droite

Douleur musculaire comme un engourdissement de la cuisse gauche, le massage est un peu douloureux mais fait du bien

 

Sensation d’hyperesthésie

Hyperesthésie désagréable de l’avant-bras, du poignet et du côté de la main gauche, ressentie surtout au contact

Picotements répétés, changeant de place, améliorés au grattage

Ressenti douloureux sur une ancienne fracture du tibia

 

Courbatures

Courbatures du dos et des membres comme dans un syndrome infectieux

Douleur comme une courbature au dessus et en dessous du coude droit

Courbature brève des bras et des avant-bras au réveil

Crampes dans les mains et les pieds le soir, la nuit

 

Les mains

Douleur traçante et fugace au niveau des 4ème et 5ème métacarpiens irradiant vers l’espace interdigital

Sensibilité des articulations des mains, impression de sentir tous les os, raideur en fermant la main

Les mains sont chaudes

Chaleur de l’index droit ressentie en posant le doigt sur le visage

Mains chaudes, douloureuses, crevassées; sensation de milliers d’aiguilles dans les fissures

Fissure douloureuse du majeur droit, longue à cicatriser

Sensation de doigts gonflés

 

Sensation de froid

Sensation de froid aux extrémités

Frissons et sensations de froid dans les deux bras améliorés au frottement

 

Sensation de veines saillantes

Douleur dans les deux tibias avec sensation de veine saillante et douloureuse

Impression que toutes les veines ressortent sur les jambes

 

Douleurs sourdes

Douleur sourde de la cheville et de la hanche gauche

Douleur sourde de l’avant-bras droit puis douleur piquante de la cuisse gauche

Douleur sourde de l’avant-bras gauche avec un élancement au bout du sein gauche, irradiation vers le petit doigt gauche et cela va durer huit jours

Douleur serrante

Douleur serrante de la hanche droite aggravée à la marche et améliorée à la pression

Douleur serrante de la jambe gauche améliorée sous la douche

Douleur serrante de la cuisse droite

Douleur de la fesse droite améliorée les genoux pliés, ou assise, et aggravée couché

Douleur de la face antérieure du genou droit améliorée en flexion, par la pression, par le chaud, puis irradiant à toute la jambe

Sommeil:

Réveils nombreux

Réveillée à 2.30 h. puis toutes les dix minutes après 4.30 h.

Réveils nombreux, pour manger, par des pensées, des souvenirs

Réveils fréquents, angoissés avec beaucoup de pensées et le souffle court

Réveillée par des engourdissements dans les bras, besoin de les étendre

Réveil trop tôt

Réveillée à 5 heures puis à 6.30 h. avec la lèvre anesthésiée

Réveillée à 5 heures inondée de sueurs

Réveillée dès 4 heures

Réveillée à 6 heures ou à 6.30 h. avec beaucoup d’énergie

Réveil avec des palpitations

Réveillée à une heure du matin avec des palpitations et envie de manger

Réveillée par un rêve, puis palpitations

 

Sommeil agité

Sommeil agité, j’attrape mon mari

Sommeil agité , je rêve que mon bébé tombe, chaleur et transpiration derrière les genoux

Sommeil irrépressible

Besoin irrépressible de se coucher de bonne heure

Sommeil profond et inhabituel dans le train

Torpeur au réveil

 

Difficultés d’endormissement

Rêves:

Rêves d’eau, de mer, de baignades, de plages

Une plage en Provence

Un parc d’attraction sur la mer

Une plage sur l’île Maurice

Une piscine d’entraînement pour adultes et enfants

Une régate sur l’eau

Un yacht aux Bahamas

Une plage à faible dénivelé, un enfant coule et elle le sort de l’eau

Un camp de vacances au bord de la mer

Un médecin en 4X4 passe sur la plage

Mon anniversaire autour de la piscine, je ne suis pas épilée et je mets un « babygro »

Baignade dans une eau sale et sombre avec un ciel sombre et le sable jaune foncé

Un lac

Une piscine avec des courants si forts que l’on ne peut nager

Rêves de famille

            de disputes en famille

On montre à sa mère l’avion sur lequel le père a travaillé mais elle est dédaigneuse

Elle s’oppose violemment à son oncle qui l’a dénigrée (plus qu’elle ne l’a fait dans la réalité)

La grand-mère, chez les parents, se casse le poignet

Ses parents lui offrent une télévision, c’est gentil mais elle n’en voulait pas

Sa mère vend par correspondance des objets de mauvaise qualité

Les grands-parents boudent son beau-père, ce qui la choque

Son oncle et sa tante. Le portail est bloqué par l’oncle et la tante est constipée il faut lui faire un lavement

Le cousin et sa femme se séparent, lui est meilleur père qu’elle n’est mère

A un repas de famille sa tante la pousse à bout

Toute la famille est invitée à la maison, le vin est fichu, elle n’est pas à la hauteur

En famille en vacances elle fait une phlébite, ne trouve pas d’anticoagulants mais sa famille s’en moque

            de moments agréables en famille

En famille avec le bébé, bonne ambiance

Rassemblement de famille dans une ambiance très sereine, à l’opposé de ce qui se passe dans la réalité

            de secrets de famille

Son père révèle ses souhaits les plus chers dans un langage codé qu’elle comprend

Elle fouille les commodes dans la maison de famille à la recherche des secrets cachés mais sa grand-mère lui dit que ce n’est pas bien de faire cela

Avec sa famille ils entrent dans un magasin de meubles dont on ne peut pas ressortir, sa mère fait tomber des perles oranges et violettes

Rêves de souvenirs d’enfance (du passé)

Elle veut fêter son anniversaire avec ses anciens amis de l’école mais elle est habillée comme une pauvresse avec un collant vert, puis rejoint ses parents qui font une brocante

Elle est en classe avec son institutrice de l’école primaire qui fait un cours de philosophie, elle est habillée bizarrement avec un short à fleur et des collants

Elle est dans le village d’Afrique où elle a vécu enfant, des enfants racontent des histoires

Elle est en classe avec beaucoup d’élèves et elle veut passer inaperçue pour qu’on ne l’interroge pas

Elle prend un thé avec une ancienne amie de l’université et voit son frère en colère

Elle visite sa maison d’enfance, se souvient de chaque pièce, elle croyait que c’était plus grand

Elle dévale en courant un chemin de son enfance pour aller poster du courrier

Dans la chambre de sa sœur, plusieurs chats couchés la surveillent

Une ancienne collègue gonfle les pneus d’une 4L jaune avec une pompe à vélo.

Rêves du grand-père décédé (ou de proches décédés)

Grand-père maternel décédé

Le grand-père décédé est là mais toute la famille est triste

Dans la maison des grands-parents (celle d’avant la mort du grand-père): elle la visite comme si c’était une maison inconnue

Dans la maison de son oncle mort elle retrouve des légumes intacts, consommables

Ses anciens collègues lui apprennent la mort d’un ancien patient, elle le savait déjà car elle en avait rêvé la nuit précédente

Rêves de boue

Dans une rivière, elle est dans la vase jusqu’aux genoux avec son mari et des  personnes qui pêchent

Elle participe à un tournoi de golf, le parcours est boueux sous la pluie

Après une pause café au cours d’homéo il faut pour retourner dans la salle remonter une pente en terre avec de la boue

Elle se baigne dans une eau de mer très sale et très sombre

Rêves de perdre un enfant, le laisser tomber puis le rattraper

Dans une piscine un enfant coule, elle le sort de l’eau

Elle a oublié un enfant sur le bord de la route, mais pas de panique

Son bébé lui glisse des mains alors qu’elle le porte

Elle douche son bébé, une voix lui dit de ne pas le laisser seul car il pourrait se noyer

Son bébé fait ses premier pas, la personne qui le tient le lâche mais elle le rattrape

Elle sauve son frère de la noyade

Rêves d’empêchements

En voiture toutes les lumières s’éteignent, puis dans le métro il ne faut pas regarder une femme de peur qu’elle ne se fâche, ni faire le pitre, puis elle ne peut manger car on l’interrompt tout le temps

Un voyage au Japon, elle ne peut reprendre l’avion car elle a perdu tous ses papiers

Le métro est dans une cave, on ne peut ni entrer ni sortir

Elle veut quitter un parking, des policiers barrent le chemin, elle a peur en voyant des policiers qu’ils ne la laissent pas passer, mais parvient à passer puis craint de perdre le contrôle de sa voiture

Elle voyait une femme blonde dans une pièce en feu et ne pouvait lui venir en aide

Elle rêve qu’une voix « off » l’empêche de parler

Rêve de gens qui n’arrivent pas à sortir d’un grand magasin et angoissent de n’en pouvoir ressortir

Rêves de guerre

A la fin d’une guerre civile, son camp est gagnant mais il y a des exterminations qu’elle désapprouve, un vieil homme de l’autre camp pleure son chat mort

Une guerre civile, elle récupère les morts pour les ressusciter en les réchauffant

Retenue prisonnière dans un champ , par des terroristes (peut-être), ils sont comme des déportés

Rêves autour de la sexualité

Une amie change encore de mari, car elle aime trop leurs sexes, elle la dépose en voiture près du « rocher aux dragons »

Dans une maison close en Égypte avec les enfants apparait une image holographique de vulve, elle veut cacher cela aux enfants

Sa mère assiste à un spectacle de striptease masculin, elle doit recevoir cent baisers d’hommes, en fait ce n’est pas sa  mère mais elle.

Dans une vieille librairie on lui donne la recette d’un aphrodisiaque, le « bois bandé »

Rêves de Naples

Il est à Naples, il cherche son chemin ,son sac est très lourd et il croise des français qui ne veulent pas le guider

Il loue un appartement à Naples, la mafia l’endort pour récupérer l’appartement

Rêves d’Égypte

Dans une maison close en Égypte avec les enfants

L’avion pour l’Égypte tombe en panne deux fois, puis un autre avion s’écrase

Rêves de perdre son chemin

Il se perd à Naples car il n’a pas l’adresse

Il accompagne une équipe de basket, mais se perd dans la ville et prend un taxi

Elle cherche l’appartement d’un ami qui porte le même nom que son mari (4 rue des Alicantes ?)

Rêves de s’occuper d’un handicapé

Un jeune handicapé mental ne veut  pas aller faire sa piqure, elle doit trouver le médecin pour le prévenir

Elle doit emmener un aveugle dans un lieu de réunion

Rêves de diarrhée, honte

Son papier toilette tombe et éclabousse le manteau d’une personne

Elle a eu la diarrhée et a éclaboussé toutes les toilettes qu’elle doit nettoyer alors que beaucoup de gens attendent devant la porte.

Rêve ou l’heure coïncide avec celle de la réalité

Elle regarde l’heure et pense qu’elle risque de rater son train, c’est 3 heures du matin comme dans la réalité

Le jeune handicapé a rendez-vous à 18H30 dans la réalité il est 6H30

Rêves d’anciens amoureux

F (une ex = NDLR) vit avec un noble anglais dans un beau manoir du 16ème   siècle:beauté et harmonie.

Elle revoit son premier amoureux quand elle était enfant: nostalgie

Elle retrouve un de ses anciens amoureux; il plait à une de ses amies qui en a marre de son mari

Rêves de voleurs, de mafia

A Naples la mafia veut lui reprendre l’appartement qu’il a loué

Dans un magasin un voleur lui prend son sac elle négocie qu’il lui rende ses papiers mais pas l’argent

Rêves de vitesse

Des jeunes font du scooter des mers en le faisant se cabrer avec la vitesse

Elle descend à vélo une  pente vertigineuse, glisse puis se rattrape

Elle dévale en courant un chemin de son enfance

 

Miscellanées:

Elle adopte un enfant noir qu’elle aime moins que les siens

Rêve d’assembler des morceaux de tissus de récupération pour faire un patchwork, puis des journaux dont un de 1860

Rêve qu’elle hospitalise un consommateur de cannabis, elle lui conseille d‘en parler à son père même sévère

Elle entre chez des amis, c’est le bazar chez eux et ils ne la voient pas; comme si elle était un fantôme

Elle doit monter une table à repasser dans un appartement

Elle revoit une patiente et pense qu’elle a oublié de la faire payer

Elle pense que le médecin qu’elle remplace est un gourou (ce qu’elle pense dans la réalité)

Elle veut acheter des billets de train mais le guichetier n’est pas efficace

En voyage son frère glisse endormi sur le fauteuil passager et une fille se glisse à côté de lui pour dormir avec lui

Les couleurs de l’arc en ciel apparaissent en quadrillage puis sont comme balayées par le vent

Elle fait brûler des branches de cyprès qui font trembler les murs du temple/tombeau

Quelqu’un buvait de l’eau de violette

Sur son ordinateur elle communiquait autour de l’homéo avec une personne à l’autre bout du monde

Dans un restaurant après la fermeture elle mange le plat préparé pour le patron

Dans une grande salle de sport le professeur leur fait faire une ronde  parfaite

Un homme caché dans sa douche lui fait  peur car il ouvre le rideau brutalement

Dans son jardin elle protège son chat attaqué par des chiens

Son cabinet médical est devenu une caravane

Elle joue aux cartes avec trois personnes qui font du yoga avec elle

Elle est en stage et on lui diagnostique un cancer du foie

Une amie est allée en stage avec des personnes disant venir d’une époque « antépénultienne »

Un jeune homme célèbre est mort, les gens se pressent autour de l’ambulance

Deux jeunes hommes frappent à sa porte puis partent en courant et en jetant des pierres

A l’hôpital elle n’arrive pas à perfuser un patient très mal en point, l’infirmière lui fait des reproches, puis un autre rêve suit où elle répond sans problèmes aux questions sur la technique de perfusion

A une soirée dansante avec son ami , il lui reproche de vouloir appeler sa sœur au lieu de rester avec lui

Frissons:

Frissons le matin en bougeant

Frissons dans tout le corps de l’intérieur vers l’extérieur

Frissons longs, par vagues, dans le buste et le membre inférieur droit

Frissons dans les deux bras améliorés aux frottements

Frissons du buste en avant et en arrière améliorés avec des couvertures

Frissons du buste le soir malgré la chaleur

Frissons dans le dos et le thorax de haut en bas, à plusieurs reprises

Frissons et prurit dans les jambes

Frissons des membres inférieurs de haut en bas

Fievre:

Fièvre avec tête chaude et mains froides et sensation de froideur interne

Fièvre avec frissons en sortant les mains du lit

Fièvre avec frissons et tremblements puis chaleur et sueurs de la tête, du cou et du décolleté

Transpiration:

Transpiration au réveil

Réveillée à 5 heures, inondée de sueurs sur tout le corps, la tête et les mains

Réveillée en sueurs

Sensation de chaleur corporelle avec transpiration sans odeur

Episodes de suées pendant la nuit

Peau:

Insensibilité

Insensibilité au froid et au chaud, insensibilité en se pinçant le visage ou le corps, elle ne sent pas les égratignures, puis la sensibilité revient , précédée de picotements

Hyperesthésie

Hyperesthésie cutanée avec sensations de brûlure de la peau à l’effleurement

La peau est sèche au visage et crevassée sur le pouce droit et les lèvres.

Gewneralites:

Fatigue

            Accrue

Fatigue anormale après avoir couru

Lassitude musculo-articulaire

Lassitude et disparition de l’appétit

Besoin de ne pas bouger

Fatigue avec nausées l’après-midi

Asthénie

Difficultés à se lever le matin

Coup de fatigue brutal vers 23 h. (au travail)

absence de fatigue

Pas de fatigue après avoir couru un bon moment

Pas de fatigue après avoir peu dormi

Douleurs musculo-articulaires améliorées par un bain chaud

Douleurs musculo-articulaires (de type grippal) améliorées par un bain chaud

Fatigue avec lourdeur des bras et des jambes, améliorée par un bain chaud

Courbatures au lever

Chaleur du corps, bouffées de chaleur, désir de se découvrir

Bouffées de chaleur aggravées par le temps doux/chaud

Des vagues de chaleur remontent du torse vers la tête, elle doit se découvrir

Hyperesthésie cutanée avec sensation de brûlure à l’effleurement

Chaleur corporelle l’après-midi avec transpiration anormale des mains et des aisselles mais sans odeur

Au matin le corps est brûlant sauf la tête avec des palpitations

Sensation de chaleur le matin et de froid l’après-midi

Sensation de chaleur corporelle pendant la nuit

Sensation de chaleur sans transpiration en fin de nuit poussant à se découvrir

Sensation de froid interne

Frissons et tremblements, même en étant couverte, sans soif, puis transpiration du cou, elle ne peut supporter ses cheveux à cause de leur chaleur

Frissons, sensation de froid glacial jusqu’aux os, besoin de se couvrir; pourtant, ses extrémités sont chaudes

En mangeant une glace elle a la sensation que celle-ci gèle à l’intérieur de son corps, cela est accompagné d’une grande fatigue, les jambes tremblent de froid

Frilosité au repos, sensation que le froid vient des os

 

Aliments et boissons

Désir de: tisane sans sucre/ citron

 

Réunion de mise en commun des expériences Vendredi 11 mars 2011

 

Helene Renoux: Bonjour à tous, nous sommes réunis pour raconter et confronter nos expériences. Je propose que chacun raconte les grandes lignes de son expérimentation, avec les moments les plus frappants,

puis les superviseurs pourront compléter les témoignages.

Evidemment vous ne racontez que ce que vous souhaitez dire, et vous gardez pour vous les passages qui pourraient être intimes ou gênants, ils figureront dans le recueil écrit avec des numéros d’expérimentateurs à la place de vos noms.

 

E5 - 200K:

(Elle commence en riant de façon incoercible et communicative)

C’est drôle j’ai laissé passer beaucoup de temps entre les deux doses que j’ai prises. La première sensation que j’ai eu c’est comme si j’avais reçu des gaz lacrymogènes, avec des démangeaisons dans la gorge et les yeux, et une relative insensibilité de la face. Surtout à droite, mes symptômes ont tous été à droite.

Et après c’était plutôt du gaz hilarant car j’ai beaucoup ri, je n’ai pas cessé de rire pendant une semaine, pour un rien, un rire qui durait de longues minutes. J’étais euphorique, j’avais des fous rires, sans raison, même d’aller au travail me faisait rire et arrivée là bas j’appelais mon mari pour lui dire que j’étais arrivée et je restais de longues minutes à seulement rire au bout du fil… il en avait ras le bol.

(Elle s’interrompt pour rire) Ca dure encore ! J’ai eu aussi des crises de rire avec les enfants.

J’ai eu un épisode de gêne visuelle, avec comme des corps flottants et un obscurcissement de la vue avec une gêne mentale, comme si je ne pouvais plus me concentrer.

Et aussi une perte de sensibilité de la peau, je devais me pincer le visage ou me mordre les lèvres pour les sentir.

J’ai eu une grippe avec le nez bouché et mal à la gorge à droite, la tête chaude et les mains froides. Le nez bouché seulement à droite c’est plus simple pour respirer. J’étais couchée il ne fallait pas me parler, et j’étais améliorée par la colère. Oui les enfants m’énervaient et cela me stimulait l’esprit.

Après j’ai eu un passage de larmes après m’être déplacée une vertèbre cervicale en me frottant le visage, et là ensuite j’ai eu un accès de stupidité… je crois que ca dure encore (rires)

C’est-à-dire une lenteur d’esprit, une difficulté à penser. Il faut m’antidoter !

J’ai eu des drôles de visions, je voyais des souris partout, une feuille morte, une miette par terre je prenais toujours cela pour une souris. Cela doit être parce que j’avais une vision erronée de la taille des choses. Par exemple je voyais les visages déformés, comme si le haut de la tête était plus gros et le bas tout petit, comme avec les miroirs déformants dans les foires.

Un jour j’ai été neuf fois à la selle ! Et à chaque fois j’avais des selles normales, j’ai calculé qu’en fin de journée je devais avoir fait des kilomètres de boudin fécal (rires). Pourtant j’ai quand même pris trois kilos.

Alors j’ai essayé de m’antidoter au camphre, j’en ai respiré plusieurs fois  Parce qu’avec ma lenteur d’esprit je « rame » au travail, la semaine que j’ai passé à rire sans arrêt m’a fait accumuler un sacré retard de travail . (Fou rire de quelques minutes)

Tous mes symptômes ont été à droite, la semaine dernière encore j’ai eu mal à la tête à droite

Il y a aussi cette maladresse qui continue et la lenteur d’esprit. Et le rire aussi, je ris de rien, sans raison et il faut que cela fasse du bruit, je ne peux pas rire à voix basse.

Je ris seule et très fort dans mon bureau, pourtant il n’y a rien de drôle (éclat de rire bruyant) de même dans ma voiture et en arrivant au bureau.

J’ai l’impression d’avoir pris des gaz anesthésiants, des gaz lacrymogènes et des gaz hilarants !

E6 - 15CH

Dans les cinq minutes qui ont suivi la prise de la première dose j’ai eu mal à la tête, et ensuite c’est revenu tous les jours ! Toujours des douleurs à gauche, fugaces, venant et repartant rapidement. J’ai eu aussi un peu de diarrhée pendant deux jours.

Moi qui suis très frileuse j’ai eu très chaud, tout le temps, comme des bouffées de chaleur mais en continu, et cela ne s’améliorait pas même en me découvrant un peu. Jusqu’à un week-end où j’ai eu très mal, et un vertige rotatoire, là j’ai compris pourquoi les patients ne se sentent pas bien avec des vertiges. Ca a commencé dès que j’ai posé la tête sur l’oreiller, j’ai essayé de me mettre sur le ventre c’était pareil, et puis c’est passé, comme le mal de tête. Le mal de tête est revenu ensuite comme tous les jours vers quinze heures, une douleur plutôt frontale, avec des nausées qui ne se sont pas améliorées en plein air, quelque chose de persistant. Je peux dire que j’ai passé un mauvais week-end ! Le dimanche soir j’étais fatiguée comme si j’avais travaillé toute une dure journée. Mais après , tout est rentré dans l’ordre, je n’ai pratiquement plus eu de symptôme. Comme si j’avais eu une grosse aggravation avant de guérir !

Ce qui est paradoxal c’est que moi qui suis d’ordinaire fatigable, pendant les quinze jours des symptômes je me suis sentie plutôt en forme.

Pas eu de symptômes mentaux par contre, j’ai questionné mon mari et il m’a trouvée comme d’habitude. Par contre j’ai eu un souvenir de rêve, moi qui n’en ai jamais, et j’ai voulu le noter: j’étais en voiture avec mes enfants, une voiture comme une calèche. Et en comptant les enfants je voyais qu’il en manquait un, on l’avait laissé sur le bord de la route, j’étais embêtée quand même. Puis je me suis réveillée.

En gros j’ai eu surtout mal à la tête, pendant quinze jours, et seulement l’après-midi, jamais le matin; Une fois j’ai eu la sensation de douleur dans les os propres du nez. Pas de symptômes mentaux et la sensation d’être moins fatiguée que d’habitude.

Superviseur de E5: Elle avait une bonne énergie mais je crois qu’elle a été un peu déçue de n’avoir pas de symptômes mentaux, de ne pas avoir réagi plus que cela.

Elle a donc eu ses maux de tête récurrents, beaucoup de glaires, tant vaginales que dans les selles. Moi j’ai aussi noté beaucoup d’hésitations dans la formulation de ses symptômes, en même temps que ses regrets de n’avoir pas de symptômes plus importants.

E8 - 15CH

Superviseur d’E8: Elle ne peut pas venir et je vais raconter pour elle;

Elle est tombée malade juste après la prise des doses, et son mari aussi, il faut préciser qu’il était là avec elle le jour de la mise en route de l’expérimentation et de la distribution des doses. Elle a pris les doses le matin et vers quinze heures son nez a commencé à couler, surtout la narine droite et aggravée dans une pièce chaude. Et elle a eu des douleurs partant du milieu de la main irradiant vers l’avant bras, fugaces. Elle a démarré une grippe avec une grosse fatigue, des douleurs dans les épaules, comme des courbatures et surtout une toux sèche et douloureuse. Elle a eu de fortes douleurs dans le bassin, la nuit, qui l’obligeait à changer de position.

Après elle a eu une sorte de bouillonnement vibratoire de la tête, l’obligeant à aller se coucher. Puis une sensation d’hyperesthésie cutanée, comme des brûlures sous la peau avec le cuir chevelu sensible.

Des douleurs articulaires, surtout lombaires, là c’étaient les symptômes grippaux, son mari avait les mêmes et ils ont pris du Paracétamol et des gouttes d’Echinacea en TM.

Avec ses douleurs dans les articulations des doigts elle avait du mal à se servir de ses mains. Mais pour tout cela on ne sait pas si c’est dû au remède ou à la grippe épidémique de cet hiver.

Sur le plan mental elle n’a pas eu de changement par rapport à d’habitude, elle appelait facilement, pas de difficulté de contact, en tous cas venant d’elle, parce que c’est moi qui n’avait pas envie de l‘appeler. On a déjà fait une expérimentation ensemble et c’était différent, cela m’a surprise de moi cette réaction.

(Fou rire de E5 qui repart)

E9 - 15 CH

Après la première dose j’ai eu la sensation d’une grande introspection et que j’avais fait le « ménage » autour de moi. Puis après j’ai pris la deuxième dose et la troisième dose je l’ai « sniffée » ! J’ai ressenti une grande énergie, j’avais la « pêche » au travail, je n’avais plus faim, je ne mangeais plus tellement j’étais bien

J’étais dans ma salle de bains au moment de prendre la troisième dose et là j’ai eu l’impulsion de la respirer et aussitôt ca m’a crée une constriction au niveau de la gorge, je ressentais les glandes sous maxillaires.

Dès les premières doses j’ai eu à la fois beaucoup d’énergie et aussi des confusions, des interversions de lettres dans les noms de médicaments et ca m’était bien égal. Mes collègues m’ont fait remarquer que cela me faisait sortir ce que je garde d’habitude en moi. J’ai engueulé une collègue, moi qui suis d’habitude calme et arrangeante, là ce n’était pas possible, ce que je lui ai dit était juste et ça devait sortir.

J’ai aussi réussi à me sortir du tabac, en mâchant du chewing gum.

J’ai eu peu de symptômes physiques, à un moment une sensation de chaleur m’arrivant sur les cervicales, et aussi à un moment j’ai eu très froid, j’étais dans ma salle de bain, j’avais trois pulls sur moi, j’ai rajouté le chauffage d’appoint et ma fille qui est entrée à ce moment là m’a dit « maman , ça tu dois le noter, c’est un symptôme ! ». Ce qui est peut-être le plus marquant dans mes symptômes physiques c’est la sensation de la gorge qui se resserre surtout la nuit et le soir, cette sensation très forte de constriction me poussait à m’asseoir dans le lit et à boire de l’eau. J’ai fait un rêve avec un visage d’homme ou de femme, on aurait dit un insecte.

Superviseur d’E9: quand elle a pris le remède elle m’a parlé d’hyperacuité visuelle, l’impression que ses yeux pouvaient voir un peu partout. Et en même temps elle avait un côté « débranché », quand elle a pris la deuxième dose elle m’a parlé de bouffées de joie, comme un rire intérieur. Mais ca pouvait passer d’un extrême à l’autre, elle a parlé de se sentir exploser et dans l’autre sens, et en fin de journée elle avait des gros coups de fatigue.

Il y a eu un petit symptôme physique, une douleur au niveau de l’os tibial.

Au deuxième jour elle a eu un épisode de confusion, et moi j’ai eu l’impression de la ressentir aussi, de ne plus trop savoir comment gérer les situations, comme embuée.

Au troisième jour il y a eu aussi des épisodes de fou rire au travail avec les collègues, un fou rire communicatif dès qu’elle s’est trouvée dans une ambiance joyeuse.

Dans sa confusion d’esprit elle avait du mal à se concentrer, mais en même temps elle avait l’impression de se recentrer, ce qui est un peu paradoxal. C’était comme un recentrage sur les choses essentielles, tout le long de la pathogénésie elle m’a parlé de son impression d’aller à l‘essentiel.

Pour finir elle a fait une chute au ski, c’était il y a une semaine, elle est tombée parce qu’elle a manqué de sagesse. Elle était trop sûre d’elle, elle s’est fait mal à la tête et à la mâchoire, à droite et elle a pris de l’Arnica.

E11 - 200K:

Le lendemain de la dose j’étais très irritable, je trouvais que les gens ne me laissaient pas souffler, j’avais envie de les fuir, de claquer la porte plus que d’éclater ou de les envoyer promener. Les trois premiers jours j’ai eu des hyperesthésies cutanées douloureuses au frottement, je m’en suis aperçu en me lavant les mains, à gauche au niveau de l’avant-bras, de la main et de certains doigts à gauche. C’est revenu encore pendant une journée dix jours plus tard. J’ai eu une névralgie intercostale de J7 à J9, en me penchant en avant et ca s’améliorait en me redressant. Après j’ai un peu laissé tomber le recueil des symptômes. Je ne sais pas si c’est lié, j’ai eu envie de jeûner la quatrième semaine. J’ai arrêté de manger pendant cinq jours, j’avais déjà fait cela il y a des années, mais là j’étais chez moi, seul, je me sentais trop gros. C’était facile. Je n’ai pas appelé mon superviseur.

Superviseur d’E11: j’ai effectivement eu beaucoup de mal à le joindre, ce n’est pas un reproche ,je pense que cela fait partie de la dynamique. On avait fixé des rendez-vous téléphoniques auxquels il n’a pas répondu, j’ai fait « chou blanc » un certain nombre de fois. Je n’apprends qu’aujourd’hui cette histoire de jeun !

Helene Renoux: tu t’es senti différent durant l’expérimentation ?

E11: Durant les trois premiers jours, oui vraiment. J’étais irritable, j’en avais marre de tout. Je me sentais à fleur de peau. Ma compagne était absente, je ne l’ai vue qu’au huitième jour, mes symptômes s’étaient déjà bien calmés.

Donc ,ça a surtout été au travail que j’étais irritable et que tous les gens m’énervaient. J’avais l’impression qu’ils m’en demandaient trop, j’avais envie de faire les choses lentement. Maintenant tout est revenu comme avant, après le jeun tout est revenu comme avant.

Le jeun a été facilité par le fait que je me suis retrouvé seul chez moi, j’avais des plats d’avance que j’ai jetés.

(Tu aurais dû les donner à ton superviseur ! Eclat de rire dans la salle…)

J’ai maigri de cinq kilos.

Superviseur d’E9: cela me fait penser que pour moi aussi j’ai eu des difficultés à joindre mon expérimentatrice après sa prise de doses. Elle a fait aussi une sorte de « black out ». Et elle aussi à un moment a dit qu’elle n’ »avait pas besoin de manger ».

E13 - 7CH:

J’ai eu rapidement des symptômes après la première dose. Deux pôles pour mes symptômes, un pôle ORL, le nez pris, mal de gorge, puis des picotements dans la gorge avec des accès de toux venant par deux, puis le mal de gorge s’est installé sous forme de douleurs piquantes des amygdales, évoluant de gauche à droite. Le deuxième pôle ca a été des démangeaisons, mais alors là je me suis vraiment grattée, des démangeaisons fugaces, plutôt à gauche. Je me suis tellement grattée que mon entourage s’en est aperçu.

Et puis il y a eu plein d’autres symptômes très fugaces: des piqures. Des piqures au niveau de l’urètre, plus tard des piqures transfixiantes au niveau du cœur, partant de l’omoplate et venant vers l’avant, et plus tardivement j’ai eu des douleurs piquantes et transfixiantes partant du bas de la colonne et remontant vers le haut  Et une fois dans le train j’ai ressenti une douleur piquante dans la cuisse, encore très fugace.

Les démangeaisons ont été aggravées en fin de journée, est-ce que pendant la journée je m’en apercevais moins à cause du travail?

J’ai eu une bonne énergie générale mais avec une fatigue en fin de journée, j’ai eu moi aussi un gros fou rire avec mon frère le premier jour de la prise, et le soir à un repas de famille j’avais envie de faire rire l’assemblée et d’ailleurs,

ça a bien marché!

Quand j’étais enceinte et quand j’allaitais mon bébé il m’arrivait fréquemment de me réveiller la nuit entre quatre heures et six heures du matin pour manger, ça commençait un peu à diminuer mais là j’ai complètement arrêté d’avoir faim la nuit.

Superviseur d’E13: Les picotements, le côté fugace, le côté gauche, et aussi une sensation de chaleur, voire de brûlure. A la fin elle a parlé d’une gêne à la gorge qui l’empêchait d’avaler.  Tous les soirs elle se grattait, au point qu’on s’est demandé s’il y avait des puces dans son lit, mais en allant dormir chez ses parents, ça a fait la même chose.

E13: Oui, c’était quasi systématique; dès que je me mettais au lit j’avais des démangeaisons des avant-bras. Et ça continue encore, les avant-bras et parfois aussi les cuisses

Superviseur d’E13: elle a déjà l’habitude de rêver beaucoup, elle peut faire quatre ou cinq rêves dans une nuit, là elle en a fait beaucoup, avec toujours  beaucoup de personnages, la famille, les amis, le bébé. Les anciens amoureux sont revenus souvent en rêves, puis on a basculé sur des rêves d’enfance plus anciens. Elle a parlé de maladresse et d’oublier des choses. Au début moi j’ai eu du mal à l’appeler, comme si je manquais d’énergie pour le faire. Depuis deux semaines on a vraiment du mal à s’appeler mutuellement, il y a toujours autre chose à faire, ou des oublis, je ne sais pas si on peut parler de négligence. Et moi au travail en ce moment je me sens comme débordée, comme si j’avais plein de choses à faire en même temps.

E13: C’est vrai que les deux premiers jours j’ai eu l’impression d’avoir du mal à joindre les gens.

Superviseur d’E13: il y a eu , à un moment des marques violacées sur la cuisse. Après avoir fait du sport, ce qui déjà d’ordinaire fait gratter les cuisses, là elle a gratté vraiment fort si bien que le soir cela faisait des marques  violacées de grattage qui ont duré pendant deux jours. Ce qui est inhabituel.

E13: J’ai eu aussi des sensations piquantes des mains, en me lavant souvent les mains je me cause des crevasses, et là j’en ai eu une grosse, qui est encore là et qui me fait mal comme si j’avais des milliers d’aiguilles dans la main.

Superviseur d’E13: au téléphone elle était toujours gaie, et quand elle me racontait les choses j’avais l’impression de voir défiler la situation comme un film. Moi aussi je me sentais gaie et une fois raccroché je retournais dans le sérieux du quotidien.

E13: C’est vrai qu’avec tous les rêves que j’avais à raconter on passait un bon moment toutes les deux, et d’ailleurs je lui ai demandé « je suis drôle ou quoi ? » et elle m’a dit « je suis prise tout le temps par ce que tu racontes, comme avec un bon livre. ».

E14 - 30CH:

Quelques heures après la prise du remède j’ai senti une montée d’énergie avec une pression dans la tête, puis un éclaircissement de la vision qui a duré plusieurs jours. Ma vision était très claire avec un large angle de vision. Mais le soir quand je suis entrée en contact avec mon superviseur via Skype j’étais dérangée par mes enfants et mon époux qui rentrait et je lui ai dit que je n’avais pas de symptômes. Mais au fur et à mesure que je parlais à l’ordinateur (rires dans la salle) je sentais comme une exaltation qui montait et du coup je n’ai pas pris la deuxième dose. Ensuite je suis allée à mon cours de danse et avec les copines j’étais complètement excitée ! Ce qui n’est pas mon habitude. Et le soir j’ai eu des difficultés à m’endormir. Le lendemain matin avant que le réveil ne sonne j’ai eu une douleur de spasme dans l’utérus qui m’a rappelé la grande contraction avant mon accouchement. La douleur irradiait dans le dos vraiment comme je l’avais ressentie avant d’accoucher: la grande contraction qui déclenche le travail. La douleur a ensuite duré toute la journée puis s’y sont ajoutées des douleurs articulaires du petit bassin, des hanches irradiant vers les membres inférieurs en éclairs. C’étaient des douleurs intra-osseuses. D’ailleurs j’ai eu une fracture du tibia vers douze ans et il me semblait que la ligne de fracture ressortait. Tout cela a bien duré jusqu’à seize heures le lendemain et à midi j’ai eu mal dans une dent.

J’ai eu bon appétit pendant tous ces jours là et même le soir avec la faim me venaient des remontées acides calmées en mangeant. Les jours suivants a continué cette inflammation du petit bassin avec une inflammation de la vessie et des impériosités mictionnelles. Les urines n’étaient pas brûlantes mais je sentais la vessie gonflée.

Après j’ai eu des étourderies, par exemple j’ai complètement oublié de laver le linge alors qu’une dame venait à la maison me faire du repassage.

J’ai rêvé comme d’une photo: les couleurs de l’arc en ciel quadrillées, comme avant sur l’écran de la télévision en dehors des heures de programme. Puis cette image était balayée comme par un coup de vent avec toutes ses couleurs et ca m’a réveillée avec des palpitations de peur.

J’avais l’impression d’avoir de l’énergie mais au fond c’était différent, avec une certaine labilité émotionnelle, je pouvais passer de la gaieté à la tristesse. Le week-end j’ai fêté les quatre-vingts ans de ma grand-mère et les larmes me venaient au bord des yeux.

Au bout d’une semaine j’ai eu l’impression de me retrouver moi-même avec  mon énergie habituelle. Pendant toute la période je n’avais pas envie de m’occuper des gens, de les soigner, ils ont du penser que je suis une vraie mufle car mes examens étaient vraiment sommaires. Ni énervée ni en colère mais pas envie de parler aux gens.

Ces derniers jours j’ai basculé vers un esprit négatif, je ressasse, pas contente, en colère, énervée, contrariée de tout, limite « j’ai raté ma vie »…

Je suis actuellement dans un projet de changement et je me disais « ce n’est pas la peine, ca ne va pas marcher… ».

J’ai eu des élancements dans le sein gauche en éclair, de type névralgie intercostale, des bouffées de chaleur avec le visage rouge et chaud.

J’ai rêvé de mes amis.

Quand j’ai entendu les gens parler de maladresse il me revient qu’un jour en conduisant les enfants à l’école j’ai failli avoir quatre accidents sur le chemin et je me suis dit « ce matin les gens conduisent n’importe comment » !

Et je n’ai pas eu envie d’appeler mon superviseur.

Superviseur d’E14: je lui courais après sans arrêt.

Au début elle n’allait pas bien et j’ai dû lui donner un remède et on a décidé d’attendre trois semaines pour voir comment elle allait, et après ses vacances de ski on a décidé qu’on pouvait y aller. Mais c’était un véritable jeu de cache-cache entre nous.

Pour les douleurs du petit bassin elle avait parlé de sensation de pression, de « bearing down ».

E15 - 9CH:

Helene Renoux: elle m’a envoyé un mail pour dire qu’elle ne pouvait venir, mais m’a signalé le symptôme de sensations d’anesthésie au niveau du visage.

E16 - 7 CH:

Très rapidement après la prise du remède j’ai eu des sensations au niveau de la cuisse droite, engourdie, cartonnée qui s’est petit à petit transformée en douleur. Cette douleur m’a accompagné beaucoup, revenant et repartant, souvent aggravée quand j’étais assis en voiture avec le pied sur l’accélérateur. Pendant une période j’ai eu le même engourdissement au niveau du visage, côté droit, je n’arrêtais pas de le toucher car je croyais qu’il était gonflé.

J’ai eu beaucoup soif, moi qui boit peu entre les repas là j’ai eu besoin de boire des petites quantités régulièrement, surtout le matin au réveil.

Quand j’ai pris le remède c’était pour moi une période difficile, pour le travail, mais je suis restée assez calme, sereine malgré les problèmes, et j’ai dit des choses « franco » à ma famille ce qui m’a étonnée.

J’ai rêvé encore plus que d’habitude, au moins deux ou trois rêves par nuit, des rêves du passé, de l’enfance, des rêves de maisons. J’en ai encore rêvé cette nuit ! Des situations dans mes rêves où j’étais prisonnière.

J’ai eu une migraine qui a démarré à gauche, et quand j’ai eu des douleurs j’avais besoin de m’appuyer, de me presser. Depuis quelques jours j’ai de l’eczéma au coude à gauche et sur le visage. La peau très sèche, qui gratte avec des petites vésicules qui suintent.

J’ai le mot « détachement » qui me vient, je me sens détachée des choses, que ce soit positif ou négatif.

Superviseur d’E16: elle a eu des symptômes qui ont duré tout le long de l’expérimentation, on n’a pas cessé de s’appeler. Les engourdissements, anesthésies ont duré tout du long. Moins souvent, au niveau des membres supérieurs où elle a eu des sensations de lourdeur ou de fourmillements.

Elle a eu aussi des démangeaisons, entre autres sur la face externe de la cheville.

Un vertige une fois, debout, et des frissons très fréquents, touchant tout le corps mais pas la tête, soit de l’intérieur vers l’extérieur soit du haut vers le bas à chaque fois, sauf un qui est remonté depuis les pieds une fois. Souvent le soir après dix huit heures.

Pour le mental: plus à distance, posée, sereine, détachée, et énormément de rêves, frappants, les maisons, avec des déménagements, des cartons, et aussi des rêves de son travail d’avant la renvoyant à sa timidité d’adolescente.  Deux rêves avec des lions, deux rêves de feu, deux rêves d’eau sombre.

Elle m’a dit qu’elle avait eu un rêve se passant dans une époque « anté pénultienne » j’ai noté ce mot, où elle ne sait pas s’il s’agit de gens qui ont vécu pendant des siècles ou si ce sont des gens qui ont vécu des vies antérieures.

E16: Ces rêves me paraissaient réels et en me réveillant les mots me restaient de façon claire. Une nuit j’ai rêvé que je partais à la neige à Bourg La Reine, je ne sais pas où se trouve cette ville, j’ai regardé sur internet et j’ai vu que c’était dans la région parisienne.

Helene Renoux: c’est la ville où j’habite, c’est là que les doses m’ont été livrées!

E16: Les rêves de lion j’en fais souvent, mais pas des rêves de passé, surtout aussi lointain. Et les rêves de maison étaient très vivants. C’est comme s’ils jouaient ensuite sur ma journée. La maison de ma grand-mère par exemple j’avais envie d’y aller.

Superviseur d’E16: il faut avouer, en ce qui concerne le contact c’est que c’est toujours moi qui téléphonais.

E10 - 30CH:

Superviseur d’E10: elle devait venir et voilà qu’elle n’est pas là, mais je dois dire que tout au long de cette expérimentation il y a eu ainsi de couacs de communication. Elle a eu du mal à m‘appeler et de mon côté je n’avais aucune envie d’appeler non plus.

Après la troisième prise, le soir, elle a eu petit à petit une sensation de bulles dans l’estomac avec la nausée, comme en faisant une intoxication alimentaire avec beaucoup de gaz.

Très insouciante dès la soirée, limite heureuse de ressentir quelque chose durant le proving, cela la faisait rire d’être « mal foutue ».

Insouciante vis-à-vis de son travail en contraste avec son état d’esprit antérieur, elle n’en avait rien à faire et ne voyait même pas l’intérêt de travailler.

Cette insouciance « j’m’enfoutiste » s’est lentement estompée en cinq jours.

Au dixième jour elle a eu un épisode de chaleur corporelle avec transpiration.

E7 - 200K:

Superviseur d’E7: il n’est pas là non plus. Il a pris quatre doses puis a arrêté à cause d’une gêne digestive. Sa femme l’a trouvé de meilleure humeur.

La nuit il a eu un rêve qui aurait du l’inquiéter alors qu’il est resté serein.

Rêve où il assemblait des morceaux de tissus de récupération pour faire un grand tissu, avec différents papiers dont un journal de 1860.

Rêve qu’il est dans une grande ville du sud (Naples?) pour y faire des études de lettres françaises.

Helene Renoux: les granules ont été fabriqués à Naples!

Dans son rêve il a perdu son adresse, il perd son sac, mais au réveil il n’est pas inquiet.

Au septième jour il refait un rêve à Naples, où la mafia voulait leur faire peur…

Au huitième jour rêve d’une ancienne copine qui vit dans un manoir du 16ème siècle avec un lord anglais.

 

NDLR: séance émaillée de nombreux rires, ambiance très joyeuse

 

Le Gaz Helium

Ses propriétés, son histoire, ses utilisations

L'hélium est un gaz noble ou gaz rare, pratiquement inerte. De numéro atomique 2 (1noyau et 2 électrons), il ouvre la série des gaz nobles dans le tableau périodique des éléments.

 

L'hélium est, après l'hydrogène, l'élément le plus abondant de l'Univers.                                     

            Dans la croûte terrestre, la concentration de l'hélium est 8×10-6 en volume.

            Dans l'atmosphère terrestre, la concentration de l'hélium est 5,2×10-6 en volume 

            Dans l'hétérosphère terrestre, une partie de la haute atmosphère, l'hélium et les autres gaz légers sont les constituants les plus abondants.

             Dans l'eau de mer, elle n'est que de 4×10-12.

             Il y en a aussi de petites quantités dans les eaux minérales, le gaz volcanique et le fer météoritique. 

Donc il y en a un peu partout sur terre, mais  beaucoup plus en allant vers les étoiles

En fait de l'hélium est produit en permanence dans la croûte terrestre par la désintégration radioactive de l'uranium et d'autres éléments. Il se fraie ensuite progressivement un chemin dans l'atmosphère. L'hélium serait beaucoup plus abondant dans l'air si ce n'était le fait que ses atomes sont si légers qu'ils échappent au champ gravitationnel terrestre pour s'évader dans l'espace.

La grande majorité de l'hélium de l’univers a été formé par la nucléosynthèse primordiale, dans les minutes suivant le Big Bang (la production dans la croûte terrestre par radioactivité étant « anecdotique »). C'est pourquoi la mesure de son abondance contribue à fixer certains paramètres des modèles cosmologiques. En fin de vie, les étoiles utilisent l'hélium comme matière première pour la création d'éléments plus lourds, par des processus bien plus rapides, voire explosifs.

Donc il est là depuis le début de l’univers et  à la mort d’une étoile

Propriétés physico-chimiques

(Résumé)

Avec un point d'ébullition de -188,14°C (le plus bas parmi les corps connus) et de fusion à -248,67°C (sous pression d'une atmosphère), l'hélium ne se trouve donc à l'état naturel que sous forme de gaz, excepté dans des conditions

extrêmes (par exemple dans le noyau de certaines planètes géantes, où les très hautes pressions qui y règnent peuvent l'amener à se présenter à l'état solide).

Contrairement aux autres éléments, l'hélium reste liquide jusqu'au zéro absolu, à des pressions inférieures à 25 atm. Ceci est une conséquence directe de la mécanique quantique: plus précisément l'énergie des atomes dans l'état fondamental du système est trop élevée pour permettre la solidification. L’hélium est cinquante fois plus compressible que l’eau, donc l’hélium solide nécessite une pression très élevée et a une chaleur latente (chaleur de fusion) élevée et une structure cristalline hexagonale, comme celle de l'eau.

Il possède deux isotopes stables:

 

4 He, le plus abondant: Sa superfluidité a été découverte en 1937 par Pyotr Leonidovitch Kapista, simultanément avec, semble-t-il, John F.Allen et A.Don Misener.. Ils ont constaté qu'en dessous de la température critique de 2,17 kelvins (soit -270,98°C), qui est appelé le point lambda (λ), l'hélium 4 subissait une transition de phase. Il passait d'un état liquide à un autre aux propriétés sensiblement différentes. L’écoulement de cet hélium dans un tuyau est sensiblement indépendant de la pression appliquée sur les parois du tuyau, et de plus indépendant de la section du tuyau en question. Ceci ne pouvait s'expliquer que par une absence totale de viscosité, d'où le nom de superfluidité.

(Finalement, un liquide est dit superfluide s’il n'oppose aucune résistance à l'écoulement. En conséquence, les solides qui se meuvent dans le liquide ne subissent aucun frottement visqueux).

3 He: isotope stable et non radioactif il est caractérisé par une forte énergie de liaison nucléaire qui permet son utilisation potentielle en fusion nucléaire. Il est très rare sur terre, on le trouve dans la couche externe du soleil et sur la lune en quantité, si les possibilités d’exploitation s’amélioraient on pourrait l’imaginer comme un grand pourvoyeur de l’énergie du futur.

 

La conductivité thermique de l'hélium gazeux est supérieure à celle de tous les gaz, sauf l'hydrogène, ce qui signifie que, contrairement à la plupart des gaz, il se réchauffe lorsqu'il peut se détendre librement. C’est donc le meilleur transporteur de chaleur connu. Le transport de chaleur, lié à l’existence de mouvements de convection tourbillonnaires, s'accompagne d'un transport de matière et est donc intimement lié au phénomène de superfluidité

L'hélium est aussi le gaz le moins hydrosoluble de tous les gaz connus.

Et, contrairement aux liquides ordinaires, l'hélium liquide rampe le long des surfaces, même, apparemment, contre la gravité. Il s'échappera d'un récipient non fermé en rampant sur les côtés, à moins qu'il ne rencontre un endroit moins froid où il s'évapore. Suite à cet effet et à la capacité de l'hélium liquide de passer rapidement à travers de petites ouvertures, il est difficile de le confiner.

Avec le néon, l'hélium est chimiquement le moins réactif de tous les corps dans les conditions normales. Avec sa valence zéro il a une très faible capacité à se combiner à d’autres éléments. Il ne peut que dans des conditions particulières et artificielles former des composés instables avec le tungstène, l’iode, le fluor, le soufre et le phosphore.

Enfin la vitesse du son dans l'hélium est supérieure à celle dans tout autre gaz, sauf l'hydrogène.

Toutes ces propriétés, qui en font un élément unique, et dont un certain nombre n’a pu trouver d’explication qu’avec l’avènement de la physique quantique, vont avoir leur répondant et leur reflet clinique de façon étonnante dans les symptômes pathogénétiques.

 

Historique

La première indication de l'hélium est observée le 18 août 1868, comme une raie jaune brillante dans le spectre de la chromosphère du Soleil. Cette raie est détectée par l'astronome français Jules Janssen pendant une éclipse totale à Guntur (Inde).

Le 20 octobre de la même année, l'astronome anglais Norman Lockyer observe une raie jaune dans le spectre solaire, qu'il appelle raie de Fraunhofer D3, en raison de sa proximité avec les raies bien connues D1 et D2 du sodium.

Il en conclut qu'elle est provoquée par un élément du Soleil inconnu sur Terre. Lockyer et le chimiste anglais Edward Frankland nomment cet élément d'après le mot grec pour Soleil, ἥλιος (helios)

En 1882, Luigi Palmieri réussit pour la première fois à démontrer la présence d'hélium sur la Terre, par l'analyse spectrale de la lave du Vésuve.

Quelques années plus tard le défi fut d’obtenir la liquéfaction de l’hélium, après avoir réussi celle de l’hydrogène. C’est le 10 juillet 1908 que Kamerlingh Onnes réussit à obtenir 60 centimètre cube d’hélium liquide, grâce à son installation au Laboratoire de Leyde, au Pays Bas. Il écrit à ce sujet:

"Cet essai effleurait les limites du possible. Il a commencé à 6heures du matin et était terminé à 9heures 30 du soir. A 6h30 du soir, quand nous avons vu pour la première fois l’hélium liquéfié, chacun de nous était à bout de forces .... Quand ce liquide presque immatériel s’est montré, ce fut un spectacle merveilleux. Nous ne nous en sommes pas aperçus dès le début; nous n’avons constaté sa présence qu’au moment où le verre se remplissait. Sa surface se détachait du verre comme un couteau".

De nos jours l'hélium commercial est obtenu à partir de gisements de gaz naturel dont une faible fraction contient de l'hélium à des concentrations supérieures à 0,3 % en volume. La plus grande partie de l'hélium dans le monde provient des gisements de gaz naturel découverts dans le Texas, l'Oklahoma, le Kansas et sur le flanc est des Montagnes Rocheuses.

Ceci a permis aux États-Unis de devenir le premier producteur d'hélium du monde. Suivant la suggestion de Sir Richard Threlfall, la marine des États-Unis subventionne trois petites usines expérimentales de production d'hélium pendant la Première Guerre mondiale. Bien que le procédé d'extraction par liquéfaction du gaz à basse température ne soit pas mis au point assez tôt pour jouer un rôle significatif pendant la Première Guerre mondiale, la production se poursuivra. L'hélium est utilisé en premier lieu pour gonfler les aérostats. Cet usage va accroître la demande pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le spectromètre de masse à hélium est également vital pour le projet Manhattan de bombe atomique.

 

Le gouvernement des États-Unis crée en 1925 une Réserve Nationale d'Hélium à Amarillo, Texas, dans le but d'approvisionner les aérostats militaires en temps de guerre et civils en temps de paix. En raison de l'embargo militaire des États-Unis contre l'Allemagne, la fourniture d'hélium y a été restreinte et le Hindenburg a dû être gonflé à l'hydrogène, avec les conséquences catastrophiques qui s'ensuivirent lors de son incendie. La consommation d'hélium après la Seconde Guerre mondiale diminue, mais la réserve est augmentée dans les années 1950 pour assurer la fourniture d'hélium liquide pour le lancement des fusées pendant la course à l'espace et la guerre froide. En 1965, la consommation d'hélium des États-Unis dépasse huit fois le maximum qu'elle a atteint pendant la guerre.

 

Après les Amendements sur les lois de l'hélium de 1960 (loi publique 86-777), le Bureau des mines des États-Unis met en place cinq usines privées pour l'extraction de l'hélium du gaz naturel. Pour ce programme de préservation de l'hélium, le Bureau construit un gazoduc de 684 km de Bushton, Kansas, à Cliffside, près d'Amarillo, gisement partiellement épuisé.

Pendant plusieurs années, les États-Unis produisent plus de 90 % de l'hélium commercialement disponible dans le monde, les usines d'extraction du Canada, de Pologne, de Russie et d'autres nations produisant le reste. Au milieu des années 1990, une nouvelle usine commence à produire à Arzew, en Algérie. L'Algérie est rapidement devenue le deuxième producteur d'hélium

Entre 2002 et 2007, les prix de l'hélium ont doublé et pendant la seule année 2008, les principaux fournisseurs ont augmenté leurs prix d'environ 50 %. Ceci est lié à un état effectif de pénurie chronique d'hélium, ce qui en fait une matière première stratégique et recherchée par le monde scientifique et industriel, notamment pour de nouveaux usages comme la fabrication de fibres optiques et de circuits intégrés.

 

Utilisations industrielles et thérapeutiques

Usages industriels

L’hélium est utilisé:

- pour la pressurisation des réservoirs cryogéniques;

- à l'état liquide en cryogénie, notamment pour refroidir les aimants supraconducteurs;

- en combinaison avec l'oxygène pour former l'Héliox, gaz utilisé pour la plongée sous-marine à grande profondeur;

- dans la datation radioactive;

- dans la détection des fuites des canalisations.

- comme gaz de sustentation pour le gonflage des ballons de baudruche de surveillance météorologique et des dirigeables;

- comme gaz de protection pour divers usages industriels (tels que la soudure à l'arc et la croissance des tranches de silicium).

Or les milieux scientifiques craignent une pénurie d'hélium

La pénurie inquiète particulièrement les domaines scientifiques et technologiques.  "L'utilisation de l'hélium par la science est très vaste, son utilisation est particulièrement importante en tant que liquide de refroidissement.", explique

Mr Sobotka, spécialiste américain en chimie et physique nucléaire.

L'hélium joue notamment un rôle important dans la résonnance magnétique nucléaire, la spectroscopie de masse, dans le soudage, la fibre optique, ou encore dans la production de puces informatiques. La NASA en utilise également de grandes quantités pour pressuriser les réservoirs de carburant des navettes spatiales. Si les plus gros utilisateurs d'hélium, tels les laboratoires nationaux américains, disposent d'infrastructures permettant de mieux utiliser et de recycler l'hélium, tel n'est pas le cas des petits utilisateurs."L'hélium est non renouvelable et irremplaçable, poursuit Sobotka. Ses propriétés sont uniques et contrairement aux hydrocarbures, il n'existe pas d'alternatives biosynthétiques. Tout le monde doit faire un effort pour mieux le recycler."

Bulletin d’actualité du 4 Janvier 2008 sur http://enerzine.com/

 

Usages thérapeutiques

L’hélium à température ambiante n’est pas toxique et physiologiquement inerte. Il n’est pas irritant pour le tractus respiratoire et a simplement la propriété de modifier temporairement la voix qui devient plus aiguë car les cordes vocales vibrent plus rapidement en présence de ce gaz, à cause de la faible densité relative de l'hélium par rapport à l'air.

En revanche, une inhalation en plus grande quantité en une seule fois, produirait une légère asphyxie, conduisant à une courte mais dangereuse perte de conscience. On dénombre également certains cas d'embolies cérébrales ou de sérieux problèmes pulmonaires chez les personnes ayant inhalé de l'hélium sous pression (dans une bonbonne).

Il a par contre plusieurs indications cliniques reposant sur ses propriétés uniques de faible densité, de faible solubilité, de bas point d’ébullition, de haute conductivité thermique et sur son inertie.

-          La thérapie par l’héliox en cas d’obstruction respiratoire

L’héliox est un mélange contenant 70% d’hélium et 30% d’oxygène. Administré au masque, il permet par exemple de traiter efficacement des cas graves de bronchiolites aigues, améliorant chez les petits patients la tachypnée et la tachycardie , sans effet secondaire.

L’héliox étant trois fois moins dense que l’air , il diminue significativement les détresses respiratoires aigues, augmente l’efficacité respiratoire et facilite la diffusion des traitements administrés par nébulisation

-          Usage de l’hélium en résonnance magnétique nucléaire

Les appareils électromagnétiques, scanners, ont besoin d’une réfrigération constante. Celle-ci est assurée grâce à un bain d’hélium liquide. De plus l’usage d’hélium (et de Xénon) hyper polarisé améliore la qualité de l’imagerie pulmonaire jusqu’aux alvéoles distales.

-          Usage de l’hélium dans la mesure de la fonction pulmonaire

Les épreuves fonctionnelles respiratoires utilisant un mélange avec 10% d’hélium assurent une meilleure évaluation de la réserve respiratoire, en particulier en permettant une mesure de la capacité résiduelle respiratoire (mesure malaisée sinon impossible autrement)

-          L’insufflation d’hélium dans les laparoscopies

Le CO2 utilisé traditionnellement   est responsable d’une hypercapnie et d’inflammation du péritoine particulièrement préjudiciables dans la chirurgie tumorale. Les essais, substituant l’hélium au CO2 dans ces cas, ont été concluants, mis à part le risque accru d’embolie gazeuse.

-          En chirurgie il est utilisé pour des techniques de thermo coagulation dans des interventions possiblement hémorragiques

-          Il est utilisé pour gonfler les ballons intra-artériels

-          Il permet de détecter des fuites microscopiques

-          L’inhalation d’hélium a un effet cardioprotecteur en réduisant la réaction inflammatoire, hyperhémique endothéliale post-occlusive.

 

Hypothèse pathogénétique

Les symptômes physiques les plus marquants de cette MM:

1-

- Une sensibilité cutanée modifiée

- Soit une hypoesthésie voire une anesthésie cutanée, insensibilité au froid, au chaud, même en se pinçant volontairement ou en se faisant des égratignures, sur le visage et sur le corps. Engourdissement cartonné aggravé en se couchant sur la partie atteinte.

- Soit une hyperesthésie désagréable aggravée à l’effleurement, hyperesthésie cutanée avec sensation de brûlures

- Ou alors des démangeaisons: démangeaisons qui changent de place sur le dos, les membres, le visage, démangeaisons souvent après un effort physique avec échauffement ou à la chaleur du lit avec des picotements.

2-       

Des douleurs transperçantes

Sous-costale droite, abdominale avec des faux besoins, en pointe au méat urétral, dans la région du cœur et passant de l’omoplate vers le cœur, dans le dos et  les extrémités à différentes localisations.

3-       

Des douleurs spasmodiques

Spasmes abdominaux avec nausée, et surtout violents spasmes utérins évoquant ceux d’une fausse couche. Ces symptômes peuvent être rapprochés de ces rêves nombreux où un enfant qui tombe est rattrapé au dernier moment.

4-       

Des modifications des perceptions sensitives

Hyperacuité visuelle, vision plus claire, vision dans tous les angles, ou alors vision floue, baisse de l’accommodation

Visions erronées: son corps ou celui de l’autre sont vus déformés

Sensation de masse dans le nez, dans la gorge qui semblent bouchés

Goût ou odeurs erronés

5-       

Une sensation de froideur interne ou des bouffées de chaleur

Froid glacial jusqu’aux os, la glace lui gèle dans le corps

Sensation de chaleur du corps, bouffées de chaleur qui remontent par vagues, désir de se découvrir.

6-       

Une modification de l’appétit

Plusieurs expérimentateurs ont décrit leur « appétit d’ogre », d’autres au contraire une indifférence pour la nourriture, jusqu’à un expérimentateur qui a éprouvé le besoin de jeûner.

 

Sur le plan psychique et des rêves on entend:

J’existe !

Regain d’énergie, désir explosif de s’affirmer, sensation de joie intérieure et des rires, rires volontairement bruyants, faciles, parfois non justifiés.

Je suis ailleurs

Détaché, rien n’a plus vraiment d’importance, avec pour certains une aversion pour la compagnie.

Confusion, tristesse, fatigue

 

Et les rêves:

Plusieurs rêves ont évoqué les disputes en famille, sur le thème de « je vais dire ce que je n’avais pas osé dire » ou « je vais faire ce que je n’ai pas encore pu ou osé faire »

D’autres ont évoqué, chez plusieurs expérimentateurs des personnes de la famille déjà mortes, des anciens amoureux, avec en filigrane une connaissance supplémentaire à laquelle on accède, on pourrait accéder, on voudrait accéder (je fouille à la recherche de secrets de famille).

Le fait étonnant également de ce recueil ce sont ces coïncidences surprenantes: la ville de Naples apparue dans deux rêves, alors qu’elle est le lieu de la première découverte sur terre de l’hélium dans la lave du Vésuve, qui plus est dans les années 1860... Date présente dans un des rêves ( !?). Enfin Naples a été le lieu choisi pour la préparation des doses.

La ville de Bourg la reine, ville où les doses ont été livrées depuis Naples, est apparue aussi en rêve. Enfin le kaléidoscope de la diffraction de la lumière, lieu de première observation d’hélium dans la chromosphère du soleil.

Est-ce de façon concrète la réalisation de ce rêve de connaissance des choses cachées, des secrets du passé ?

Pour ce qui a trait à la sexualité il est étonnant de remarquer comme les images sexuelles semblent détachées du corps, et de l’affect: une vulve vue isolée, comme une fleur, les hommes sont des stripteaseurs. C’est le sexe objet, le sexe désincarné

 

Deux thèmes se dessinent:

1-        la difficulté avec la matérialité

2-        l’affirmation de soi, l’individualité voire individualisme

 

Si l’on pense aux caractéristiques physiques du gaz hélium: un gaz qui tend à rester un gaz, difficile à liquéfier, encore plus à solidifier. Un gaz qui ne se lie pas. Un gaz qui ne peut se confiner, et dont la tendance naturelle sur terre est à ne pas y rester mais à s’envoler vers la haute atmosphère. Un gaz qui garde le froid, et conduit très bien la chaleur puisqu’il ne la garde pas.

Tout cela évoque un problème avec la matérialité, un corps évanescent, qui peut n’avoir pas besoin de nourriture, qui se fait transpercer comme un fantôme, dont les limites corporelles sont mal perçues, anesthésiées ou hyperesthésiées douloureusement. Un corps gelé comme en haute atmosphère, qui, en se réchauffant (se revivifiant) démange et gène.

 

En même temps, ne se liant pas, mais s’affirmant de façon explosive, l’individu hélium prend sa place, rit fort en occupant ainsi l’espace sonore autour de lui, dit en face ce qu’il n’osait affirmer et cherche ouvertement à avoir connaissance des secrets de famille dont il était jusque là le dépositaire inconscient et passif.

Il s’affirme en se désincarnant, esprit individuel, détaché des autres, même de son enfant qui tombe et qu’il rattrape ensuite. Douleurs de fausses couches, rêves d’enfant qui tombe, se détache puis que l’on rattrape, à bout de bras... loin du corps... par l’esprit (?).

On a parlé d’hélium comme remède d’autisme  à partir des travaux de Jan Scholten (Alex Leupen en présente un cas dans « helium and autism »- Links May 2011). Plus largement Hélium nous parle d’un individu isolé, déconnecté de son propre corps comme des autres, mais affirmant son existence isolée d’une façon dématérialisée quoiqu’explosive.

 

C’est…

… Une École d’Homéopathie Uniciste à Paris

Sa vocation

-   Transmettre une homéopathie classique traditionnelle,

-  Offrir une plate-forme d’évolution et de recherche ouverte aux différents courants de l’homéopathie uniciste actuelle.

Sa place dans le monde homéopathique

-  Ecole officielle en France: fédérée à l’Institut National Homéopathique et à l’Ecole Française d’Homéopathie,

-    En Europe: accréditée par le Comité Européen Homéopathique (E.C.H.),

-    Et ailleurs: acteur au sein de la Ligue Homéopathique Internationale (L.M.H.I.).

Ses trois niveaux d’activité 

     LA FORMATION

-    L’ENSEIGNEMENT

          Formation de base: 1 an (7 week-ends) 

          Formation diplômante: 2 ans supplémentaires (7 week-ends/an)

-    LES FORMATIONS COURTES

          Week-end de découverte de la pratique uniciste et du répertoire.

          Initiation à l’homéopathie appliquée à l’obstétrique (3 week-ends)

     LES RENCONTRES

Pour partager l’expérience clinique quotidienne de confrères confirmés.

     LE CONGRES ANNUEL

Pour découvrir et fédérer les différents courants actuels de l’homéopathie classique francophone et internationale.

 

Son équipe 

Une vingtaine d’enseignants, homéopathes chevronnés aux pratiques diversifiées, animés par la passion de transmettre leur expérience au moyen d’une pédagogie interactive. A leurs côtés, des médecins motivés et une secrétaire mettent toute leur énergie au service du fonctionnement de l’Ecole et de ses publications.

 

Allerlei: Reagiert nicht mit andere Element/träge.

Sonne enthält  Helium 25% (= Spaltungsprodukt Hydrogenium)

 

 

Vorwort/Suchen                                Zeichen/Abkürzungen                                   Impressum